Accueil Alpine Renault : Variable possible en baisse de 20% pour Carlos Ghosn

Renault : Variable possible en baisse de 20% pour Carlos Ghosn

107
9
PARTAGER

Suite à la polémique sur la rémunération de son PDG, le groupe Renault avait annoncé qu’il se pencherait sur la-dite rémunération pour l’an prochain. Ainsi fut dit, ainsi fut fait avec une baisse annoncée de 20% de la part variable. Un symbole plus qu’un véritable geste.

Les conclusions du Comité des Rémunérations du Groupe Renault sont que Carlos Ghosn doit rester PDG et DG et que sa rémunération pour ce rôle est « cohérente » avec ce qu’il se pratique ailleurs. Toute fois, le comité concède que des modifications étaient nécessaires pour « rendre la structure de la rémunération plus simple, plus transparente et plus claire ».

Dorénavant, le variable potentiel de Carlos Ghosn passera de 150 à 120% de la rémunération fixe, diminuant donc de 20%. Les 120% se décomposent comme suit : 85% sur des critères quantitatifs et 35% sur des critère qualitatifs. A noter qu’en cas de « sur-performance financière », le variable peut être remonté à 180% du fixe.

Une baisse de 6,6% finalement ?

Pour rappel, Carlos Ghosn a touché au titre de l’exercice 2015, 7,25 millions d’euros dont 1,23 million de salaire fixe, 1 783 500 euros de part variable (soit 145% du fixe) et le reste en « actions de performance » (rémunération à long terme qui n’est pas impactée par la décision du jour).

En supposant que pour 2016 Carlos Ghosn remplit ses objectifs comme en 2015, (145% au lieu de 150% maximum) il toucherait donc 1,303 millions d’euros (soit 116% du fixe) de part variable au lieu de 1,783. Une baisse de 480 000 euros tout de même, mais ramenés aux 7,251 millions totaux cela ne fait plus qu’une baisse de 6,6%.

Carlos Ghosn a par ailleurs tenu à informer qu’il consacrerait chaque année 1 million d’euros de son salaire variable à des actions de la Fondation Renault. Une manière de faire oublier les près de 16,3 millions d’euros perçus en tant que PDG du Groupe Renault ainsi que PDG de Nissan ?

Source et illustration : Renault

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Renault : Variable possible en baisse de 20% pour Carlos Ghosn"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité

Si on se met à baisser les salaires des grands très grands patrons comme ceux de leurs esclaves, c’est la guerre !

Pcc : Gattaz and co

bobbyjones
Invité

Des excellents joueurs de foot, il y en a très peu et on les paye donc extrêmement cher. Les excellents dirigeants c’est la même chose. Pas de quoi crier au scandale je trouve.

Bizaro
Invité

mouais… pas sur que cela soit le prix de l’excellence :

salaire footeux vs handballeurs champion du monde…

salaire coiffeur présidentiel vs salaire directeur de recherche au CNRS

Salaire PDG Alliance Renault-Nissan vs salaire Patron Toyota…

akouel
Invité

Perso, je trouve son salaire pas choquant ! Enviable oui (encore faut il voir le boulot abattu pour l’obtenir), mais pas choquant, quand on sait le nombre de personnes qui dépendent de ses choix (en élargissant hein).
Ce que je veux dire, c’est que le mec il bosse, comme Tavares par exemple 🙂

Greg
Invité

Oui mais bosse t-il 900 fois plus, ou mieux, ou plus dur, qu’un de ses ouvriers?
vaste débat.

Helios
Invité

Il a 900 fois plus de responsabilités.

Membre
Il est évident que son salaire doit être représentatif de son statut et de l’importance de ses choix de patron, qui influent sur une très grosse entreprise et une importante masse salariale. Mais c’est la proportion qui est démesurée, que peut-il bien faire d’une telle somme? La question est surtout que si l’on veut relancer l’économie, n’est-il pas plus judicieux d’augmenter les salaires de 1000 ouvriers lambda qui s’empresseront d’utiliser cet argent pour améliorer leur niveau de vie donc consommer, acheter, et créer de l’activité économique? Donner un énorme salaire à un dirigeant, en quoi cela est bénéfique pour la… Lire la suite >>
PSassasin
Invité

Le Japon a essayé de relancer son économie par la hausse des salaires.en 2015, ca n’a trés peu fonctionner. Si elle n’est pas associé à une politique keynesienne elle aura un effet pervers en augmentant les couts de l’entreprise, l’inflation et au final un risque de récession. On a essayé dans les années Miterrand, ca a conditionné le délabrement de notre pays à l »‘heure actuelle

Captain Haddock
Invité

Carlos est un excellent patron.
Carlos est très généreux avec son argent, il donne tous les ans 1 000 000 d’euros à la fondation Renault.
Cela permet aux jeunes de travailler avec des manches de pelles en composite jaune…. et notre gouvernement détruit tout cela ……

https://group.renault.com/wp-content/uploads/2014/04/mecenat-nous-soutenons-vos-projets-1190×358.jpg

wpDiscuz