Accueil Alpine WEC 2016 – Les équipages Alpine annoncés

WEC 2016 – Les équipages Alpine annoncés

38
3
PARTAGER

Avec la présentation de l’A120 avant la fin de l’année, on peut dire que 2016 sera l’année du grand retour d’Alpine. Pour l’occasion, la marque sera présente en WEC avec deux autos dont les pilotes viennent d’être annoncés.

Nelson Panciatici rejoint David Cheng et Ho-Pin Tung sur la numéro 35, engagée sous la bannière Baxi DC Racing Alpine. Sur la numéro 36, Nicolas Lapierre et Gustavo Menezes seront épaulés par Stéphane Richelmi sur l’auto directement alignée par Signatech. Les deux équipages pourront ainsi viser la victoire dans une catégorie LMP2 plus relevée que jamais. On note l’absence, à l’effectif, de Paul-Lou Chatin pourtant très impliqué dans l’équipe jusqu’alors. Philippe Sinault, le team principal de Signatech-Alpine, a eu quelques mots à son égard: « Je voudrais également exprimer notre regret de ne pas avoir pu conserver Paul-Loup Chatin avec nous en 2016. Il a beaucoup apporté au projet et grandement contribué aux résultats sportifs des deux dernières saisons. La décision a été difficile à prendre mais nous avons l’ambition de pouvoir retravailler avec lui car il fait partie de la famille Alpine. »

Après trois jours d’essais à Motorland Aragón (7-9 mars), les deux Alpine A460 seront présentées le jeudi 24 mars à 19h00 sur le Circuit Paul Ricard. Dès le lendemain, ces nouvelles voitures prendront la piste pour se mesurer à la concurrence dans le cadre du Prologue du FIA WEC.

Source et photo : Alpine

 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "WEC 2016 – Les équipages Alpine annoncés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

La nouvelle Alpine A120

Entre Alpine qui monte (monterait) en gamme et Mercedes qui descend, bientôt, il y aura des frictions entre Renault et Mercedes sur les noms….

Maître 90
Invité

Entre une sportive et un monospace, ça devrait passer…. C’est un peu comme si ça pouvait poser un problème si un même nom était partager par une familiale française des années 60 et une sportive allemande d’aujourd’hui.

wizz
Membre

pourtant, ce fut bien le cas entre Alfa Romeo et Audi, pour les noms Q2 et Q4
et ça ne passait pas (jusqu’à l’arrangement financier)

wpDiscuz