Accueil Droit routier Bordeau-Mérignac ouvre une voie de bus au covoiturage

Bordeau-Mérignac ouvre une voie de bus au covoiturage

82
5
PARTAGER

Lorsque l’on veut fluidifier le trafic en ville, on peut, soit réduire la place dévolue au trafic et espérer que cela décourage suffisamment de monde, soit partager – intelligemment – la place disponible.

Nous vous avons parlé d’une voie de bus « dynamique », à Lyon, qui est autorisée aux voitures sauf en cas de présence d’un bus. Merignac, en Gironde, expérimente une voie de bus autorisée pour les « covoitureurs ». Un « double effet kisscool » puisqu’en plus de diminuer le nombre de voitures grâce au covoiturage, on permet à ses adeptes de gagner énormément de temps.

La voie de bus en question est située sur l’avenue Marcel Dassault (la voie nouvelle, ouverte en août 2016 NDLA). 1200 m entre l’avenue Edouard-Faure et le chemin du Phare. On est en plein dans un quartier d’entreprises où plus de 8000 personnes viennent travailler tous les jours. Cela crée des bouchons.

« Une voie de bus sous-exploitée »

Les bus passent environ toutes les 30 minutes. En conséquence, la voie de bus est pratiquement déserte le reste du temps, abritant quand même des cyclistes. Bordeaux Métropole a donc décidé que les voitures, avec au moins deux adultes, pourront l’emprunter. Et ce, à toute heure du jour ou de la nuit. Aussi, comme vous le constatez, les enfants ne sont pas comptabilisés. En cas de fraude, c’est une – dissuasive – amende de 135 euros. De nouveaux panneaux expérimentaux sont installés sur la voie de bus et font l’objet d’une publication au Journal Officiel.

Evidemment, cette expérimentation est possible car il y a peu de bus (Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports, parle même d’une voie « sous-exploitée »). Mais, les entreprises desservies par l’avenue poussent également au covoiturage. En effet, outre diminuer le temps de trajet, le covoiturage permet également de diminuer le besoin en parking des entreprises. A la clé, pour elles, des gains de place, de charges et de productivité (moins de fatigue, de stress). Les entreprises de Mérignac font la promotion d’ailleurs d’applications comme Boogi (ou d’autres).

M Duprat précise : « (…) dès que nous aurons un retour après analyse des contrôles effectués, nous verrons s’il est pertinent de poursuivre ou pas ». En cas de succès, d’autres voies de bus seront concernées, « mais pas celles où passent des bus toutes les trois minutes. Le but n’est pas de gêner la circulation des transports en commun, sinon cela n’a aucun sens ».

Source : JOFrance Bleu Gironde, 20 Minutes, illustration : Mérignac/JO modifiée par le blog auto

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Bordeau-Mérignac ouvre une voie de bus au covoiturage"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité

En fait c’est un déplacement de la voie qui longeait l’usine éponyme.
Elle était surchargée aux heures de pointe.
Le chemin du phare entre le débouché de la nouvelle voie et l’ancien a été requalifiée avec une mise à 2 voies dans un sens de circulation.
Par contre il y a plus d’un bus toutes les 30 minutes, par exemple le 11 qui me permet d’aller de la gare St Jean dans la zone est cadencé à minima entre 6 et 21 h à 3 bus par heure jusqu’à 5 aux heures de pointe et 4 dans la journée.

wpDiscuz