Accueil Audi Grand Prix de Macao 2016 : Felix da Costa double la mise...

Grand Prix de Macao 2016 : Felix da Costa double la mise !

156
1
PARTAGER

Trop facile ! Comme en 2012, Antonio Felix da Costa (Carlin) offre un cours de pilotage à ses adversaires et il s’impose dans un fauteuil lors du Grand Prix de Macao.

F3

L’affiche du Grand Prix de Macao fut difficile à constituer. Les ténors de la F3 se sont désistés. Au final, on se retrouve de même avec des vétérans, dont trois anciens vainqueurs. Les seconds couteaux de la F3 veulent sauver leur saison. Les Japonais s’offrent une sortie exceptionnelle hors de l’archipel. Enfin, des débutants veulent briller en vue de 2017.

George Russell (Hitech) est le plus rapide aux essais. Lando Norris (Carlin) se montre d’emblée véloce. Mais il tape pendant les essais libres, puis lors des qualifications.

macao-6

Le samedi, il a plu et il faut faire sécher le virage de Lisboa. Callum Ilott (Van Amersfoort)  et Antonio Felix da Costa surprennent Russell. Derrière, le carbone vole. Maximilian Günther (Prema) se fait piéger dès les premiers mètres. Norris et Antoine Hubert (Van Amersfoort) ne peuvent l’éviter. Leo Yee (B-Max) roule sur un débris de Norris et il se retrouve catapulté sur Daiki Sasiki (B-Max.) A quelques centimètres près, le Japonais avait le destin de Louis XVI… Evidemment, le safety-car intervient.
A la reprise, Felix da Costa rend la monnaie de sa pièce à Ilott, tandis que Sergio Sette Camara (Carlin) double Russell. A partir de là, le Portugais imprime un rythme infernal.

Felix da Costa remporte confortablement la course qualificative, devant Ilott et Sette Camara.

macao-2

Le lendemain, Ilott est de nouveau le plus prompt au feu vert. Néanmoins, Felix da Costa et Sette Camara le rattrape et ils sont brièvement à trois monoplaces de front ! Pour éviter le contact, Ilott lève le pied, laissant passer les deux autres, ainsi que Kenta Yamashita (T-Sport) et Felix Rosenqvist (Prema.) Sette Camara, lui, s’est montré plus téméraires que le vainqueur 2012. Hélas pour lui, Nikita Mazepin (Hitech) part à la faute, entrainant une neutralisation.
Felix da Costa repart mieux, mais Nick Cassidy (Prema) tape et la course est immédiatement neutralisée.
Cette fois, Sette Camara a l’avantage au départ. Mais ses pneus sont froids et il commet une erreur. Son poursuivant n’en demandait pas tant et il s’offre une autoroute. Rosenqvist enchaine les tours rapides. Déjà débarrassé de Yamashita, il s’offre Sette Camara dans l’ultime passage.

Felix da Costa double donc la mise, avec Rosenqvist, ils ont donc quatre victoires à eux deux. Sette Camara, 3e, vient peut-être de sauver sa peau chez Red Bull.

macao-5

FIA GT

Audi, Bentley, Lamborghini, Mercedes et Porsche viennent en force à Macao

Edoardo Mortara décroche la pole.

macao-4

Mortara contrôle Laurens Vanthoor (R8 LMS) au feu vert. Puis c’est le premier coup de théâtre : « Mr. Macao » tape et il repart bon dernier. Voilà Vanthoor en tête, avec les 911 GT3 d’Earl Bamber et de Kevin Estre à ses tours. Nico Muller sort violemment, entrainant un safety-car.
Au restart, Vanthoor conserve l’avantage. Mortara, qui a profité de la neutralisation pour faire un tour aux stands, revient sur le peloton à grande enjambées. Hélas, il se paye Darryl O’Young (911 GT3) dans le dernier tour.

Vanthoor, lui, remporte la course qualificative devant Bamber et Estre.

macao-3

Pour la course finale, on retrouve Vanthoor, Bamber et Estre. Maro Engel (SLS AMG) tente de s’infiltrer dans le groupe de tête mais le « kiwi » l’envoi dans le décor. Du coup, le vainqueur des 24 heures du Mans 2015 écope de 5 secondes de pénalité. Ricky Capo (BMW Z4) se paye le rail. Le safety-car intervient, puis la course est carrément interrompue.

Lors du second départ, Bamber est le plus prompt à réagir. Vanthoor, 2e, escalade un trottoir, l’Audi décolle et finit sur le toit. Le Belge n’a rien, mais l’épreuve est cette fois définitivement interrompue.

D’après le règlement, le classement est celui du tour précédent. Ce qui nous amène à l’un des tours derrière le safety-car. Soit, Vanthoor-Bamber-Estre. Mais avec sa pénalité, le Néo-zélandais se retrouve loin.
Vanthoor (qui a le sentiment d’avoir été nul), Estre et Engel grimpent ainsi sur l’estrade. L’ex-pilote de GP3 Adderly Fong est déclaré « meilleur privé » avec sa Bentley GT3 « usine ».

Macau Guia Race 2.0T

Pour la deuxième (et dernière ?) année de suite, les TCR remplacent les WTCC pour la course de tourisme. Cocorico : Jean-Karl Vernay (Golf GTI) est en tête de la feuille des temps, à l’issue des essais. Il partira aux côtés de son équipier Stefano Comini.

macao-8

Il n’y a pas de course qualificative. On passe directement à la finale, où Tiago Monteiro (Civic) dépose les Golf GTI au feu vert. L’ex-pilote de F1 fait le trou. A Macao, il y a toujours un safety-car. Lors de la course de tourisme, c’est Sunny Wong (C-Elysée) le coupable. Après avoir tapé, le pilote de CTCC reste en travers de la piste.
Au drapeau vert, Comini double Vernay, ce qui permet à Monteiro de s’échapper. L’ancien champion d’Indy Lights parvient à se dédoubler. Il rattrape le leader. Hélas, le drapeau à damier tombe avant qu’il n’ait pu faire quoi que ce soit. Pepe Oriola (Leon) a lui le temps de passer Comini.

Monteiro, Vernay et Oriola forment donc le tiercé de la Guia race. Bien qu’ayant roulé dans l’ancienne colonie de nombreuses fois, en F3, puis en WTCC, le Portugais ne s’y était jamais imposé.

macao-9

CTM Macau Touring Car

Que serait Macao sans ses couses locales ? Certes, ce sont les mêmes voitures d’une année sur l’autre et leurs pilotes ne sont guère connu. Sauf qu’après avoir été planté par l’Asia Formula Renault et la Lotus Cup Asia, le promoteur est bien content de les retrouver ! Seule l’Interport a disparu.

Commençons par le CTM, avec son plateau essentiellement issu du championnat de tourisme de Hong-Kong (HTCC) : Fiesta ST, Mini Cup et RCZ Cup.

macao-10

Ephémère pilote de WTCC, Paul Poon (RCZ) mène largement. Mais deux safety-car permettent à un autre ex-pigiste de WTCC, Filipe de Souza (Cruze) de revenir. Poon arrive néanmoins à la contenir et à obtenir un sixième succès à Macao. Fung Kar Chue (RCZ) est 3e.

macao-11

Road Sport Challenge

Rien de très neuf dans le plateau du Road Sport. Pour info, Lo Kai Fung (Evo 7) gagne l’épreuve devant Wong Wan Long (Evo 10) et Ng Kin Veng (Evo 9.)

macao-12

Crédits photos : Macau Grand Prix, sauf photo 4 (Volkswagen) et photos 6 et 7 (Audi.)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Grand Prix de Macao 2016 : Felix da Costa double la mise !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fred21
Invité

J’étais intéressé de voir ce que ferait Lando Norris. Avec le problème de la course qualificative, il était donc très mal placé et j’ai pu lire qu’il avait fait une belle remontée mais anonyme. Ce sera donc pour une autre fois, il n’a que 17 ans.

wpDiscuz