Accueil Assurance Dis-moi comment tu conduis, je te dirais qui tu es

Dis-moi comment tu conduis, je te dirais qui tu es

57
11
PARTAGER

Selon une étude conjointe entre les Universités de Californie à San Diego et de Washington, notre façon de conduire serait presque aussi précise qu’une empreinte digitale pour identifier le conducteur. Une conclusion qui n’a pas que des bons côtés.

18 paramètres pour une identité fiable

Il faut tout de même en passer par une phase d’apprentissage du logiciel, mais 90 minutes de conduite suffisent pour créer la fiche d’identification d’une personne selon les chercheurs. Pour leur étude, les chercheurs ont pris 15 volontaires à qui ils ont fait faire un premier trajet de 8 km en ville puis un trajet plus conséquent de 80 km. 90% des données ainsi collectées ont servi d’apprentissage au logiciel qui a été ensuite testé sur les 10% de données restants.

Le simple fait de collecter les données sur la pédale de frein permet déjà à 87% d’identifier un individu parmi 15 conducteur en seulement 15 minutes de conduite. Quand on ajoute à ces données une quinzaine d’autres telles celles de l’accélérateur, du volant, du passage des vitesses, de l’usage du clignotant, etc. le système est alors capable en quelques minutes de trouver qui est au volant, dans 100% des cas.

Un appel à protéger les données personnelles

Le but des chercheurs est multiple. Alerter le public et les constructeurs sur la quantité de données personnelles qui peuvent être récupérées et qu’il faut donc protéger dans des voitures de plus en plus connectées, mais aussi trouver des applications concrètes à leur logiciel. Dans les applications positives, on peut citer par exemple un système anti-vol qui, en quelques kilomètres, détecterait que le conducteur n’est pas celui ou ceux habituels et autorisés à conduire le véhicule et couperait tout (et/ou préviendrait les autorités).

En revanche, il devient aussi possible de tracer encore plus les déplacements du conducteur puisque corrélé au GPS, la reconnaissance du conducteur assure de qui était au volant. En exemple, les chercheurs prennent un loueur qui pourrait vérifier que seul le conducteur désigné sur le contrat de location a bien conduit le véhicule. Les assurances et les forces de l’ordre de leur côté sont également très intéressées par ce système qui permettrait lors d’un accident de prouver qui était au volant au moment de celui-ci.

Malgré les avertissements de ces chercheurs, il y a fort à parier que les voitures continueront de plus en plus à envoyer les données collectées lors de la conduite, au détriment de la vie privée.

Pour lire l’étude en entier (en anglais) c’est ici.

Source : Europe 1, Wired, illustration : Etude

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Dis-moi comment tu conduis, je te dirais qui tu es"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

Il faudrait prendre en compte le paramètre « pénurie » aussi. Perso j’ai gagner presque 100 km sur mon plein pendant la pénurie, ma conduite n’avait rien a voir entre avant et pendant la pénurie. Ma conduite est différente entre le trajet maison-boulot et le week end, idem si je suis seul ou pas dans la voiture. Comment leur logiciel pourrait réagir à ce changement de conduite d’un même conducteur dans une même voiture sur un même trajet?
Bref, pas convaincu par leur système de reconnaissance, par contre entièrement d’accord sur la protection des données des voitures de plus en plus connectées.

gigi4lm
Invité

C’est bête que tu ne continue pas à conduire en mode pénurie ! 100 km gagnés sur un plein n’est pas négligeable.

Tartine
Invité

…… En exemple, les chercheurs prennent un loueur …..

C’est pour quand un logiciel pour vérifier , certifier à 100%, que l’entreprise de location de voiture est encore plus malhonnête que celui qui loue.

lym
Invité

C’est vrai qu’une prise de photo a la mise en route ou au bouclage de la ceinture, ce serait si simple!
Il y a des chercheurs qui, visiblement, savent chercher… les budgets pour des trucs inutiles/pénibles voire dangereux: J’imagine la bagnole qui bloque le conducteur légitime au bout de qq km… car monsieur qui amène madame enceinte jusqu’au cou a la maternité n’avait pas sa conduite habituelle!

Khan
Invité

On parle d’une étude mener auprès de 15 conducteurs… certes sur un échantillon aussi petit les différences de conduites sur plusieurs paramètres permettent peut être de reconnaitre le conducteur parmi 15 personnes, cependant l’application en réel pour des services publics semblent utopique , il faudrait voir ce que ça donne avec un échantillon de 150 conducteurs minimum

Yann
Invité

Voilà qui, encore une fois lorsqu’il s’agit de données personnelles collectées, renvoie à la notion de traitement de ces informations. Parce qu’on peut aller encore plus loin !

Litlfred
Invité
Entierement d’accord. Que cela serve à reconnaitre le conducteur pour des raisons de « securité », on y croit pas vraiment mais par politesse disons que soit. Là où cela devient bien plus genant c’est que cette collecte d’info ( que les systemes actuels font deja dans une certaine mesure ) soit rattaché à une personne puis mise à la disposition de tiers: loueurs, assurance, flics… Fiction en extrapolant avec un brin de parano: meme plus besoin de radars et de controles, en fin de journée un texto ou un mail avec le relevé en correlation avec les infos de localisation pour… Lire la suite >>
veyron
Invité
Oui ou encore plus gênant (de moins point de vue), il détecte ta conduite comme « nerveuse » et t’envoie des notifications sur ta tablette de bord avec des réduc de 15% sur des salons de massages, le starbuck du coin pour aller boire un verre, J+2 des places gratuites de spectacles via un partenariat avec Gmail qui certifie ton profil du moment… Vu qu’il y aura toujours des gens qui cherchent à se faire du fric (enfin eux ils diront « offrir un service novateur et utile »), au vu des centaines de pratique borderlines actuels mise en place (captation des signaux wifi… Lire la suite >>
wpDiscuz