Accueil F3 Indycar 2017 : Road America

Indycar 2017 : Road America

117
0
PARTAGER

Scott Dixon (Ganassi) a bien failli être forfait à Road America, suite à un pépin. Non seulement il a finalement pris le départ, mais il a remporté la course !

US F2000

Après une looooongue pause, la « Road to Indy » revient enfin, à Road America. Calvin Ming (Pabst) en a profité pour remporter la F4 NACAM 2016-2017. Surprise : l’obscur David Malukas (BN Racing) décroche la pole. Oui, c’est bien le pilote vu en F4 ADAC.

Au feu vert, Oliver Askew (Cape Motorsports) dépose l’imprudent. Malukas doit en plus repousser les assauts de Rinus VeeKay (Pabst) et Lucas Kohl (Pabst.) Le poleman réussit à les semer, puis à doubler Askew. VeeKay et Kohl ont fait la jonction et ils dépassent eux aussi Askew. VeeKay déboite Malukas et il s’empare donc du leadership. Askew reste au contact, puis il est victime d’un pépin mécanique.

Premier succès en US F2000 pour Rinus Van Kalmthout (alias « Rinus VeeKay »), le Néerlandais qui explosait les chronos à l’automne dernier. Malukas et Kohl, 2e et 3e, montent sur leur premier podium.

VeeKay est en pole, mais Malukas prend un meilleur départ. Askew est 3e et Parker Thompson (Exclusive), 4e. VeeKay réussit à repasser l’éphémère leader. Derrière, deux débutants, Jacob Loomis (Pelfrey) et Darren Keane (Newman-Wachs), s’accrochent c’est un drapeau jaune.
A la reprise, Thompson se fait doubler par Kaylen Frederick (Pelfrey), Robert Megennis (Pelfrey) et Ming. Le Guyanais dépasse Megennis, tandis que Frederick tente une attaque sur Askew. Le benjamin termine dans l’herbe et Ming est donc 4e. En tête, Malukas n’a pas renoncé, même s’il a des problèmes de freins. Ming, très en forme, s’offre Askew. En vue de l’arrivée, Malukas part en tête-à-queue.

VeeKay double la mise, Ming est 2e et Askew, 3e.

Askew reste leader, à 215 points. Néanmoins, VeeKay a fait le plein à Road America et le voilà 2e à 191 points. Frederick est 3e, à 144 points.

Pro Mazda

En Pro Mazda, le peloton reste assez inégal. Victor Franzoni (Juncos), l’un des rares pros est le poleman de Road America.

Au feu vert, Anthony Martin (Cape Motorsports) oublie Franzoni, tandis que Nikita Lastochkin (Pelfrey) fait de même avec Carlos Cunha (Pelfrey), pour le gain de la 3e place. Franzoni réussit à se dédoubler. Lastochkin tente de suivre le duo, mais ils sont trop rapide pour lui. Derrière, Cunha visite les pelouses et TJ Fischer (Pelfrey) tombe en panne. Le Russe n’a donc plus que des gentlemen-drivers derrière lui. Il peut lever le pied, sortir le coca et dérouler jusqu’au damier…

Franzoni, Martin et Lastochkin passent donc dans cet ordre devant le damier.

Le lendemain, Martin est en pole et Franzoni, dernier sur la grille. L’Australien s’élance avec Fischer à ses basques. Lastochkin est 3e. Franzoni n’a aucun mal à remonter jusqu’au 3e rang. Brendan Puderbach (Fatboy Racing!) part alors à la faute, entrainant une neutralisation.
Au drapeau vert, Franzoni double Fischer et Cunha, Lastochkin. Martin réussit à contenir le Brésilien. Fischer tombe de nouveau en panne et Cunha passe 3e. Lastochkin arrive néanmoins à le repasser lors du dernier tour.

On obtient donc le tiercé de la course 1 dans le désordre avec Martin devant Franzoni et Lastochkin.

Au classement, Franzoni prend la main, avec 174 points. Martin reste au contact, à 167 points. Fischer est 3e, à 115 points.

Indy Lights

Première ligne 100% Carlin à Road America avec Matheus Leist devant Neil Alberico.

Au drapeau vert, Ryan Norman (Andretti) double Alberico et il tente d’avoir Leist au freinage. Le Brésilien lui ferme la porte. Alberico se paye Norman et c’est lui qui part en tête-à-queue. Kyle Kaiser (Juncos) est promu 3e. Le leader du classement tente de doubler Norman. Cela donne des idées à Santiago Urrutia (Belardi), qui s’offre les deux monoplaces. Dans la confusion, Kaiser se retrouve de nouveau derrière Norman. En tentant de résister, l’Américain part dans le gazon. Kaiser rattrape Urrutia, tandis que Norman roule avec le couteau entre les dents pour rattraper sa bévue.  Tandis qu’Urrutia contrôle Kaiser, Norman double Nico Jamin (Andretti) finissant 4e de la course de sa vie.

Leist s’impose tranquillement, Urrutia est 2e et Kaiser, 3e.

Colton Herta (Andretti-Steinbrenner) est en pole le dimanche. Derrière lui, un groupe se forme avec Leist, Kaiser, Zacharie Claman de Melo (Carlin) et Urrutia. Kaiser et Claman de Melo doublent Leist. Puis le Canadien dépasse le pilote Américain et ils se lancent tous les trois à la poursuite d’Herta. Claman de Melo le double sans problème. Kaiser a davantage de difficulté et le Canado-américain reste au contact. Leist les suit, avant de perdre du terrain.

Premier succès en Indy Lights de Claman de Melo. Kaiser et Herta complètent le podium.

A défaut de vélocité, Kaiser a la régularité. Avec deux podiums à Road America, il se donne de l’air, à 199 points. Leist passe 2e, à 172 points. Herta est 3e à 161 points. Avec 159 points, Jamin reste en lice pour le podium final.

Indycar

A Road America, Helio Castroneves (Penske) obtient sa deuxième pole de l’année. Et la cinquantième de sa carrière.

La journée débute mal pour Scott Dixon (Ganassi), qui a des problèmes d’alimentation. Les mécanos doivent lui fixer une nouvelle pompe à essence entre le warm-up et la course. En plus, Will Power (Penske) manque de l’envoyer dans le décor en le doublant. L’homme du début de course, c’est Graham Rahal (Rahal.) Mais il est pris en flagrant délit de bouchonnage de Dixon. L’Américain doit laisser passer le Kiwi, qui se retrouve 4e. Castroneves se maintien en tête, devant Josef Newgarden (Penske) et Power. Marco Andretti (Andretti) visite les pelouses puis, il roule trop vite dans les stands. Dixon klaxonne derrière Power, auquel la direction de course intime de laisser passer le Néozélandais. En tête, Newgarden double Castroneves. Dixon fait de même peu après. Alors qu’on a dépassé la mi-course, Takuma Sato (Andretti) se paye un mur et c’est une première neutralisation.
Dixon profite du regroupement pour doubler Newgarden au drapeau vert. Castroneves dépasse lui aussi l’éphémère leader. Simon Pagenaud (Penske) est entré dans le top 5. Power, lui, se fritte avec James Hinchcliffe (Sam Schmidt.) Charlie Kimball (Ganassi), bref 5e, part à la faute et les « jaunes » reviennent.
On entre dans le dernier tiers et Dixon s’accroche à la tête de course. Tony Kanaan sort violemment et la course est neutralisée.
Il reste une dizaine de tours en « vert ». Dixon contrôle son avance sur Newgarden, pourtant légèrement plus rapide.

Premier succès 2017 pour Dixon. Les quatre Penske sont dans son dos avec Newgarden, Castroneves, Pagenaud et Power !

Leader du championnat avant Road America, Dixon fait le break, avec 379 points. Pagenaud est 2e, à 345 points. Castroneves passe 3e, à 342 points.
Sébastien Bourdais (Dale Coyne) descend au 21e rang, avec 136 points. Seul Ed Carpenter (Carpenter) devrait dépasser le pilote blessé. Tristan Vautier (Dale Coyne) est 35e à 15 points.Crédits photos :

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz