Accueil Formula E Formule E – ePrix de Montréal #1 : Di Grassi prend la...

Formule E – ePrix de Montréal #1 : Di Grassi prend la tête, Buemi se prend la tête

156
6
PARTAGER

Di Grassi profite des malheurs de Buemi pour prendre la tête du championnat – pour la première fois de la saison – alors qu’il ne reste plus qu’une course, demain. Tout se jouera comme depuis le début de la Formule E dans la dernière course, peut-être le dernier virage, toujours à Montréal.

Comme pour le ePrix de New York, le rendez-vous de Montréal est un double ePrix. Un aujourd’hui et un demain. Finalement, ce n’est pas une si mauvaise formule. Aussi, la Formule E gagnerait peut-être à le généraliser.

Qualifications

Buemi a donné des sueurs froides à ses mécanos. En effet, le pilote suisse s’est sorti en essais libres et a détruit l’une de ses voitures. Il faut alors prendre la coque de secours et reconstruire une monoplace. Malheureusement, les batteries sont touchées et il faut les changer. Ce sera donc 10 places de pénalité pour Buemi qui part avec un handicap.

D’autant plus que Di Grassi décroche la pole. Il devance Buemi qui reculera donc à la 12ème position sur la grille. La qualification a été intense puisque Di Grassi avait signé le meilleur temps des groupes de qualification devant Buemi. Le pilote Renault e.Dams s’élance donc avant dernier de la super pole et signe le meilleur temps devant Sarrazin, Prost et Rosenqvist. Di Grassi s’élance à son tour et bat le temps de Buemi de 2 dixième. Il prend 3 points de bonus pour cette pole et se rapproche à 7 points de Buemi.

Course

Nécessité de faire un petit exploit pur Buemi. Di Grassi ne rate pas son envol, pas plus que Sarrazin ou Rosenqvist. Prost lui est un peu tassé. Derrière, Buemi a gagné plusieurs places mais dans le deuxième virage il les reperd. Il a été touché et visiblement la direction a pris un coup.

Tour 2/35 : Prost est 6ème derrière Evans et Vergne. Buemi est 16ème. Vergne signe le meilleur temps en course. Abt met la pression sr Heidfeld pour le gain de la 11ème place. A la fin du tour 5/35, Rosenqvist tente un freinage sur Sarrazin qui résiste bien. Depuis qu’il est passé chez Techeetah, le Français joue les premiers rôles. Heidfeld passe Dillmann puis Abt fait de même.

Tour 7/35 : Devant, Di Grassi est tranquille. Il déroule la stratégie de l’écurie. Prost, lui, est très proche de Evans qui fait un peu « bouchon ». Di Grassi, Vergne et Buemi reçoivent le fan boost. Abt fait un freinage de loin à Heidfeld qui résiste et le repousse à l’accélération. Les deux pilotes Techeetah, Vergne et Sarrazin, signent à tour de rôle les meilleurs tours en course. Au tour 9/35, Abt trouve l’ouverture sur Heidfeld et le passe pour la 10ème place. Buemi trouve enfin comment passer Tom Dillmann. Il est 12ème.

Tour 12/35 : Rosenqvist ne lâche pas Sarrazin alors que Di Grassi s’est fait un petit matelas de secondes. A ce moment là, Di Grassi profite à plein de la déroute de Buemi et comptera 18 points d’avance si le classement en reste là. Mais la route est encore longue. Au 15ème tour, Heidfeld se sort et provoque un « full course yellow ». Si Heidfeld est sorti c’est à cause d’un accrochage avec Duval. L’Allemand a tenté de s’infiltré là où il n’y avait pas la place et la direction a cassé. Il s’est mis dans les barrières un peu plus loin.

Les pilotes vont changer de voitures. On n’est pas à la mi-course mais presque. Buemi peste sur Daniel Abt qui visiblement ne roulait pas à la vitesse limite dans les stands mais moins vite. A la faveur d’un meilleur arrêt au stand, Buemi repart devant Abt qui lui rentre dedans ! Buemi est furieux. Difficile de savoir si c’est Buemi qui ralenti pour reprendre le « full course yellow » ou si c’est Abt qui lui rentre dedans exprès. Carroll n’a pas changé de voiture et est 2nd derrière Di Grassi toujours en tête mais après le « ravitaillement ». Vergne a passé Rosenqvist et se retrouve derrière Sarrazin.

Tour 17/35 : drapeau vert. Carroll est au stand et va perdre des places, à coup sûr. Vergne passe Sarrazin et se hisse en 2nde place. D’Ambrosio lui passe Abt et va faire « tampon » entre lui et Buemi. Après les ravitaillement, Buemi est 8ème et limite un peu plus la casse au niveau des points. Au 21ème tour, Buemi passe sans coup férir Turvey. Abt l’imite juste après. Prost passe Evans. Va-t-il faire bouchon pour que Buemi rattrape le pilote Jaguar ? Pas sûr.

Tour 23/35 : Buemi passe à son tour Evans et se retrouve derrière son coéquipier. Il utilise son fan boost pour rattraper Prost. Evans lui se fait passer par Abt, puis Bird. Lopez les imite juste après. Mais le pilote Argentin se met dans les barrières sur un sur-virage et provoque un nouveau « full course yellow ». Finalement la voiture de sécurité est sortie. Abt menaçait Buemi. Cela va être un petit répit. Devant, Di Grassi perd son avance sur Vergne. JEV est le « meilleur ami » de Buemi en ce moment puisqu’il pourrait prendre 7 points à Di Grassi s’il le passait.

Tour 28/35 : La voiture de sécurité s’efface. Di Grassi utilise son fan boost pour se protéger de Vergne. Prost et Buemi se retrouvent côte-à-côte après le premier virage et Buemi passe Prost. C’est très bien fait et désormais Buemi est 5ème. Pas si mal vu la position de départ. Malheureusement Abt passe Prost au tour suivant et menace Buemi. Abt va-t-il se sacrifier pour Di Grassi ou va-t-il jouer le jeu et tenter de passer la Renault e.Dams à la loyale ?

Tour 31/35 : Rosenqvist est tout proche de Sarrazin et pourrait priver Techeetah d’un doublé 2 et 3. Mais le pilote Mahindra se loupe, touche le mur et permet à Buemi de revenir derrière lui. Il le passe ! Voilà Buemi 4ème. Abt le passe aussi, la Mahindra dégringole. Prost, Bird imitent les autres et passent Rosenqvist. La Mahindra doit avoir un souci avec la roue avant gauche qui a touché le mur.

Vergne est revenu sur Di Grassi quand Buemi est derrière Sarrazin. Bird a passé Prost. On rentre dans le dernier tour. Il ne reste plus trop de possibilités de dépassement. Di Grassi protège bien sa place. Sarrazin aussi. Belle passe d’arme entre Buemi et Sarrazin. Les deux pilotes sont à la limite mais cela ne passe pas. Buemi est de nouveau furieux à la radio. Cette fois-ci, c’est contre Da Costa visiblement qui a gêné la bagarre. Il dit même le mot de Cambrone. Ah on n’est pas en F1, ce n’est pas bippé et cela passe en direct. Il part d’ailleurs s’expliquer avec lui dans les stands. C’est un peu n’importe quoi mais c’est très « frais ». Il trouve ensuite sur son chemin Frinjs, re-explication, puis Abt qui l’a tamponné et bouchonné. Nouvelle explication.

Avec cette 2nde victoire de la saison, Di Grassi prend la tête du championnat avant le dernier ePrix demain, toujours à Montréal. Il compte 175 points tandis que Buemi en compile 169. Avec sa 2nde place, Vergne gagne 2 places et rentre dans le Top 5. Bird passe Rosenqvist en 3ème place. S’ils pouvaient encore mathématiquement être titrés en arrivant au Québec, ce n’est plus le cas ce soir. Avec 6 points d’avance, Di Grassi est le mieux placé pour être titré mais il reste 29 points à distribuer. Rendez-vous demain pour une nouvelle fois, un final à suspense.

[Mise à jour : l’une des voitures de Sebastien Buemi a été pesée à 3 kg sous le poids minimum. Après son crash en essais libres, Renault eDams a reconstruit une nouvelle voiture en prenant toutes les précaution côté poids en ajoutant 3 kg de lest « en trop ». A l’arrivée la voiture est non conforme et l’équipe ne comprend pas comment cela se peut. Il n’empêche, c’est la catastrophe pour Buemi qui est déclassé et se retrouve désormais a 18 points de Di Grassi qui a championnat gagné ou presque.]

Classement pilote :
1 – Di Grassi 175 points
2 – Buemi 157 points
3 – Bird 110 points
4 – Rosenqvist 106 points
5 – Vergne 92 points
6 – Prost 92 points
7 – Heidfeld 78 points
8 – Abt 59 points
9 – Lopez 50 points
10 – Piquet Jr 33 points

Classement équipe :
1 – Renault e.Dams 267 points
2 – Abt Schaeffler Audi Sport 234 points
3 – Mahindra Racing 184 points
4 – DS Virgin Racing 163 points
5 – Techeetah 127 points
6 – Nextev NIO 59 points
7 – Andretti 34 points
8 – Faraday Future Dragon Racing 31 points
9 – Venturi 29 points
10 – Panasonic Jaguar Racing 27 points

Illustration : Formule E

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Formule E – ePrix de Montréal #1 : Di Grassi prend la tête, Buemi se prend la tête"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

de toute les séries de course cette année ca été la meilleur,des coups salaud des dépassements fabuleux et surtout la remontée spectaculaire de Buemi de la 13ième position a la 4 ième Wow et que dire de Di Grassi qui attaqué de toute part n a pas cédé cette fois. j ai été comblé aujourdhui et que dire de demain qui couronnera un champion.bien dit Emme,un final a suspence.amitié

crash71100
Invité

Buemi est disqualifié donc ca va être très compliqué pour le championnat. Di Grassi sera un bien triste champion surtout après l’antisportivité habituel du Team Abt.

Invité

crash71100,tu viens de m assomer les sanctions auraient du être contre Abt vraiment j ai hâte dentendre

Invité

continuité: les raisons qu ils vont donner car ca n a pas de sens.amitié

Ryo
Invité

Buemi disqualifié pour voiture trop légère.

wpDiscuz