Accueil Formula Nippon Le retour de la Formule 5000

Le retour de la Formule 5000

72
3
PARTAGER

La Formule 5000, c’était dans les années 1970 un peu l’antithèse exacte de ce qu’est la F1 d’aujourd’hui : simple, pas chère, spectaculaire. De grosses monoplaces équipées de gros V8 de 5 litres, 500 chevaux, des gros pneus et des gros coeurs. Tout ce qu’aiment les Australiens qui en avaient fait leur série monoplace vedette à l’époque. Un promoteur vient d’annoncer le retour de la série avec des monoplaces modernes.

L’initiative provient de Chris Lambden, une figure du sport automobile australien, impliqué dans le V8 Supercar et la Formule 5000 historique, qui a développé un prototype et envisage de mettre sur pied une série de sept courses en Nouvelle Zélande et en Australie sur une période de deux mois en décembre et janvier, à l’image de l’ancienne Tasman Series. La série est nommée Formula Thunder 5000, en hommage à la série précédente.

La voiture est basée sur le châssis Swift utilisé par la Formula Nippon de 2009 à 2013, dont Lambden a racheté la propriété intellectuelle et l’outillage, dans lequel est monté un V8 d’origine Ford de 5000 cm3 et 570 chevaux de provenance australienne. L’ensemble des composants sont d’ailleurs développés en Australie et en Nouvelle-Zélande, sauf les pneus chinois Giti. La bonne idée est d’avoir ressuscité l’aéro à l’ancienne avec de grands ailerons et surtout la boîte à air géante comme c’était la mode dans les années 1970.

Camden espère maintenant susciter suffisamment d’intérêt pour monter un plateau. Vu l’écho rencontré par son annonce depuis 48 heures, c’est en bonne voie.

Source : Speedcafe.com
Crédit images : Formula Thunder 5000


Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le retour de la Formule 5000"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
jrc
Invité

?

gabriel
Invité

le fournisseur de pneus me faisait penser à un poisson mais il existe bien. il semble d’ailleurs bien se débrouiller dans l’eau:
http://www.giti.com/corp/newsdetail.asp?newsid=5993&language=1&from=article
la protubérance au dessus de ce qui semble être la réelle prise d’air fait aussi assez poisson.
l’article cité date d’hier.
pour autant, ce serait un concept de course automobile qui ferait la part belle au pilotage. mais la puissance du moteur n’a rien d’impressionnant (même si c’est largement trop pour que j’sache m’en servir)

wpDiscuz