Accueil Crossovers Essai Volkswagen Tiguan TDi 150 4 Motion DSG

Essai Volkswagen Tiguan TDi 150 4 Motion DSG

1544
25
PARTAGER

Les références des SUV compacts s’appellent aujourd’hui en France Renault Kadjar ou Nissan Qashqai, en attendant que le 3008 prenne sa place. En face, jusqu’ici VW n’opposait que son vieillissant Tiguan. Sauf que déboule la nouvelle génération du petit 4X4 de Wolsburg, avec la ferme intention de faire valoir d’autres choses que son badge premium. Pour continuer à voguer sur la vague du succès, il n’oublie pas ses fondamentaux.

Style extérieur

A commencer par le style ! On n’a toujours pas inventé la fantaisie chez Volkswagen et on le regrette parfois. Ne cherchez pas des feux agressifs ou une calandre gigantesque histoire de se faire remarquer, il n’y en a pas. A ça, le nouveau Tiguan répond par une grille chromée rectiligne et des feux qui lui donnent des faux airs de concept car. Pour le reste de la carrosserie, les designers ont travaillé avec une règle, en bannissant les rondeurs, à l’exception des arches de roue. Les feux arrière ne trahissent pas sa fraîcheur, et marquent, à l’instar d’autres éléments, bien l’écart avec l’ancienne génération. L’ensemble donne surtout un sacré coup de vieux au grand frère Touareg, qui ferait bien lui aussi de se trouver un successeur, avant de se faire bousculer par le reste de la concurrence.

volkswagen_tiguan_2016_essai_lba-7

Style intérieur et équipement

A l’intérieur, on ne plaisante pas, c’est du sérieux. Les standards sont ceux de la Passat, la meilleure référence de la gamme aujourd’hui en termes de qualité de finition. Autant dire qu’on frise le sans faute, même si là encore, un petit grain de folie serait bien venu. Le virtual cockpit, qui fait passer les compteurs à aiguilles pour un équipement du siècle dernier, fait son effet. Imaginez-vous tester un smartphone dernier cri pendant quelques jours… avant de vous redonner votre antique appareil vieux de 10 ans avec une définition d’écran sommaire, et une connexion Edge. Cruel ! Ainsi doté, il laisse surtout à bonne distance les concurrents, avec des équipements qu’ils ne proposent même pas en option. GPS connecté, Carplay etc, tout est là pour tuer l’ennui. Et question espace à bord et modularité, là aussi il fait désormais mieux que ses camarades de jeu, ce qui n’est pas si courant sur ce point.

volkswagen_tiguan_2016_essai_lba-14

Sur la route

Une fois au volant, les gadgets de geek lui font toucher du bout des doigts la conduite autonome. Un régulateur intelligent et une aide au maintien de file facilitent la vie sur les autoroutes et dans les embouteillages. Ce qui ne dispense pas de rester vigilant. Mais pour ceux qui veulent encore conduire leur voiture, sachez que le 2.0 TDi de 150 ch fait plutôt bien son travail. Ses performances suffisent largement à vivre au quotidien sans ennui. On préférerait le bâillonner lors des accélérations franches, mais rien de bien méchant. Entre la vivacité et le silence, le premier a primé quand les têtes pensantes ont dû faire un choix. La boîte DSG, comme d’habitude fait merveille, et se montre plus ou moins nerveuse dans ses changements de rapports, suivant le programme choisi. De Sport à Eco, chacun trouvera son bonheur suivant son humeur. Compte tenu de l’agrément offert par le mode le plus vert, on peut s’attendre à ce que peu des clients l’utilisent.

volkswagen_tiguan_2016_essai_lba-3

Le châssis progresse à tous les niveaux ! Les adeptes en auront pour leurs frais, car il avale mieux les bosses, sans sacrifier le dynamisme. Il se montre sensiblement plus confortable. Il s’avère aussi franchement plus sympa quand on décide de s’amuser un peu… La direction, plus incisive, le colle mieux à la corde et rapproche sa conduite de celle d’une Golf ou plus globalement d’une compacte. C’est donc le ratio confort/plaisir de conduite qui y gagne largement. On en arrive à se demander même si la suspension pilotée n’est pas superflue. Cette dernière étant une option chère suivant les finitions, hors série spéciale, il vaudra mieux privilégier d’autres équipements. Clairement, le nouveau Tiguan est bon partout, et pas vraiment mauvais quelque part, jusqu’à ce qu’on parle du prix.

Tarif et conclusion

Avec ce moteur, la note ne démarre pas en dessous de 35 000 euros. Ajoutez-y la transmission intégrale indissociable de la DSG, dont on ne peut pas vraiment se passer quand on y a goûté… Préparez alors un chèque de plus de 40 000 ! Il faudra aussi bien négocier avec son vendeur préféré, pour tenter d’oublier les 900€ de malus. Finalement, le Tiguan bombe le torse, peut se le permettre, et le fait payer, à juste titre sans doute. Enfin, disons plutôt qu’il n’a pas vraiment de raison de se brader pour le moment, même si on aimerait quand même qu’il se montre un peu plus modeste sur le bon de commande…

Crédit photos : le blog auto

 

+Plaisir de conduite
Espace / Modularité
Equipements technologiques
Bruit à l’accélération
Tarifs

 

Volkswagen Tiguan Tdi 150 4 Motion
Moteur
Type et implantation4 cylndres turbo Diesel
Cylindrée (cm3)1968
Puissance (kW/ch)110/150 à 3750
Couple (Nm)340
Transmission
Roues motricesIntégrale 4Motion
Boîte de vitessesDouble embrayage à 7 rapports
Châssis
Suspension avantMacPherson
Suspension arrièreMulti-lien
FreinsDisques ventilés AV / Disques AR
Jantes et pneus215/65 R17
Performances
Vitesse maximale (km/h)200
0 à 100 km/h (s)9
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)6,7
Cycle extra-urbain (l/100 km)5
Cycle mixte (l/100 km)5,6
CO2 (g/km)147
Dimensions
Longueur (mm)4486
Largeur (mm)1839
Hauteur (mm)1632
Empattement (mm)2681
Volume de coffre (l)615->1655
Réservoir (l)60
Masse à vide (kg)1673

 

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Essai Volkswagen Tiguan TDi 150 4 Motion DSG"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
billou
Invité

qualité de fabrication on frise le sans faute .. il suffit de voir les tiguan livré pour mettre un b mol la dessus dixie les acheteur sur les forum ..

Pat
Invité

????
Y aurait-il une différence entre les voitures fournies aux journalistes et celles vendues aux clients lambda ?

Yorgle
Invité

Pat, vous êtes sarcastique j’espère.

greg
Invité

Il existe des préparations presse, mais Celles-ci touchent l´aspect NVH.
Aucun changement sur les matériaux et donc la finition…

Yorgle
Invité

Disons que les véhicules presse sont passés à la loupe et donc le moindre défaut est corrigé.

Yorgle
Invité

Ceci dit, VW n’a plus à faire ses preuves dans la qualité d’assemblage de ses voitures.

SGL
Invité

Oui @Yorgle, et mieux que Mercedes parfois ! c’est dire…

Thibaut Emme
Admin

Oui enfin il arrive aussi que les véhicules presse soient piochés dans les pré-série avec les défauts inhérents 😉

Louis
Invité

C’est quoi l’aspect NVH ?

SGL
Invité

Noise, Vibration, Harshness ou nuisances acoustiques et vibratoires

beniot9888
Invité

Je ne vois pas ce qu’inclurait une préparation presse sur le NVH. A moins de rajouter des insonorisants ?

Pour moi, on est plus dans la vérification méticuleuse de la voiture et la correction des défauts éventuels.

Pat
Invité

Mise à part la boîte DSG dont la fiabilité aura peut-être été améliorée et le prix, c’est une bien belle proposition !
Et un 2.0 l de 150cv, ça me plaît plus qu’un 1.6 l même avec 10 cv de plus.

SGL
Invité

Je reconnais que ce Tiguan restera une référence, cela dit la carrière du Tiguan 2 sera assurément moins facile que le Tiguan 1.
Les comparatifs Tiguan/3008 en deux roues motrices donnent l’avantage au Peugeot, maintenant les fanas des 4×4 ne pourront que prendre le Tiguan.
Renault faisait de la figuration avec l’ancien Koleos, mais avec le Kadjar… il cartonne !
En 2017 sera le tour de Citroën à répliquer, etc.

beniot9888
Invité

Je ne peux m’empêcher de lui préférer le nouveau 3008, qui est vraiment très réussi.

Il valait combien, ce Tiguan que vous avez essayé ? Avec ses phares à LED, ça doit être un carat. Sans option, on tourne autour des 43000 Euros.

PS, merci de nous avoir épargné les photos de la sellerie orange…

Fred21
Invité

Pour avoir vu mon premier 3008 hier (GT line rouge, toit noir). Je l’ai trouvé plus beau et moins massif qu’en photo, d’un design recherché y compris dans les détails (plaira ou pas étant à chacun) et surtout d’une qualité perçue nettement en hausse pour Peugeot, Ça détonnait par rapport au Qashqai I garé à côté (j’ai bien dit le 1 …).

beniot9888
Invité

Au salon de l’auto, j’ai trouvé que monter dans un Qashqai tout neuf ou un Kadjar donnait vraiment l’impression de monter dans une vieille voiture, pour peu qu’on soit passé par un 3008 avant.
Un Tiguan n’apparait pas trop dépassé, mais plutôt fade, en comparaison.

Labradaauto
Invité

Dans le genre d’autos que j’abhorre , déjà, je préfère oh combien voir une calandre Peugeot. Les gens écoutent « maman », achètent des monstres. Les Allemands font le must du genre. Et honnêtement en France on fait quand même moins moche !
On est à côté de la plaque, Audi apparenté vw se fait piquer à tricher pour « planquer » des analyses de rejets CO2 et on continue à flatter les poids lourds.

wpDiscuz