Accueil Conducteur du jour Le conducteur du jour : vrai noël pour fausse MG TF

Le conducteur du jour : vrai noël pour fausse MG TF

186
8
PARTAGER

D’après la calandre, les phares et les emblèmes, cette voiture est une MG TF… Mais tout le reste contredit cette affirmation. Ne serait-ce qu’à cause des cassures sur les ailes, qui révèlent de la fibre de verre. Il s’agit donc d’une « néo-rétro ».

En la matière, nous avons déjà croisé la Merlin, la Moss et la JBA. Celle-ci ne possède aucun logo distinctif. Le porte-à-faux avant, trop court, trahit une base traction (une Ford ?) Mais le porte-à-faux arrière, très long, nous indique une base plutôt ancienne. Elle date donc très probablement des années 80. L’immatriculation est récente et elle a du changer de propriétaires. La finition laisse rêveur, mais il faut se souvenir que le premier acheteur l’a assemblée lui-même, dans son garage et ça mérite un coup de chapeau.

La fibre de verre nait dans les années 30. En la mélangeant avec du plastique, on obtient un matériau léger, pas cher et facile à modeler. L’armée américaine est la première à l’adopter, notamment pour le prototypage. Après la guerre, on songe à des applications civiles : l’aviation de loisir, le nautisme et l’automobile. Non content de créer des voitures de sport en fibre de verre, Bill Tritt forme des spécialistes et il écrit des articles pour vanter les bien-faits de ce matériaux. Pour les artisans, la fibre de verre est effectivement un matériau miraculeux, autorisant toutes les fantaisies. Qui plus est, en Grande-Bretagne, Triumph et Ford vendent volontiers leurs mécaniques à des tiers. L’époque est aussi au néo-rétro. Dans les années 60, on commence à s’intéresser aux anciennes, à les préserver et les restaurer. Mais certains voudraient le look d’une ancienne, mais avec des performances et des prestations actuelles. Sans oublier la volonté de rouler différemment. C’est la vogue du néo-rétro. Avec les malheurs de l’industrie automobile britannique, beaucoup d’ingénieurs se retrouvent au chômage. Ils tentent donc de se mettre à leur compte, en commercialisant un kit néo-rétro à carrosserie en fibre de verre. Qui se souvient d’Albany, Argyll, Arkley, Dutton, Lightspeed, Spartan et bien d’autres ? Dans la plupart des pays, des normes plus draconiennes en matière d’homologation tuent les artisans. En Grande-Bretagne, en revanche, ils sont toujours là !

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Le conducteur du jour : vrai noël pour fausse MG TF"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Denis
Invité

Joyeux noel Jjo et à toute l’équipe de lba.

Admin

Merci de penser à nous ! Joyeux Noël à vous.

Fred21
Invité

Peut être prévoir un sujet spécial voeux pour que chacun viennent y mettre sa petite bafouille …

Denis
Invité

Désolé fred mais au nom de la religion laicité ce genre d’article n’est plus posible 😉

gigi4lm
Invité

Comment peut on laisser le logo MG sur ce « truc » ? Comme tu le dis, assemblée dans un garage par le premier acheteur pardonne bien des choses mais de là à la faire passer pour une MG …

Gilles
Invité

MG est toujours une marque chinoise ?

Fred21
Invité

« venter les bien-faits » => vanter les bienfaits

Gilles
Invité

Un joli clin d’oeil à notre monde automobile aseptisé. Bonne et heureuse année 2017 à toute l’équipe du blog !

wpDiscuz