Accueil Essence ou Diesel Dieselgate : FCA snobe le Ministre des Transports allemand

Dieselgate : FCA snobe le Ministre des Transports allemand

87
8
PARTAGER

Alexander Dobrindt, le Ministre allemand des transports, avait convoqué FCA jeudi pour une explication sur les irrégularités constatés dans les tests d’émissions, un refrain que l’on commence à bien connaître. Au lieu de tenter de prouver tant bien que mal sa bonne foi comme Opel la veille, le constructeur italo-américain a tout simplement décidé de passer son tour.

Comme pour d’autres dont récemment Opel, les tests réalisés par le DUH et d’autres organismes allemands ont démontré des émissions largement supérieures aux normes pour le Ducato, avec en particulier un arrêt du dispositif de dépollution au bout de vingt deux minutes de fonctionnement, alors que, par une étonnante coïncidence, le temps nécessaire aux tests d’homologation est de vingt minutes, comme le rapporte Der Spiegel.

Devant ces indices concordants, comme avec Opel, Alexander Dobrindt avait donc convoqué FCA pour des explications, mais le constructeur a fait répondre par ses avocats qu’il refusait de coopérer et qu’il ne communiquerait qu’avec les autorités italiennes, en vertu des règles d’homologation de l’Union Européenne. Tout cela ressemble de plus en plus au script d’un film policier…

Si l’attitude de FCA est peu diplomatique, elle est juridiquement correcte et les autorités allemandes vont transmettre les résultats de tests à leurs homologues italiens. On peut se demander si la décision du constructeur italien est bien avisée autrement qu’à court terme. Alexander Dobrindt n’a pas caché son mécontentement, déclarant que « le comportement peu coopératif de FCA est incompréhensible », et la presse allemande lui a emboîté le pas avec des articles aux titres réprobateurs, comme le Handlesblatt qui indique que « Fiat rend un mauvais service à toute l’industrie ». Dans le même temps, l’homologue italien de Dobrindt Graziano Delrio a lui donné raison à FCA en indiquant que l’affaire doit être traitée directement entre les autorités des deux pays et non pas avec le constructeur directement. Bonne ambiance…

Source : Der Spiegel, Reuters, Forbes
Crédit photo : FCA

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Dieselgate : FCA snobe le Ministre des Transports allemand"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

Le précédent exemple de timer spécial homologation…

http://news.autoplus.fr/news/1498826/Volkswagen-Diesel-V6-TDI-Rapport-affaireVW

greg
Invité

Mouais, bon c’est pas trop étonnant comme réaction quand tu compares la justice italienne et la justice allemande:
-Budget annuel alloué : 0,19% (All: 0,32%, moyenne UE 0,21%)
-Indice de corruption : 44/100, 61ème pays le moins corrompu (Pour l’indice, 100=absence de corruption, : All: 81/100, 10ème pays le – corrompu)
Sources : rapport de la comission européenne sur l’efficacité de la justice :https://www.coe.int/t/dghl/cooperation/cepej/evaluation/2014/Rapport_2014_fr.pdf , indice de perception de la corruption selon transparency international : http://www.transparency.org/cpi2015

zafira500
Invité

Certes, l’administration italienne est laxiste, mais l’allemande n’est pas mieux. L’affaire VW n’est pas récente et l’Allemagne n’a pas semblé réagir. Pire, elle semblait même être au courant pour l’escroquerie. On se demande même s’il n’y a pas collusion entre elle et ses constructeurs.

Bzep
Invité

On se demande pourquoi ce même ministre ne s’est pas bougé avant en commençant par exemple à contrôler et à faire le menage chez SES constructeurs il aurait ainsi devancé les contrôles americains ! C’est facile maintenant de semer la zizanie dans le monde automobile. Bravo FCA. J’adhère totalement à la décision italienne et je condamne le zèle tardif allemand.

François
Invité

« Fiat rend un mauvais service à toute l’industrie »
Quelle blague, VW est sous les projecteurs depuis septembre avec ses diesels truqués, bilan des courses, il est numéro 1 mondial au premier trimestre 2016 (ok, nous ferons les comptes définitifs à la fin de l’année mais quand même !).

Désolé mais le consommateur s’en tamponne de ces histoires, il achète en fonction de ses goûts, qui comprennent la fidélité à une marque ou une nationalité, et des promos en cours, que FCA ne se rende pas à un rendez-vous des autorités allemandes a une influence nulle sur son comportement d’achat.

Rapier
Invité

La stratégie allemande est limpide, faire feu de tout bois pour noyer le poisson.

wpDiscuz