Accueil Ecologie Formule E 2017 – New York ePrix #2 : Bird fait coup...

Formule E 2017 – New York ePrix #2 : Bird fait coup double

122
1
PARTAGER

Sam Bird et DS Virgin Racing ont fait coup double à Brooklyn en remportant le deuxième ePrix de New York après le 1er, hier. Bird et DS Virgin se rapprochent des podiums aux classements même si cela aurait pu être mieux sans les soucis de Lynn.

New York accueille ce weekend un double ePrix. Après la victoire de Sam Bird hier, DS Virgin va-t-il réaliser le doublé ? Buemi a-t-il bien fait de faire l’impasse sur ce weekend ? Di Grassi va-t-il scorer plus de points ? Réponse à la fin de la course.

Qualifications : Bird sur sa lancée, Gasly surprend

Les pilotes s’élancent par groupes pour signer le meilleur temps possible et entrer dans le top 5, histoire de disputer la super pole. A la grande surprise générale, Gasly, pilote de « dépannage » de Renault e.Dams signe le meilleur temps, 84 millièmes devant Rosenqvist. Il colle près de 1 seconde à son coéquipier Nico Prost qui ne fait pas mieux que 15ème. Vergne, Bird et Heidfeld sont les 3 autres qualifiés pour la super pole.

Les pilotes Mahindra sont encore en forme même si hier cela ne leur a pas du tout souri en course. Abt et Di Grassi sont respectivement 8 et 9ème sur la grille. Le Brésilien est en relativement bonne position pour marquer des points s’il a une gestion de la course comme hier. Le coéquipier de Vergne, Sarrazin, se classe 12, le pole man d’hier, Alex Lynn, ne fait pas mieux que 17ème. A noter que Piquet Jr et Frinjs sont rétrogradés à la fin de la grille pour des changements de pièces sur la voiture.

Lors de la super pole, Bird claque un temps très proche de son meilleur temps. En revanche, Gasly ne peut rééditer et décroche le 4ème temps. Bird décroche la pole devant Rosenqvist, Vergne, Gasly et Heidfeld. Hier on a vu que les places impaires n’étaient pas forcément favorisées. Renault e.Dams place beaucoup d’espoir dans Gasly pour qu’il prenne de gros points pour le classement constructeurs, mais aussi prive de quelques point de plus Di Grassi. Il n’y a que 20 petits points entre lui et Buemi, contre 32 en arrivant à New York.

Course : Bird presque intouchable

La course est plus longue de 6 tours qu’hier. Les températures sont toujours aussi chaudes et vont encore provoquer des sueurs froides aux ingénieurs pour maintenir les batteries à une température acceptable. Comme prévu Rosenqvist prend la tête en étant à l’intérieur du premier virage. Stupide grille. Vergne s’est porté sur sa gauche et réussit à garder sa 3ème place. Gasly lui recule.

On a donc Rosenqvist, Bird, Vergne, Heidfeld, Gasly. Vergne a un bout de sa voiture qui pend à l’arrière et prend un drive through. Abt a connu un début de course catastrophique, il est dernier. Di Grassi est 9ème, passé par Dillmann. Très bon départ de Prost, 10ème.

Tour 3/49 : Vergne a observé sa pénalité, il dégringole à la 19ème place. On commence déjà à s’inquiéter pour la consommation et les pilotes changent la régénération au freinage pour plus récupérer ou moins. Tour 6/49, Engel a visiblement un souci, il perd des places consécutivement. Turvey, Dilmann, Di Grassi le passent et il rente aux stands. En fait Engel a plutôt violemment touché le mur.

Tour 8/49 : Evans a tiré tout droit et est arrêté sur le bord de la piste, visiblement la Jaguar ne démarre plus. Il ne fait que 27° à New York mais les soucis se multiplient sur les voitures. La piste est neutralisée (full course yellow) pour évacuer la voiture de Evans.

Tour 11/49 : Drapeau vert. Bird en profite et fait un freinage un peu kamikaze… Rosenqvist élargit et Bird prend la tête. Gasly est toujours 4ème devant Turvey, Dillmann et Di Grassi. Di Grassi passe Dillmann à la chicane au 14ème tour. A l’arrière Engel a changé de voiture et vise le meilleur tour en course désormais en bonus. Vergne semble économiser sa voiture pour tenter l’overcut. Turvey bloque un peu tout le monde derrière lui.

Tour 15/49 : Le bouchon Turvey saute pour Di Grassi. Il est 5ème et va désormais essayer d’aller rattraper Gasly. Mais, il tape dan sa batterie. Gasly possède 2% de batterie de plus que les 4 autres du Top 5. Prost passe Turvey au 18ème tour. Dillmann l’imite peu après. Vergne remonte voiture après voiture. Carroll fait un gros travers et tente de résister au Français mais en vain. Vergne est 13ème.

Tour 20/49 : La voiture Lynn connait elle aussi une panne. De nouveau la course est neutralisée en « full course yellow ». L’avantage est que les positions et les distances sont figées. Au tour 23/49 certains plongent dans les stands pour avancer leur changement de voiture. Bird, lui est resté en piste, de même que Sarrazin ou Vergne. Bird n’est pas content de la stratégie de son écurie qui le fait rentrer maintenant. Avec le « full course yellow » il devrait conserver la tête, d’un cheveu.

Sarrazin et Vergne restent en piste. Drapeau vert au 24 ème tour. Bird est toujours devant Rosenqvist, Heidfeld et Gasly. Les pilotes Techeetah rentrent aux stands alors que la course reprend. Soit c’est totalement idiot car ils redescendent dans la hiérarchie, soit c’est brillant et cela paiera à la fin de la course quand tout le monde manquera des 5% de batteries économisés. Frinjs est le dernier à ne pas avoir changé de voiture.

Tour 28/49 : Frinjs rentre aux stands, c’est un pari, mais il a une pénalité de 5 secondes, donc autant tenter quelque chose. En revanche Vergne et Sarrazin sont quasiment au niveau de batterie des leader. Leur arrêt tardif ressemble à de l’amateurisme. Dillmann se fait passer par Di Grassi et Prost.

Tour 32/49 : Bird mène toujours devant Rosenqvist, Heidfeld, Gasly, Di Grassi et Prost. Da Costa tente de résister à Duval. Les deux pilotes sont très agressifs mais au final c’est Da Costa qui part en tête à queue et se fait passer par Duval et D’Ambrosio. Juste avant c’est D’Ambrosio qui avait fait un tête à queue en attaquant Da Costa. Piquet Jr. reçoit un drive through. Visiblement une erreur de son équipe qui s’excuse.

Tour 36/49 : Rosenqvist va devoir économiser de l’énergie. Il ouvre considérablement la porte à son coéquipier Heidfeld qui prend la 2nde place. Bird est très loin devant. Les Mahindra ont visiblement un souci, sans doute la chaleur.

Tour 42/49 : on atteint les 30% de batterie. Vergne passe Carroll pour la 12ème place. Les Techeetah sont toujours hors des points. Frinjs avec une stratégie totalement décalée au changement de voiture possède 7% de plus que les leaders mais est 13ème. D’Ambrosio force la porte de son coéquipier Duval. Duval aurait pu fermer la porte. Da Costa envoie balader Duval. Vergne a passé Sarrazin et est 10ème. Da Costa va sans doute prendre une pénalité pour son geste. Il prend un drive through et les deux pilotes Techeetah rentrent dans les points.

Tour 48/49 : Rosenqvist reprend sa position. Heidfeld a obéi aux consignes d’écurie. Gasly remonte sur les deux Mahindra mais ne devrait pas avoir le temps de doubler. Vergne a passé D’Ambrosio pour la 8ème place. C’est la confusion sur la ligne d’arrivée. Gasly est dans les barrières. La Renault e.Dams est mal en point et le jeune Français se montre véhément. Visiblement il a été balancé par Heidfeld. Oui, c’est cela, il fait l’extérieur à l’Allemand qui le balance. On verra si cela reste en l’état ou pas.

Victoire de Bird qui signe un doublé inédit. Officiellement il devance Rosenqvist, Heidfeld, Gasly et Di Grassi. Prost, Dillmann, Vergne, Frinjs et D’Ambrosio complètent le top 10. Sarrazin se fait passer dans les derniers hectomètres. Dommage. On a tout de même 4 français dans le top 10.

Di Grassi fait un nouveau rapproché au championnat. Il n’a plus que 10 points de retard sur Buemi. C’eut pu être pire. Pour Renault e.Dams par contre c’est mieux que bien finalement. Gasly remplit parfaitement son rôle et ramène de gros points. Prochain ePrix, à Montréal. Ce sera la finale, et ce sera un nouveau double ePrix comme à New York. Dans 15 jours nous saurons qui succède à Buemi, lui-même ou Di Grassi. Rosenqvist peut encore mathématiquement être titré mais il lui faudrait deux courses parfaites, avec une pole, et aucun point pour ses deux concurrents.

Classement pilotes :
1. Buemi 157 points
2. Di Grassi 147 points
3. Rosenqvist 104 points
4. Bird 100 points
5. Prost 84 points
6. Heidfeld 78 points
7. Vergne 74 points

Classement écuries :
1. Renault e.Dams 259 points
2. Abt Schaeffler Audi Sport 194 points
3. Mahindra Racing 182 points
4. DS Virgin 153 points
5. Techeetah 94 points

Illustration : 1-DS Virgin, 2-3-Formule E

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Formule E 2017 – New York ePrix #2 : Bird fait coup double"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
akouel
Invité

vu la course de la #8 hier au wec, Buemi peut avoir des regrets ^^

wpDiscuz