Accueil Breaks Essai Fiat Tipo SW 120 ch Diesel : Le juste prix ?

Essai Fiat Tipo SW 120 ch Diesel : Le juste prix ?

349
8
PARTAGER

L’élégante simplicité de la Fiat Tipo SW, au bon prix. On aurait pu titrer les choses comme ça, mais ce serait presque trop réducteur. L’italienne en offre pour son argent, et pourtant, elle n’en demande pas tant que ça. L’affaire du moment ?

Style extérieur

Il n’y a pas que le low cost dans la vie, et Fiat s’apprête à le prouver avec la Tipo SW. Et cela commence tout d’abord au chapitre du design. Là, il n’y a pas photo, l’italienne fait mouche avec un style qui ne manque franchement pas de charme. Son design reprend évidemment trait pour trait celui de la 5 portes jusqu’au montant B, puis s’allonge derrière les roues en intégrant le coffre plus généreux. Les feux arrière sont dans la même veine que la version avec hayon.

Franchement, dans le genre, même chez les généralistes plus établis et mieux cotés, on n’a pas toujours vu plus élégant que ça. Pour le quidam qui n’est pas très au fait de la question automobile, il n’imaginera pas un véhicule meilleur marché que certaines stars au premier coup d’œil. Voici déjà l’un des premiers points forts de la transalpine.

fiat_tipo_sw_2016_essai_lba-7

Style intérieur et équipement

Et une fois à l’intérieur, la surprise vient de la présentation qui encore une fois, au regard du tarif, fait plutôt bonne impression. Evidemment, quand on se rapproche, on constate que les plastiques ne s’avèrent pas de haute facture, et cela empire sur les parties basses de la planche de bord. Toutefois l’assemblage apparaît plutôt bon, mais on n’a pas le recul du temps pour s’assurer que tout tiendra des lustres, une interrogation qui vaut toutefois pour beaucoup d’acteurs du marché.

En revanche, en termes d’équipement la Tipo peut disposer de quoi faciliter le quotidien sur la route, comme un écran tactile multifonctions GPS (plutôt simple à appréhender) et une climatisation automatique pour le confort, ainsi qu’un régulateur de vitesse actif, sans oublier des feux à leds. Nombreux sont ceux à ne pas demander plus que cela. L’espace ne s’avère pas vraiment compté, on tient à l’aise avec une bonne largeur aux coudes et aux genoux à toutes les places. Avec ses 19 cm en plus, le coffre affiche une capacité de 550 litres qui le place dans la moyenne haute du segment. Question modularité, le plancher à deux niveaux de profondeur peut être plat quand on baisse la banquette par ailleurs fractionnable.

fiat_tipo_sw_2016_essai_lba-8

Sur la route

Sous le capot, le multijet Diesel de 120 chevaux. Comme le poids de la Tipo SW n’excède pas les 1400 kg, le bloc fait preuve d’une bonne nervosité. la Tipo SW se montre donc facile à mener, et on oserait dire… agréable. Il faut toutefois faire fi des envolées en régime plutôt bruyantes, la faute à une isolation phonique un peu légère sans doute. Avec sa boîte mécanique à six rapports bien étagée, on n’a pas besoin de jouer du levier pour aller chercher le couple dans certaines phases de conduite critiques, et on profite ainsi aisément de son couple généreux.

Et quand on regarde les consommations en fin de parcours, là encore la Fiat se montre bonne élève avec un petit 5 l/100km sans vraiment faire attention. Sur autoroute et globalement à vitesse stabilisée, le moteur se fait plutôt oublier et ne transforme pas l’épreuve en une sinécure. On est bien installé dans les sièges confortables, mais qui manquent toutefois de maintien.

Le châssis dispose d’un amortissement plus souple que les meilleurs (et chers) concurrents du segment, et pourtant il se tient plutôt bien quand on le bouscule. On s’attendait à une direction caoutchouc, et elle s’avère en réalité suffisamment consistante pour servir la précision de placement. Toutes proportions gardées, en fait on ne subit pas la conduite de ce break compact sur les petites routes. L’auto ne se montre en tout cas pas du tout désagréable à conduire dans ces conditions. On se voit bien aligner les kilomètres sans que ça ne pose de problème outre mesure. On ne va pas trop se raconter de bêtises non plus, certaines font mieux en termes de confort globale, et la surpassent en rigueur de comportement. Néanmoins, la Tipo SW n’a pas à avoir honte de ses prestations.

Tarif et conclusion

Sur le bon de commande, la Fiat Tipo SW dépasse largement une Dacia Logan MCV en diesel de conception ancienne. Toutefois, avec une grille démarrant à moins de 20 000 € avec le multijet de 95 ch, et tout juste 1000 de plus pour le 120 ch en finition intermédiaire d’office, il s’agit d’une bonne affaire assurément. Car elle n’est pas avare en équipement à ce prix. En face, pour des véhicules certes plus intéressants sur la route et de meilleure facture à bord, il faut au minimum ajouter 3 à 4000 euros de plus, voire 5000. Ainsi avec la Tipo, Fiat occupe une place entre les Dacia et les stars généralistes, ce qui pourrait s’avérer être un calcul très payant.

Crédit photos : le blog auto

+Style convaincant
Habitabilité / coffre
Rapport prix/équipement
Liste d’équipements un peu courte
Modularité limitée

 

Fiat Tipo SW Multijet 120
Moteur
Type et implantation4 cylindres 16 soupapes Diesel turbo
Cylindrée (cm3)1598
Puissance (kW/ch)88/120 à 3750
Couple (Nm)320 à 1750
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesManuelle à 6 rapports
Châssis
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreBarre de torsion
FreinsDisques AV/ Tambours AR
Jantes et pneus205/55R16
Performances
Vitesse maximale (km/h)200
0 à 100 km/h (s)10
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)4,4
Cycle extra-urbain (l/100 km)3,3
Cycle mixte (l/100 km)3,7
CO2 (g/km)98
Dimensions
Longueur (mm)4570
Largeur (mm)1792
Hauteur (mm)1500
Empattement (mm)2638
Volume de coffre (l)550
Réservoir (l)50
Masse à vide (kg)1320

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Essai Fiat Tipo SW 120 ch Diesel : Le juste prix ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

l’intérêt de ce pseudo low cost – achat « malin » – c’est de ne pas payer trop cher justement. Car tout a un prix.
Visez la version de base, ou alors une auto d’un bon généraliste d’un an et 20 000 km qui rendra les mêmes services et bien plus.

Michelin
Invité

Oui, on peut aussi acheter une Cayenne de dix ans !!!

Labradaauto
Invité

même si perso j’acheterais neuve une 124, là je dis SUPERBE SILHOUETTE pour ce break ! (j’ai adoré jadis ma 131 2500D, ma nuova 500 portes suicides, la panda 4×4 de service, voyager enfant dans la 2300 berline d’un ami de la famille). Tout ça pour dire que Fiat: ça tient la route en matière automobile.

CDA
Membre

« Style convaincant » dans les points positifs ?! Je me trompe peut-être mais je pense pas que son ‘style’ ni extérieur ni intérieur va convaincre beaucoup de monde…

Thibaut Emme
Admin

Elle est loin d’être moche comme break non ?
Enfin perso je la trouve plus réussie que la version hayon par exemple.

SGL
Invité

Bah, il suffit que 50 % de client potentiel la trouve belle pour qu’elle devienne un immense succès 😉
Moi, je la trouve très consensuelle.

CDA
Membre

« -8 » Wow, il y a des fanboys Fiat. Je ne dis pas qu’elle est moche, je pense juste (et ce n’est que mon opinion) que ce n’est pas par son style qu’elle va convaincre beaucoup de prospects. LBA pourra nous sortir un classement des ventes de break dans 6 mois pour vérifier cela ? 😉

Bara
Invité

j’ai un break essence depuis novembre, j’en suis content, la concession de Dax fait tout son possible pour vous faire plaisir. Un seul problème le modèle unconnect s’éteint puis se rallume sporadiquement tout les trois minutes. Le problème a été jusqu’à TURIN…..!!!, retour d’une clef de reprogrammation, pas de résultat, toujours la même chose…. Dax adresse « étiquette » sur « étiquette « à Trappes, enfin il se décide à changer le module unconnect, mais voila dix jours que la concession de Dax l’attend il doit venir à dos de mulet, à part cela la voiture est agréable.

wpDiscuz