Accueil Honda CTCC 2016 : Guizhou

CTCC 2016 : Guizhou

70
2
PARTAGER

Le CTCC a droit à une nouvelle étape. La chance sourit aux outsiders avec des triomphe pour les ex-Saab et le premier succès chinois de Mazda.

CTCC Production

Le CTCC inaugure un nouveau circuit, le Jun Chi, à Guizhou. Cette ville du sud possède une petite tradition automobile. C’est là que Subaru avait ouvert une usine, devenue plus tard celle de la drôle d’aventure Lotus-Youngman. C’est également le fief du team Guizhou Railroad, qui représente Byd en rallye-raid.

Pour le côté couleur locale, des race queen porte des robes et des chapeaux en argent vaguement inspirés de ceux de la minorité Miao.

ctcc-1

Lors des essais, les Verna de Deng Baowei et Sun Chao sont les plus rapides. Elles sont néanmoins disqualifiées pour non-conformité. He Xi Xi (MG3) hérite de la pole. Une première pour MG en CTCC !

ctcc-8

Le samedi, He ne fait guère le poids face aux Yaris de Liu Yifeng et Ye Junhui. Puis Deng Xiaowen (Mazda3) se mène à la lutte. A la surprise générale, il double les Yaris et ouvre le palmarès de Mazda en Chine ! Puis Yu Xia (Yaris) rattrape le groupe de chasse. Il double Liu et Ye. Ce dernier parvient à doubler Liu juste avant le damier.

Deng, Yu et Ye montent ainsi sur le podium, dans cet ordre.

ctcc-9

Le dimanche, Yu est au-dessus du lot. Bien que parti derrière, il fend le peloton et s’installe en tête. Liu, qui veut se venger de la veille, s’installe au 2e rang. Enfin, Sun sauve l’honneur de Hyundai en récupérant la 3e place.

Yu, Liu et Sun forment donc le tiercé de la course 2.

ctcc-10

CTCC 1.6T

Quatre des neuf voitures sur la grille sont des Kia. On ne s’étonne donc pas d’en trouver trois en haut de la feuille des essais… Jim Ka To mène l’assaut.

ctcc-3

La course 1 est en grille inversée. Lin Lifeng (Kia K3) est en démonstration. Le Civic de Xie Xinzhe et Zou Si Rui ne peuvent rien y faire.

Lin s’impose ainsi devant Xie et Zou.

ctcc-5

Le dimanche, les Honda veulent empêcher les Kia de doubler la mise. Zou se fraye un chemin entre Ka To et Yuan Bo. Henry Ho (Civic) tente également sa chance. Bo lui claque la porte au nez et « Hessler » part jardiner. En revanche, Zou est loin devant.

C’est donc Zou qui se présente en premier devant le starter, devant Ka To et Bo.

ctcc-7

CTCC 2.0T

Leo Yee étant absent pour cause d’EuroFormula Open, il est remplacé par l’ex-pilote de GP3 Alex Fontana. Ce dernier inaugure la Kia K3 2.0T. Mais le plus rapide est un autre gweilo : Rob Huff (Senova.)

ctcc-2

Le samedi, Hoff s’envole tandis qu’Andy Yan (Focus) surprend Fontana. Rien ne bouge ensuite. Alors qu’on s’ennuie ferme, Thomas Engström (Haima) revient à grandes enjambées sur Fontana. Hélas, il est trahit par sa monture.

Huff, Yan et Fontana montent donc sur l’estrade.

ctcc-4

Le dimanche, les frères Zhu se baladent avec leurs Senova. Parti dernier, Huff remonte le peloton. Il a ses équipiers en visuel, en vue de l’arrivée. Mais il préfère assurer le triplé.

David Zhu triomphe devant son petit-frère, Hu An et Huff.

ctcc-6

Asia Formula Renault

On termine à Zhuhai, avec la finale de l’Asia Formula Renault 2016. Maxx Ebenal (Asia Racing Team) est en pole.

afr-4

La piste est détrempée, le samedi après-midi. Le départ est reporté, le temps que les voitures soient équipées de « pluie ». Ebenal contrôle Josh Burdon (BlackArts Racing) et Pavan Ravishankar (BlackArts Racing.) En queue de peloton, le privé Chen Yi-Hsien se surprend et il y a un safety-car.
A la reprise, le leader effectue un tête-à-queue. Il parvient à repartir, mais derrière Burdon et Ravishankar.

Avec ce succès, Burdon remporte le titre. Ravishankar et Ebenal l’encadrent sur le podium.

afr-3

Le dimanche, Ebenal est cette fois poursuivi par Burdon et Najiy Ayyad (S&D.) Derrière, Hong ShiJie (KRC) et Ni Weilang (Asia Racing Team) s’accrochent. Ce double-abandon est synonyme de safety-car.
Burdon profite du regroupement pour surprendre Ebenal au drapeau vert.

Doublé pour Burdon. Ebenal et Ayyad complètent le podium.

afr-1

Avec 282 points, Burdon s’impose dans un fauteuil, alors que la carrière de l’Australien fut jusqu’ici très erratique. Ebenal termine 2e à 237 points, après avoir porté les couleurs de presque toutes les équipes. Ayyad est 3e à 189 points. Sur la forme, l’Asia Formula Renault s’est métamorphosée, avec l’apparition du nouveau châssis et un championnat plus touffu. En revanche, le plateau manque cruellement d’authentiques espoirs. A ce propos, Song Xu Jie (S&D), un pilote de « B », est le premier lauréat de la « Road to champion ». DongFeng-Renault doit prendre en main la suite de sa carrière.

afr-2

Crédits photos : CTCC, sauf photos 12 à 15 (FRD.)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "CTCC 2016 : Guizhou"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Momo
Invité

Guizhou c’est le nom de la province. La ville c’est Guiyang.

Fred21
Invité

Très beaux podiums … 🙂

wpDiscuz