Accueil Dakar Dakar 2017 – étape 11 : Loeb s’impose, Peterhansel file vers son...

Dakar 2017 – étape 11 : Loeb s’impose, Peterhansel file vers son 13ème Dakar

95
12
PARTAGER
309 LOEB SEBASTIEN - ELENA DANIEL - TEAM PEUGEOT TOTAL PEUGEOT 3008 DKR action during the Dakar 2017 Paraguay Bolivia Argentina, Etape 11 - Stage 11, San Juan - Rio Cuarto on January 13, 2017 in Argentina - Photo DPPI

Aujourd’hui se déroulait la dernière vraie spéciale de ce Dakar 2017. Demain devrait être une « formalité » et le classement général de ce soir sera peu ou prou le classement définitif. Loeb remporte une nouvelle victoire d’étape.

L’étape du jour faisait 759 km mais avec une spéciale de 292 km « seulement » avec une grande partie de neutralisation. Deux secteurs chronométrés donc et « peu » de kilomètres pour Loeb pour rattraper son retard sur le « Roi Peter », recordman des victoires sur le Dakar avec 6 en moto et 6 en auto, et à l’occasion tenant du titre.

Les deux champions partent bille en tête. Loeb prend petit à petit de l’avance. En fait, il rattrape Peterhansel parti devant. A la neutralisation, Loeb a rattrapé 2 minutes 56. Il lui reste 2 minutes 54 pour reprendre la tête. Terranova est alors sur le podium provisoire à 7 minutes 26 suivi de très près par Despres, De Villiers, et quelques autres. Roma ou Hirvonen comptent déjà 15 minutes de retard.

La deuxième partie de la spéciale est « typée WRC » et si Loeb est dans la poussière de Peterhansel, on se dit qu’il peut y avoir un exploit. Sauf que Loeb et Elena crèvent dès la reprise de la spéciale ou presque et tout leur avantage est mangé dans l’opération. Ils n’ont plus que 1 minute 05 sur Peterhansel et Cottret au premier point de passage de cette deuxième partie. Loeb tentera bien de recreuser l’écart mais c’est trop tard.

A l’arrivée lui et son compère de toujours passent avec 18 petites secondes d’avance sur Peterhansel et et 6 minutes 37 sur Terranova. Ensuite on trouve De Villiers à 7 minutes 01, Al Rajhi à 7 minutes 25, puis Despres à 7 minutes 32. Roma se maintient à 15 minutes 04, Hirvonen à 18 minutes 31. Roma est devancé par 4 de ses coéquipiers chez Toyota, De Villiers, Van Loom et Rautenbach. Romain Dumas termine à 25 minutes 17 de Loeb.

Au général, Peterhansel est en tête avec 5 minutes 32 sur Loeb. Despres est sur le podium à 32 minutes 54. Au pied du podium, Roma est le premier des « non Peugeot ». Il compte 1h15m41 de retard. De Villiers est 5ème à 1h49m37. La première Mini suit à 2 minutes derrière. C’est celle de Terranova. Ensuite il y a un gros écart de temps avec Przygonki à 4h12m58. Dumas signe un top 8.

On ne soulignera jamais assez la performance de Philippe Croizon ! Le quadri-amputé qui a traversé la manche à la nage, va boucler son premier Dakar en temps que pilote. Hier il était 53ème (sur 59 encore en course) avec son navigateur Cédric Duple. Tous les deux sont rookies. On pourra aussi noter les jumeaux Tim et Tom Coronel, qui évoluent seuls dans leur SSV monoplace. Pas de pare-brise, seul sans navigateur, etc. Bravo aussi à eux.

Enfin, le buggy 100% électrique d’Acciona Eco Powered devrait lui aussi voir l’arrivée. Après 2 tentatives avortées, cette fois-ci c’est la bonne. Première fois qu’un véhicule électrique vaincra le Dakar.

Ce Dakar 2017 est terminé ou presque. Demain, 64 km de spéciale « sans difficulté » selon l’organisateur. Sauf coup de malchance, les concurrents devraient peu ou prou signer les même temps. En tout cas, impossible de reprendre 5 minutes à Peterhansel à la régulière. « Peter the great » va signer sa 13 ème victoire sur le Dakar. Peugeot se dirige vers un triplé historique. Sur 9 étapes courues (2 annulations pour conditions climatiques) le lion en a remporté 8. Al Attiyah est le seul à avoir remporté une spéciale hors Peugeot. 4 victoires pour Loeb, 3 pour Peterhansel et 1 pour Despres. Après ce triomphe la marque va-t-elle poursuivre le Dakar l’année prochaine ou tenter un nouveau challenge ? Certains voient le lion de Sochaux revenir dans la Sarthe.

Illustration : Dakar

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Dakar 2017 – étape 11 : Loeb s’impose, Peterhansel file vers son 13ème Dakar"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Raymond Boncoin
Invité

L’ACO avait plus ou moins fait comprendre qu’après le retrait d’Audi, elle était en contact avec d’autres constructeurs. Beaucoup y ont effectivement vu Peugeot en filigrane. Ce qui ne serait pas pour déplaire tant le retrait brutal de 2012 avait laissé un arrière-goût amer.

Sinon pour le Dakar, effectivement Loeb s’est battu comme un diable jusqu’au bout mais l’affaire paraît désormais pliée. On reparlera peut-être du temps recrédité à Peterhansel mais si le procédé était prévu par le réglement, alors difficile de contester.

gigi4lm
Invité

Peugeot au Mans, j’y crois très fort. L’ACO à modifié les règles pour les nouveaux entrants, offrant un pont d’or à l’arrivé du Lion.

Le blanc
Invité

Peterhansel gagne la course entre le WP1 et le WP2 de l étape 10, c’est à dire sur le secteur ou il ecrase un motard en lui brisant la jambe. Pour avoir attendu les secours, on le recredite de 14 min 13 et ainsi lui donne la victoire.

Pas la victoire la plus glorieuse de sa carrière donc, même si c’est un immense champion du sport automobile.

Une belle édition, mais pour le finale dommage pour le sport.

gigi4lm
Invité

Est ce Perterhansel qui gagne grâce à son rattrapage de temps dans l’étape 10 ou Loeb qui perd à cause de son problème de turbo dans l’étape 4 ?

georges
Invité

Bien je dirais par crevaison.
Mais bien sur sans le problème du turbo… .

billou
Invité

bravo !!!!!

Bizaro
Invité

« Après ce triomphe le marque va-t-elle poursuivre » « la marque ».

Il ne manque à PSA que la Formule 1 et le Nascar.

après avoir dominé tour à tour : LMS, WRC, WTCC, Rally Raid, WRX

wizz
Membre

vu le retour d’investissement qu’a eu PSA, je me demande si ça vaut le coup de dépenser autant d’argent pour aller en F1, ou pour le Nascar dont PSA n’est pas présent aux USA…

Le blanc
Invité

Bravo à Peugeot pour avoir réuni et laisser le match se faire entre deux monstres du sport automobile.

Par contre un mauvais point au organisateur, à vouloir compliqué la navigation pour pénaliser les pilotes les plus rapides et maintenir le suspens :
On a un pilote moto blessé et une fin de course tronquée.

wpDiscuz