Accueil Endurance 24 Heures du Mans 2017 : les 24 heures démarrent en trombe

24 Heures du Mans 2017 : les 24 heures démarrent en trombe

174
7
PARTAGER

On pourrait dire que les amuse-bouches précédant le festin annoncé des 24 heures du Mans, ont dû paraître interminables pour les officiels en costume cravate et pour les habitacles des voitures qui ont emmagasiné de la chaleur plus d’une heure durant.

Le Président de l’ACO, Pierre Fillon avait organisé une visite de la grille, où s’alignaient 60 autos. Pour cette traditionnelle revue d’effectifs, il était accompagné de Jean Todt et de Chase Carey le patron de la F1 et starter de cette 85ème édition.

A partir d’une évacuation de la piste, déclenchée 40 minutes avant le baisser du drapeau, la procédure immuable était lancée.

Pour les pilotes prenant le départ, c’est combinaison nouée à la ceinture et casquette sur la tête, qu’ils se tiennent près de leurs montures.

Le public énorme, lui aussi s’abrite derrière parapluies, ombrelles, chapeaux, casquettes. Tout le monde redoute cette chaleur, qui pourrait bien ébranler les organismes humains mais aussi perturber le rendement des moteurs et l’endurance des pneumatiques.

TOYOTA veut maîtriser la situation

Dès le départ on voit se dessiner la stratégie de Toyota qui entend bien se montrer maître du jeu en imposant son rythme. Ainsi, la Toyota N°7 se porte en tête en tournant en 3’18 » obligeant la Porsche N°1 à ne pas se laisser distancer, ni être doublée par la Toyota N°8, alors que l’autre Porsche N°2 ne veut pas faire reprendre par la troisième Toyota N°9.

En LMP2, les intentions des teams Jackie Chang N°38, de la Vaillante N°31, des Manor N° 25 et N°24 ou encore la N°28 du TDS Racing ne font aucun doute. Qu’importe la chaleur, il faut se positionner d’entrée de jeu et ne laisser partir personne. Chez Alpine malgré un peu plus de prudence semble-t-il  la N° 36 pilotée par G. Menezes sort dans les graviers et peine à se sortir seule de ce piège là.

Les Aston Martin semblent imposer leur loi en GTE Pro devant la Ferrai N° 51 également très incisive.

L’excellent F. Rees emmène le peloton des GTE Am avec sa Corvette N° 50 devant Aston et Ferrari. Là aussi on se fait aucun cadeau.

Après 45 minutes, les LMP1 ont ravitaillé pour la première fois et, ce sont les deux Toyota N°7 et N°8 qui se bagarrent en tête, Buemi passant Conway sans trop se poser de question.

La course est bien lancée. Dans toutes les catégories personne ne semble vouloir laisser sa part aux chiens. Pour les LMP2 les teams ont lâché la meute de pilotes capés et redoutables pour cette première vague d’assaut. Il conviendra d’observer la situation quand les pilotes moins aguerris seront au volant sans doute après plus de trois heures de course.

Alain Monnot, illustration : T. Emme/le blog auto

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "24 Heures du Mans 2017 : les 24 heures démarrent en trombe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Très beau départ de la Kolles, vraiment dommage que la course n’ai durée que 3 virages pour eux….

Pareil dommage pour l’Oreca 26 et la Porsche 88, abandonné si tôt en début de course est vraiment dommage

Thibaut Emme
Admin

Rusinov (#26) est fautif (à mon avis) contre la #88. Tout ça pour ne pas attendre 2 virages de plus…
Il tente de passer là où ca ne passe pas.

Invité

C’est vrai qu’il aurait pu attendre, on est qu’au début de la course rien n’est figé

D’ailleurs j’aime bien le fait que malgré le passage en lmp2, on ai encore les 2 Rebellion juste derrière les hybrides, comme quoi les vieilles habitudes sont dur à perdre

Thibaut Emme
Admin

Même en fin de course il aurait pu/du attendre de passer 2 virages de plus.
Là c’est vraiment pousse toi de là que je m’y mette (il n’en est pas à son coup d’essai mais pour le moment on ne lui dit rien…).

Les Rebellion en LMP2 sont aussi rapides que les anciennes en LMP1 🙂 et quel bruit !
Les LMP2 sont silencieuses comparées à ces pétaradantes LMP2.

Invité

C’est vrai que les temps sont impressionant, même la Kolles quand on y pense elle à tourné en 3:23, près de 10s de mieux que l’année dernière, c’est peut être la voiture privé la plus rapide de l’histoire

Thibaut Emme
Admin

Rapide mais vilaine à voir… 🙂

Et quand on pense que l’ACO a ralenti les LMP1…

Invité

C’est vraie que les R-one étaient quand même plus belle^^

D’ailleurs si la Kolles à gagnée 10s, combien aurait pu gagner les Rebellion…

wpDiscuz