Accueil Citroën Spyshots : Citroën Berlingo et Peugeot Partner

Spyshots : Citroën Berlingo et Peugeot Partner

557
12
PARTAGER
Spyshots Citroën Berlingo Peugeot Partner

Apparus en 2008, les Citroën Berlingo et Peugeot Partner fêteront donc bientôt leur 10 ans. Dernier anniversaire pour eux, puisque la nouvelle génération arrivera en 2018. Accompagnée d’une déclinaison Opel.

Le duo de petits utilitaires de PSA, ainsi que leurs versions familiales, sera donc remplacé en 2018. Et les prototypes sont déjà en circulation, avec ici un aperçu des deux versions, Citroën Berlingo en tête et Peugeot Partner en arrière plan. Le Citroën est aisément identifiable avec ses optiques en deux étages et sa calandre plus basse, au motif bien visible sur cet exemplaire. Le Peugeot adopte une disposition plus classique, mais hormis cette face avant les deux modèles seront identiques.

Le camouflage est encore assez lourd et cherche à dissimuler le dessin des vitrages et des montants. On identifie le rail des portes coulissantes, qui ne semble plus ici intégré sous les vitrages. On peut supposer que les vitres arrières seront abaissantes et non à compas, et les portes coulissantes pourraient être motorisées, tout comme le hayon.

Manque ici une version à l’appel. Ces modèles sont en effet issus d’un partenariat avec Opel. Le nouvel Opel Combo (nom qui pourrait changer) sera ainsi désormais un cousin des deux PSA, et non plus un clone du Fiat Doblo. Fiat qui perd également au passage le partenariat avec PSA sur la gamme inférieure Nemo / Bipper / Fiorino.

Les photos >ICI<

Source : Autoevolution

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Spyshots : Citroën Berlingo et Peugeot Partner"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Avec EMP2, j’imagine ?

turbo v8
Invité

il serait temps pour le kangoo aussi

SGL
Invité

Par effet de concurrence et de comparaison, oui.

SAM
Invité

La version longue du mulet semblait avoir identifiée par un espace au chassis allongé…. Renault souhaite laisser le temps à l’Alaskan de montrer ses talents face aux p’tites fourgonnettes!

aurel77
Invité

Serieux on s’en fou… mdr. Un article la dessus c’est une blague mdr

SGL
Invité
Personnellement, je n’ai pas l’intention d’acheter ou de rouler en Berlingo/Partner… Donc je pourrais m’en foutre royalement. Mais si on s’intéresse à l’actualité, les utilitaires sont l’un des baromètres de la santé économique d’un pays, là cela m’intéresse déjà un peu plus. C’est aussi un pilier important et rémunérateur du groupe PSA… Et ça c’est primordial pour eux ! Si dans l’avenir le Berlingo/Partner devient un triomphe, peut être que l’on verra (re)naitre des autos passion chez PSA, comme les 406 coupé, RCZ, CC, cabriolet et pourquoi pas des GT !? Je l’ai déjà dit, la réalité est plus souvent… Lire la suite >>
SGL
Invité

Les versions familiales vont devenir des excellents ludospaces pour replacer les petits monospaces de chez PSA.
La voiture principale pour des millions de foyers !

Fred21
Invité

5 premiers mois de l’année, source CCFA : le taux de pénétration des marques françaises en VP (véhicules particuliers) est de 54% mais il est de 64.2% en VUL (utilitaires légers). Le VUL est un secteur où la France est bonne autant en France qu’au niveau européen. Ce n’est donc pas négligeable.

turbo v8
Invité

moi je ne m’en fou pas car je trouve les utilitaires de mieux en mieux

SGL
Invité

Tout à fait !
L’ancienne génération avec la plateforme PF2 était déjà au-dessus du lot avec la EMP2, on va avoir un utilitaire paré pour péter un temps au Nürburgring ! 😉 😀

Anonyme
Invité

en fait, et concernant les accords avec Opel et Renault/FIAT pour le rebadgeage des utilitaires du Blitz, ça se passe comment ?

wpDiscuz