Accueil Finance Ford annule la nouvelle usine au Mexique et investit dans le Michigan

Ford annule la nouvelle usine au Mexique et investit dans le Michigan

85
7
PARTAGER

Malgré la menace de taxes de la part du bientôt Président, Donald Trump, Ford avait annoncé vouloir maintenir son investissement dans une nouvelle usine au Mexique pour y produire la Focus. Marche arrière toute aujourd’hui.

Ford avait annoncé l’investissement de 1,6 milliards de dollars pour une nouvelle usine et 2 800 emplois au Mexique en avril 2016. Aussi, à la fin de l’année dernière, le constructeur de Dearborn avait même réitéré son engagement. Il indiquait alors qu’il ne changerait pas d’avis. Sitôt l’année 2016 terminée, l’engagement ne tient plus.

A la place, Ford va investir 700 millions de dollars dans un site du Michigan, sur les 4 prochaines années. L’investissement va aller à l’usine de Flat Rock qui produit, entre autres, des véhicules électriques et autonomes (mais aussi la Mustang). Ford, comme beaucoup, croit en ces marchés. L’ovale bleu est tombé d’accord avec le syndicat United Auto Workers (UAW) et l’un de ses patrons s’en est félicité.

Pas de deal avec Trump

« Je suis heureux que nous sommes arrivés à assurer des emplois UAW-Ford supplémentaires pour des travailleurs américains. Les femmes et les hommes de l’usine de Flat Rock ont montré une grande implication pour faire des produits de qualité, et nous attendons que cela continue avec la nouvelle génération de véhicules haute-technologie » déclare Jimmy Settles, vice-président de UAW pour Ford National.

Voilà de quoi faire plaisir à Trump. En effet, à la clé, Ford indique que cela créera 700 emplois. Mark Fields, le patron de Ford, assure dans une interview à CNN que ce n’est pas sous la pression de Trump mais parce que c’est bon pour Ford. « Nous n’avons pas passé d’accord avec Trump. Nous le faisons car c’est bon pour notre business ».

 

Source : Ford, CNN, illustration : Ford

 

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Ford annule la nouvelle usine au Mexique et investit dans le Michigan"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
François
Invité

Mark Fields va avoir du mal à nous faire avaler qu’il n’a pas capitulé en rase campagne face à Trump. Après, je comprends qu’il ne veuille pas lâcher 1,6 milliard dans un projet où l’incertitude règne.

Pat
Invité

Dont acte, Trump à eu raison sur ce coup-là ! La suite va être intéressante sur ces autres promesses.

Maître 90
Invité

Pas de comparaison idiote mais, sur un autre registre, le petit moustachu allemand avait réussi 2/3 bons coups au tout début sans tirer un cou de feu : ré-occupation de la Ruhr, Anschluss, invasion de la Tchécoslovaquie.

On connait tous la suite….

Bizaro
Invité

Tu veux dire que les nazis ont commencé par envahir les démocraties faibles avant de commettre des tueries sur les civils innocents? Tous cela au nom d’une idéologie!

Ça rappelle des événements bien actuels, plutôt que futurs.

Denis
Invité

Perso je préfères François Hollande.

Gautier Bottet
Editor
Mark Fields voit sans doute un peu plus loin que la durée du mandat de Trump… J’ose espérer qu’il ne mise pas la stratégie à long terme de l’entreprise sur des suites de 140 caractères, même signés du prochain Président. La priorité de Ford est de s’assurer de financer le développement des technologies de voiture électrifiée, autonome et connectée. Sur le coup, ce sont $900 millions qui vont pouvoir être alloués à ces projets vitaux. Avec les $2,6 milliards levés le mois dernier, Ford se donne les moyens de ses ambitions pour ne pas rater ces virages technologiques qui bouleversent… Lire la suite >>
Gautier Bottet
Editor

D’ailleurs, l’annonce de Ford ne prévoit pas de relocaliser la production de la Focus aux USA.

wpDiscuz