Accueil Bentley Retromobile 2017 live : « Bugatti rencontre Bentley »

Retromobile 2017 live : « Bugatti rencontre Bentley »

150
18
PARTAGER

Dans les allées de retromobile 2017, il y a des véhicules exposés, des véhicules proposés à l’encan mais aussi des expositions. Celle que nous vous présentons parle de Bugatti et Bentley.

Bugatti et Bentley. Quelle idée ! Désormais, les marques produisent des voitures bien différentes bien que s’adressant à des cibles très riches. Si Bugatti avec la Veyron puis la Chiron vise une clientèle finalement « bling-bling », Bentley reste encore un peu dans le feutré, dans le chic « à l’anglaise », même si le Bentayga vise clairement des clients plus « m’as-tu-vu » qu’auparavant.

L’artisan contre l’ingénieur

Mais à l’origine des marques ce n’était pas le même cas. Pourtant, les fondateurs respectifs, Ettore Bugatti et Walter Owen Bentley, n’ont pas la même origine, la même enfance, le même cursus. Bugatti est un manuel. Elevé avec son frère sculpteur Rembrandt par un père facteur de meuble, Ettore est un besogneux qui va à l’essentiel. Tout élément doit avoir une fonction, sinon c’est du superflu. Le style dépouillé de ses premières voitures est là pour le prouver.

Bentley de son côté est un ingénieur qui a travaillé d’abord sur des locomotives. Passionné de motos, d’automobiles (on est à l’enfance de l’automobile), il ouvre un garage avec son frère et retravaille les moteurs des voitures. Evidemment il s’engage en sport automobile, balbutiant lui aussi et arrive à la conclusion qu’il doit lancer sa propre marque. Bugatti naît en 1909, Bentley seulement 10 ans plus tard. Les premières voitures sont taillées comme des locomotives.

La course comme révélateur

Les parallèles commencent à ce moment. Bugatti comme Bentley savent que la notoriété passe et passera par le sport automobile. Pour s’assurer des victoires, tous les deux savent que la légèreté et la fonctionnalité essentielle est la clé. Mais aussi de gros moteurs endurants. Bugatti finira avec un 16 cylindres (le King Bugatti) quand Bentley forgera sa légende aux 24h du Mans avec 5 victoires entre 1924 et 1939 (manquent 1925 et 1926).

A Retromobile, on retrouve entre autres, une Bugatti Brescia 16 soupapes, une Type 35C de Grand-Prix (ayant appartenu à Maurice Trintignant, alias « Pétoulet »), des types 57 sous différentes formes, et une unique Type 55 Roadster. Pour Bentley, les voitures de course (ère pré-Rolls Royce avant 1931) sont exposées comme des 4 ½ litre et 4 ½ litre Blower, ou une Tourer 3 litres Vanden Plas, la Old n°2 qui a couru les 24 heures du Mans 1930 ou une iconique « 8 litres ».

Quand l’automobile était d’abord une affaire d’ingénieurs, d’ingénieux, de génies, avant de devenir une affaire de designers. Par la suite, les deux marques prennent le virage du luxe, de l’opulence, et des carrosseries mythiques.

Illustration : Bernard F./le blog auto

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Retromobile 2017 live : « Bugatti rencontre Bentley »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Et depuis 6 ans, Bentley fait des autos dégueulasses! L’histoire des fois ça fait mal!

Salva
Invité

Une Bentley diesel, c’est degueulasse.

gigi4lm
Invité

Un Bentley diesel (qui ne roule pas encore) c’est dégueulasse mais pas une Mercedes, BMW, Porsche ou Jaguar (pour ne citer que ces marques là) ?

turbo v8
Invité

SAM à raison la Bentayga est vraiment une insulte fabriqué pour les rois du pétrol qui font joujou dans les dunes et ne s’intéresse nullement au passé de la marque ,

gigi4lm
Invité

Le passé sportif de la marque a duré à peine plus de 10 ans ! Ensuite, les Bentley n’étaient « que » des Rolls Royce rebadgées fabriquées pour des célébrités qui paradaient sur Sunset Boulevard ou la Croisette et ne s’intéressaient nullement au passé sportif de la marque.

Yop
Invité

Waaaaw ! Une Bugatti Type 57 SC Atlantic Coupé !!!
Si j’avais été à votre place, je crois que j’aurais passé 1 heure à prendre des photos de cette unique voiture… Sous tous les angles…
Je trouve cette voiture extraordinaire. Mon rêve ultime… Mais malheureusement je ne m’appelle pas Ralph Lauren 🙁

Vous auriez d’autres photos 😀 ????

Freddy CRESPIN
Invité

c’est une 57S Atlantic, pas une SC.

wpDiscuz