Accueil Circuits de légende Résultat et brèves des autres disciplines de la semaine 6 de 2017

Résultat et brèves des autres disciplines de la semaine 6 de 2017

100
0
PARTAGER

Avec cinq manches en cinq week-end, la Toyota Racing Series demande un effort intense. Richard Verschoor, le protégé de Red Bull et Pedro Piquet ont craqué. Thomas Randle a su puiser dans son expérience pour s’imposer sur le fil, à Manfield.

Toyota Racing Series

Ce week-end est marqué par la conclusion de la Toyota Racing Series 2017. Cinq pilotes peuvent légitimement prétendre à la couronne. Jehan Daruvala (M2) rest l’un de ces cinq hommes. Le pilote surveillé par Force India décroche les deux poles de Manfield.

Au feu vert, Pedro Piquet (M2) surprend le poleman. Un tour plus loin, Brendon Leitch (Victory) se paye Luis Leeds (Giles.) Keyvan Andres (Giles) déboule et il se sert de la Tatuus du Kiwi comme tremplin. Le safety-car sort.
Au restart, Piquet sème Daruvala. Marcus Armstrong (M2) s’accroche solidement au 3e rang.

C’est donc un succès de Piquet, devant Daruvala et Armstrong.

Lors de la course 2, Richard Verschoor (Giles) profite de sa pole. Le pilote Red Bull s’envole au départ, laissant sur place Armstrong… Mais de nouveau, ça se bouscule. Enaam Ahmed (Giles) est poussé hors de la piste. Christian Hahn (Giles) doit rentrer aux stands pour s’offrir un nouveau capot. Le safety-car est en piste.
A peine le temps d’agiter le drapeau vert que Kami Laliberté (M2) est en difficulté. Nouveau safety-car. Piquet a juste eu le temps de doubler Taylor Cockerton (MTEC) et passer ainsi 4e.
Cette fois, ça repart pour de bon. Piquet en profite pour dépasser Daruvala, alors 3e. Visiblement démoralisé, le pilote Indien laisse ensuite filer le peloton.

Cela faisait plusieurs semaines que l’on n’avait pas vu Verschoor sur un podium ! Bien que 2e, Armstrong est mathématiquement exclu du titre. Par contre, Piquet prend les commandes.

La finale de la saison porte le nom de Grand Prix de Nouvelle Zélande et le titre, Chris Amon Trophy. Jacky Ickx prend le volant d’une GT 40 ex-Amon, aux côtés de sa veuve.

Au départ, Daruvala contient Piquet. Armstrong passe 3e, au détriment de Thomas Randle (Victory) et de Verschoor. Cette fois, le carton de début de course est pour Hahn et Leeds. Safety-car.
Alors qu’il était virtuellement titré, Piquet perd tout à la reprise, en se faisant déborder par Armstrong et Randle. Verschoor tente également de passer, mais impossible de rattraper le Brésilien.

Daruvala remporte le Grand Prix de Nouvelle Zélande, devant Armstrong. En terminant 3e, Randle s’offre le titre.

Avec 855 points, Randle succède à Lando Norris. L’Australien a bien su gérer son championnat, à l’instar de Nick Cassidy en 2013. Il ne connait pas encore son avenir. 2e à 850 points, Piquet fait oublier ses deux précédentes campagnes en TRS. Reste maintenant à confirmer en F3… 3e à 843 points, Verschoor a tout donné dans la première moitié de saison. Il faudra travailler la constance en FR 2.0… Autre révélation, Armstrong termine 4e à 792 points. Il a été sur les podiums presque partout. C’est ce « presque » (NDLA : Teretonga) qui lui coute le podium final. Tout de même, il est le premier Kiwi depuis Cassidy à donner du fil à retordre aux Européens…
17e à 320 points, Thomas Neubauer (MTEC) n’a guère impressionné. Quant à Jean-Baptiste Simmenauer (M2), il termine 19e (sur 20) à 253 points. A deux près, il était 18e. Au moins, il a découvert les joies du top 10 lors de la course 2.

British F4

Pas beaucoup d’actualité monoplace. En British F4, la plupart des pilotes présents la semaine dernière, à Oulton Park, ont confirmé qu’ils s’engageaient avec l’écurie avec laquelle ils étaient présents. Absent à Oulton Park, Liu Zhuang Ling (alias « Jacky Liu ») signe avec GW Motorsport, l’une des rares nouvelles structures. Le pilote Chinois avait déjà beaucoup tourné à l’automne avec l’équipe.

American Endurance Racing

FCP Euro est un distributeur US de pièces détachées pour voitures européennes. Pour se faire connaitre, il dispute la modeste American Endurance Racing avec une BMW e30. Pour 2017, il décide d’aligner également une Mercedes C200. L’idée étant de faire le lien avec le business de pièces détachées. Ce n’est pas l’actu sport auto de la semaine. Pour autant, le choix d’une C200 est tout de même très original.

Circuit of Wales

En 2013, nous avions évoqué un projet de circuit au Pays de Galles. Près de 4 ans plus tard, le site attend toujours le premier coup de pioches. Silverstone n’était pas très content de perdre le Moto GP au profit des Gallois et il s’est battu. Puis ce sont les autorités locales qui trainèrent des pieds pour signer un chèque. Mais cette semaine, les promoteurs ont annoncé un nouveau, nouveau projet de financement. A suivre ?

Crédits photos : Toyota NZ (photos 1 à 6), GW Motorsport (photo 7), Rein (photo 8) et Circuit of Wales (photo 9.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz