Accueil GP2 F2 et GP3 2017 sur le Red Bull Ring : les montagnes...

F2 et GP3 2017 sur le Red Bull Ring : les montagnes russes de Leclerc

121
1
PARTAGER

Victoire le samedi et abandon le dimanche. Charles Leclerc (Prema) a connu des hauts et des bas sur le Red Bull Ring.

GP3

Deux mois après la manche d’ouverture, le GP3 revient enfin ! Même la Formula Masters Series possède un calendrier plus dense… De nouveau, le Français Dorian Boccolacci (Trident) affole les chronos. Néanmoins, c’est Georges Russell (ART Grand Prix) qui est en pole.

Au feu vert, Russell contrôle Jack Aitken. Boccolacci (ART Grand Prix) oublie de partir. Leonardo Pulcini (Arden), Steijn Schothorst (Arden) et Antoine Hubert (ART Grand Prix) le doublent. Hubert arrive en luge à la chicane. Il termine son freinage dans Schothorst, qui envoi Pulcini dans le décor. C’est un safety-car virtuel. Julien Falchero (Campos), impliqué dans un autre incident, arrive à repartir.
A la reprise, Schothorst, touché, rentre aux stands. Hubert est pénalisé de 10 secondes. Du coup, Nirei Fukuzumi (ART Grand Prix) passe virtuellement 3e. Il y a une passe d’armes entre Giuliano Alesi (Trident) et Boccolacci. Et curieusement, c’est ce dernier qui finit par craquer.

Premier succès en GP3 de Russell. Aitken, Fukuzumi et Hubert assurent un quadruplé pour ART Grand Prix !

Raoul Hyman est en pole le dimanche. Au feu vert, il s’en va avec d’autant plus d’aisances que Lorandi, 2e sur la grille, crée un bouchon. Alesi (?) et Ryan Tveter (Trident) passent avant la chicane. Puis Fukuzumi, Aitken et Russell oublient l’Italien peu après. Alesi réussit à rattraper Hyman. Néanmoins, le leader lui « répond ». Fukuzumi, lui, se blottit derrière Tveter. Le Japonais trouve l’ouverture dans l’avant-dernier tour. Derrière, Lorandi est désormais aux prises avec Boccolacci. Il y a contact et le Français effectue un tonneau spectaculaire. Hubert profite de la confusion pour passer.

Il faut croire qu’Hyman s’est requinqué avec son apparition en EuroFormula Open ! Le Sud-Africain s’impose en GP3, son premier succès depuis la F4 BRDC 2015. Premier podium pour Alesi, tandis que Fukuzumi est de nouveau 3e.

Avec quatre vainqueurs en quatre courses, il n’y a pas pour l’instant de pilote dominateur. Fukuzumi, très régulier, est leader avec 54 points. Russell suit à 53 points. Hubert complète le podium provisoire, avec 38 points.
Boccolacci, très rapide, mais un peu brouillon, est 8e à 22 points. A-t-on assisté au sursaut d’Alesi ? Il engrange 20 points en Autriche, ce qui l’amène au 9e rang. Julien Falchero (Campos) est non-classé.

F2

Trop facile, la F2, pour Charles Leclerc (Prema.) Le premier de la classe conserve son invincibilité aux essais !

Au feu vert, Antonio Fuoco (Prema) tente d’intimider Leclerc. Il en faut plus pour le Monégasque, qui garde l’avantage. 3e sur la grille, Oliver Rowland (DAMS) se fait déposer par Alex Albon (ART Grand Prix), Nobuharu Matsushita (ART Grand Prix) et Nicholas Latifi (DAMS.) Latifi est l’un des premiers à aller aux stands. Rowland l’imite au tour suivant. Le pilote Anglais sort derrière le Canadien, mais il attaque comme un damné. Il le double et revient sur le duo de Prema. Après leurs arrêts, Fuoco est devancé par Rowland. En revanche, Leclerc reste en tête. Surtout, le challenger a des pneus usés à force d’attaquer. Fuoco est le premier à le doubler, bientôt imité par Latifi. Le Canadien dépasse ensuite l’Italien en vue de l’arrivée.

Leclerc s’impose après cette traversée en solitaire. Latifi et Fuoco l’encadrent sur l’estrade.

En pole le dimanche, Artem Markelov (Russian Time) contrôle les ambitions d’Albon et de Rowland. Derrière, Ralph Boschung (Campos) a du mal à s’élancer et Raffaele Marciello (Trident) se le paye. Safety-car.
A la reprise, Rowland tente une attaque sur Albon. Le Thaïlandais ferme la porte et Fuoco tente sa chance. Le pilote Italien arrive trop vite, sort de la piste et il revient sur Leclerc, qui ne peut l’éviter. Nouvelle neutralisation.
Rowland, sans doute rassuré par l’élimination de son rival au championnat, préfère assurer.

Ce sont donc Markelov, Albon et Rowland qui montent sur l’estrade.

Au classement, Leclerc prend un peu d’avance. Avec 151 points, le Monégasque est assuré de garder l’avantage après Silverstone, quoi qu’il arrive. L’épreuve anglaise marquera la mi-saison. 2e à 102 points, Rowland semble incapable de battre le leader à la régulière. Markelov passe 3e, à 99 points.
Norman Nato (Arden) est 8e, à 45 points.

Crédits photos : F2, sauf photos 2 à 5 (GP3.)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "F2 et GP3 2017 sur le Red Bull Ring : les montagnes russes de Leclerc"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

Rah les larmichettes de « Jeannot » Alesi pour le premier podium du fiston, c’était très touchant 🙂

wpDiscuz