Accueil Mazda Essai Mazda3 1.5 SkyActiv 105 ch

Essai Mazda3 1.5 SkyActiv 105 ch

84
3
PARTAGER

On en veut toujours plus ! En égoïstes amateurs de la chose automobile, seul un large troupeau d’équidés dopés nous tient en éveil. On adorerait rouler en GTi tous les jours, pour évoquer le plus petit modèle qui commence à nous plaire. On exagère à peine, mais il faut se rendre à l’évidence, la réalité du marché ne correspond pas aux désirs profonds de nous autres aficionados. Mazda le sait bien. Jusqu’ici, avec un Diesel développant 150 ch, la Mazda3 se privait du gros du marché, qui se situe aux alentours des 110. Le Skyactiv 105 ch vient réparer cette erreur. Mettant nos envies de puissance entre parenthèses, nous en avons pris le volant sur les routes catalanes.

Style extérieur

Passons rapidement sur les jugements esthétiques, car aussi subjectif qu’on puisse être, on ne saurait sérieusement se plaindre d’un physique disgracieux pour cette jolie Mazda. Avec l’arrivée de ce nouveau bloc Diesel, la gamme s’enrichit également d’une finition « Graphite », donnant un style plus racé à la belle, avec notamment l’adoption de grosses roues foncées. Pour le reste, on a déjà tout dit sur ce chapitre lors de précédents essais de cette voiture, et il s’avère donc logique qu’on n’ajoute rien ou si peu, puisqu’il ne s’agit même pas d’un restylage. Mais rien ne nous empêche pour autant de souligner son élégance, qui prouve qu’on peut avoir l’air sérieux sans être austère. Le dessin fluide et le profil en goutte d’eau continuent à séduire.

Essai_Mazda3_SkyactivD_105_lba-4

Style intérieur et équipement

Mazda semble s’être trouvé également à bord. Le style ne fait pas spécialement décalé et ne joue pas dans la fantaisie. La présentation simple n’en fait pas des tonnes et c’est tant mieux. Allez, on n’oublie pas quelques petites touches sympathiques, comme le gros compte-tours, l’affichage tête haute, et l’écran façon Mercedes. On ne s’en souvenait pas, mais celui-ci, bien que tactile, ne peut s’utiliser qu’à l’arrêt. Agaçant notamment pour le passager. Il faut alors s’en remettre à la molette derrière le levier de vitesses, et baisser les yeux pour se rappeler quels boutons il faut manipuler. Cela étant, on se sent bien à bord de cette japonaise généreuse en termes d’habitabilité. A l’avant comme à l’arrière, on dispose d’une place digne du segment supérieur. Finalement, on réalise qu’après trois ans de carrière, elle vieillit plutôt bien, et ne semble pas trop déphasée en termes d’équipements, même s’il manque quelques geekeries qui font la différence.

Essai_Mazda3_SkyactivD_105_lba-6

Motorisation

Mais intéressons-nous à la nouveauté qui se situe sous le capot. Sans rentrer dans les détails techniques, il se cache derrière le nom SkyActiv-D 105 quelques informations intéressantes. En effet, contrairement à d’autres marques qui font appel à des systèmes sophistiqués en guise de piège à NOx, il se trouve que Mazda n’en a pas besoin pour satisfaire aux normes Euro6 actuellement en vigueur. Le constructeur se vante notamment d’un très bas taux de compression, d’un refroidissement et d’autres petites choses de qualité qui leur permettent d’affirmer que ce bloc un très bon moteur. Tout ça mis bout à bout permet d’arriver à des chiffres remarquables comme un taux de rejet de CO2 aux 100 km plafonné à 99 grammes tout juste (ouf !) et une consommation mixte supposée de 3,8 litres sur la même distance. Vivement l’année prochaine et l’adoption du cycle WLTC… car la vérité se situe plutôt aux alentours des 6 litres en utilisation réelle.

Sur la route

A l’utilisation, ce bloc ne fait pas preuve d’une nervosité à bas régime décoiffante. Et on le regrette, car pour rester sous la fameuse barre des 100 grammes de CO2, les ingénieurs ont allongé exagérément les plus hauts des six rapports de la boîte mécanique. Finalement, on se trouve à utiliser la plupart du temps cette Mazda3 sur les trois ou au pire quatre premières vitesses pour garder un plaisir de conduite acceptable. On doit tout faire avec un rapport de moins comparé à ses meilleures concurrentes à puissance plus ou moins équivalente. Heureusement, le constructeur d’Hiroshima a particulièrement soigné l’insonorisation de ce moteur. Et on ne parle pas que d’épaisseur d’isolants phoniques. Même à l’extérieur au ralenti, si on ne vous le dit pas, on peut même le confondre aisément avec un moteur essence, et ce n’est pas un effet d’écriture. On regrette d’autant plus ce manque d’agrément, sachant que la voiture au poids contenu se repose sur un châssis plutôt bien équilibré qui ne demande qu’à démontrer sa polyvalence et notamment sa belle prestation quand on hausse le rythme.

Essai_Mazda3_SkyactivD_105_lba-10

Tarif et conclusion

Mazda n’avait pas d’autre choix que de finir par passer ce Diesel sous le capot de sa Mazda3, notamment pour intéresser les professionnels qui représentent une grosse part du mix sur ce segment. Et particulièrement sur ce niveau de puissance. Du coup, le tarif d’entrée de gamme en Diesel démarre désormais à 23 500 euros. Malgré la dotation d’équipements, elle ne se montre pas spécialement bon marché par rapport aux stars 308 ou Mégane. Du bout des lèvres, Mazda admet même prétendre se situer entre eux et les premiums. La copie rendue mérite la moyenne et les encouragements, mais il va falloir élever le niveau de jeu de ce bloc pour titiller les meilleures.

Crédit photos : le blog auto

+Motorisation adaptée au marché
Silence
Consommation
Rapports de boîte trop longs
Un peu chère

 

Mazda3 Diesel 105 Bvm6
Moteur
Type et implantationDiesel 4 cylindres turbo
Cylindrée (cm3)1499
Puissance (kW/ch) à tr/mn77/105 à 4000
Couple (Nm) à tr/mn270 à 1600
Roues motricesRoues avant
Boîte de vitessesMécanique à 6 rapports
Châssis
Suspension avantNC
Suspension arrièreNC
FreinsAV disques Ventilés / AR Disques
Jantes et pneus205/60 R16
Performances
Vitesse maximale (km/h)185
0 à 100 km/h (s)11
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)4,3
Cycle extra-urbain (l/100 km)3,5
Cycle mixte (l/100 km)3,8
CO2 (g/km)99
Dimensions
Longueur (mm)4460
Largeur (mm)1800
Hauteur (mm)1450
Empattement (mm)2700
Volume de coffre (l)364
Réservoir (l)514 → 1190
Masse à vide (kg)1265

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Essai Mazda3 1.5 SkyActiv 105 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

une proposition tardive mais logique

essaisautos
Invité

Avec un tel style, on pourrait presque lui pardonner ce petit problème de paresse à bas régime. Et puis, sinon elle existe également en version essence, qui sont des moteurs très réussis ! 😉

Houari
Invité

Cette voiture me plait beaucoup et est très réussie surtout esthétiquement, elle est normalement et facilement dans le top 3 de la catégorie voire même en access premium avec le modèle 2017 récemment lancé au japon. mais les concession Mazda sont lointaine et Mazda n’a pas la force commerciale de Renault ou de VW. ;(

wpDiscuz