Accueil Abarth Abarth 124 Spider : 40 000 euros tout rond

Abarth 124 Spider : 40 000 euros tout rond

173
5
PARTAGER

A l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris et du coup d’envoi de la commercialisation de la 124 Spider, la marque au scorpion annonce la couleur sur le plan tarifaire.

Et comme anticipé, ce joujou qu’on imagine plutôt extra ne va pas s’échanger contre trois francs six sous.

Abarth confirme au Mondial de Paris un prix plancher fixé à 40 000 euros tout rond (avec la boîte manuelle six rapports).

Le montant de la facture s’alourdit de 2 000 euros supplémentaires en choisissant de coupler le bloc 1.4 l Turbo de 170 ch et 250 Nm (124 ch / l) à la transmission séquentielle à six rapports.

Ces deux tarifs n’incluent évidemment pas le malus, malus respectif à hauteur de 900 euros ou 1 600 euros.

Cela positionne quand même l’Abarth 124 Spider bien plus haut que la Fiat 124 Spider dont le prix plancher est de 25 990 euros (1.4 l de 140 ch et 240 Nm). Piquante l’addition de cette Abarth 124 Spider.

Et si Mazda introduisait finalement une MX-5 MPS, quel serait le positionnement tarifaire choisi par les décideurs de la marque d’Hiroshima ?

En complément : Genève 2016 : Abarth 124 Spider et Genève 2016 live : Abarth 124 spider et Abarth 124 rally.

Source : Abarth.

Crédit illustration : Abarth.

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Abarth 124 Spider : 40 000 euros tout rond"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Panama
Invité

un Merco Benz SLC de 184 cv est à 41000 €. Il va falloir avoir très envie de l’acheter cette Fiat Abarth !

SGL
Invité

Ah ah ah !
Là le prix commence à gratter la gorge 😀 même si l’auto est très bonne à la base.

Rapier
Invité

Si Mazda faisait une version MPS ce serait certainement bien plus qu’un ajout de 30 bourrins. Donc je pense qu’elle pourrait être un peu plus chère que cette Abarth.

CDA
Membre

J’allais dire « bon courage aux vendeurs » mais là, peu de gens vont se rendre en concession pour ça et à un tel tarif à mon avis. Après, je peux me tromper…

Raymond Boncoin
Invité

Fiat pousse le bouchon trop loin avec les tarifs Abarth. Tirer sur la corde nostalgique c’est bien sauf que cela a des limites (rapidement atteinte pour les plus jeunes à qui le blason au scorpion n’évoque rien). Et je ne parle même pas de la Biposto qui affiche un prix indécent que même la présence d’une boîte à crabots ne saurait justifier!
Si la firme de Turin veut que la marque Abarth vive, elle va devoir sérieusement revoir ses prétentions tarifaire et la sortir de l’inflation purement marketing.

wpDiscuz