Accueil Coupés A vendre : une Dodge Charger de la CIA

A vendre : une Dodge Charger de la CIA

244
5
PARTAGER

Les maisons de vente aux enchères ont tendance à user et abuser de termes comme « inédit », « rare », « exceptionnel », etc. En l’occurrence, cette Dodge Charger Rallye de 1972 a eu un propriétaire étonnant : la CIA.

Dino J. Pionzio était un personnage assez mystérieux. On sait qu’il est né dans le Connecticut en 1924. Qu’il a été diplômé de Yale, où il fait parti de la très mystérieuse confrérie des Skull and Bones et où il rencontra George Bush Sr. Comme ce dernier, il entra à la CIA, où il devint un spécialiste de l’Amérique Latine. Il était à Santiago du Chili, lorsque Pinochet prit le pouvoir et que Salvadore Allende mouru. Au début des années 80, il travailla pour une firme privée d’investissement Dillon, Read et il mourut en 2010. De quoi ouvrir la porte à de nombreuses spéculations…

En mai 1972, Pionzio franchit la porte de Trail Dodge, à Miami. Il y acheta une Dodge Charger Rallye de couleur Top Banana (!) C’était une voiture « full option » : V8 440ci (7,2l), différentiel 3.55, vitres électriques, air conditionné, freins à disque et dégivrage de la lunette arrière. La Charger fut d’emblée expédiée à Bogota, où elle appartenait officiellement à l’ambassade des Etats-Unis. En pratique, elle était utilisée par des agents de la CIA.
Dans l’imaginaire collectifs, on penserait que le mot-clef des agents de terrain, c’est la discrétion. Or, se balader à travers la Colombie dans une énorme muscle car couleur Top Banana, c’est plutôt l’antithèse du terme « discret »… Mais apparemment, la Charger a rempli sa mission. Ah, si seulement elle pouvait raconter ce qu’elle a vu… Ensuite, elle fut vendue à un particulier et rapatriée aux Etats-Unis.

Barrett-Jackson la mettra en vente lors de sa « Northeast auction », à Mohegan Sun, dans le Connecticut, du 21 au 24 juin. En soi, une Dodge Charger avec toutes ces options est déjà très rare. D’autant plus que son historique est limpide et qu’elle est restée dans son état d’origine. Mais, comme en plus, la CIA lui apporte un parfum de souffre, les enchérisseurs risquent de s’affoler…

Source :
Barrett-Jackson

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "A vendre : une Dodge Charger de la CIA"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

La Classe! Elle est terrible!!!!!!!!!!!!!!!!

RICO
Invité

qu’elle époque formidable pour les belles Américaines ces années là ….

labradaauto
Invité

…Elles avaient plus de rondeurs, étaient plus à mon goût 20 ans plus tôt .
Cuba a été forcé d’en faire perdurer quelques unes.

Antiautophobie
Invité
Meme d’origine cette charger 72 et son 440 (7.2l v8) est plus désirable qu’une mégane rs peugeot 308 gti ou rcz 270 hp car si certains critiquent le rendement atmo des v8 us jusqu’a aujourdhui ce sont des moteurs concus pour durer.. fiable ! donc avec peu de ch au litre et dans les 60s 70s les v8 us delivraient deja environ 60 ch litre atmo sans forcer…. mais avec un couple a la hauteur de la cylindrée…. un moteur ferrari atmo a 120 ch litre ne depasse pas les 200000 km sans refaire tout le moteur… Et pour info… Lire la suite >>
Antiautophobie
Invité

Et niveau style design cest toujours loins devant les 308 vel satis meganes ds5 ….

wpDiscuz