Accueil 4x4 Essai Nissan X-Trail All Mode 4×4-i

Essai Nissan X-Trail All Mode 4×4-i

472
34
PARTAGER

La troisième génération de l’X-Trail abandonne son look cubique et « brut de décoffrage » pour entrer dans la catégorie plus consensuelle des crossovers de Nissan. Avec sept places, un design plus dynamique et de multiples équipements de confort et de sécurité, il devient le véhicule idéal pour familles nombreuses, mais perd son esprit de baroudeur malgré l’arrivée d’une version 4×4.

Style extérieur

Vu de loin, bien difficile de distinguer le nouvel X-Trail du Qashqai (les deux modèles partagent la même plateforme d’assemblage). Les deux « frangins » possèdent désormais un profil très ressemblant, avec une calandre en V, les feux de jour à LED façon boomerang et des flancs sculptés. Quelques touches de chrome et les barres de toit viennent enrichir le style. L’allure est sportive, sans exubérance et s’inscrit dans la lignée des SUV asiatiques du moment.

Essai_Nissan_X-Trail_LBA-4

Le X-Trail gagne 7 cm d’empattement par rapport à son devancier mais reste aussi long (4,64m) et conserve une garde au sol de 21cm. Bref, un gabarit imposant bien que le X-Trail a perdu 90kg sur la balance grâce à l’utilisation de matériaux composites (hayon) et d’acier haute résistance (structure).

Style intérieur

La montée en gamme est incontestable quant au traitement de la planche de bord : mélange de plastiques moussés, noir laqué autour de la console centrale, instrumentation ergonomique et lisible. L’assise est confortable. Seuls les inserts en plastique gris sur le volant et l’écran de GPS placé trop bas, nous déçoivent.

Pour l’accueil des passagers, le tour de force a été de surélever légèrement la troisième rangée. Les deux sièges (escamotables dans le plancher du coffre) ne sont pas les strapontins qu’on voit habituellement sur ce genre de modèle, d’autant que la banquette arrière coulisse aisément (sur 26 cm) pour offrir plus d’espace aux jambes. En choisissant l’option toit panoramique, on gagne une impression de volume à bord.

Essai_Nissan_X-Trail_LBA-16

Motorisation

Cette nouvelle version quatre roues motrices ne dispose, à son lancement, que d’un moteur 4 cylindres 1.6 dci (130ch), couplé à une boîte manuelle (6 rapports). C’est largement suffisant pour alterner le cycle du quotidien : ville-voies rapides-autoroutes. On regrette le ronronnement trop présent du moteur diesel dans l’habitacle, un bruit de fond qui peut fatiguer quand le parcours sollicite beaucoup l’embrayage. Sur route de montagne, la boîte mécanique manque en effet de précision et la puissance tarde à passer aux roues, ne laissant pas beaucoup d’occasion de s’amuser.

Pour un X-Trail 4×4, ce moteur nous semble donc un peu juste mais il limite ses émissions de CO2 à 139g/km (250 euros de malus).

Châssis et comportement

Plus tout-chemin que tout-terrain, inutile d’emmener l’X-Trail dans des zones trop accidentées ou imprévisibles. L’aventure oui, à condition de garder une certaine adhérence au sol. N’envisagez pas d’exercice de franchissement pur mais plutôt des passages glissants (boue, gravier, terre ou sable). La transmission ALL MODE 4×4-i permet de répartir le couple sur les deux essieux en automatique (équilibrage de la puissance selon le niveau de patinage) ou intégral (50% de puissance sur chaque essieu). Simple à domestiquer, ce système garantit une certaine tranquillité d’esprit au conducteur et un confort pour les passagers.

Au registre des technologies appréciables sur ce type de modèle, le châssis de X-Trail dispose de la suspension active qui évite les effets de roulis et tangage (bien pratique sur un véhicule aussi haut sur pattes), du contrôle actif de trajectoire pour gommer les aspérités de la route, ainsi que l’aide au démarrage en côte.

Essai_Nissan_X-Trail_LBA-25

Tarif et conclusion

Exit Qasqhai 2+2, bienvenue à l’X-Trail qui devient le seul SUV à 7 places au catalogue de Nissan. Doté de nombreux équipements d’assistance tels la vision 360° avec système de parking automatique, reconnaissance des panneaux ou freinage d’urgence autonome, ce 4×4 trouvera paradoxalement davantage sa place dans les villes qu’à la campagne. A partir de 32 830 euros, il peut tirer son épingle du jeu face à la redoutable concurrence sur ce créneau. Mais ses aptitudes de tout-terrain pur restent basiques. Dommage pour une voiture censée incarner l’héritage 4×4 de la marque. Pour le dépaysement et la conquête des grands espaces, on repassera…

Crédit photos : Nissan

+

Qualité perçue et traitement intérieur légèrement supérieurs aux concurrents
Look dynamique mais trop proche de celui du Qashqai
Assistances multiples et aides à la conduite

Moteur 1.6 dci bruyant, surtout à bas régime
Boîte mécanique dure et manque de reprise
Pas de vraie 3e place sur la banquette arrière

 

Nissan X-Trail All Mode 4×4-i dci 130
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne Diesel
Cylindrée (cm3)1598
Puissance (kW/ch) à tr/mn96/130 à 4000
Couple (Nm) à tr/mn320 à 1750
Transmission
Roues motricesIntégrale par le système All-Mode 4×4-i
Boîte de vitessesManuelle à 6 rapports
Châssis
Suspension avantindépendante type McPherson
Suspension arrièreintépendante multibras
FreinsDisques ventilés AV AR avec ABS,EBD,NBAS
Jantes et pneus225/55R19
Performances
Vitesse maximale (km/h)186
0 à 100 km/h (s)11,2
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)6,3
Cycle extra-urbain (l/100 km)4,9
Cycle mixte (l/100 km)5,4
CO2 (g/km)139
Dimensions
Longueur (mm)4640
Largeur (mm)1830
Hauteur (mm)1715
Empattement (mm)2705
Volume de coffre (l)445 -> 1982
Réservoir (l)60
Masse à vide (kg)1685

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "Essai Nissan X-Trail All Mode 4×4-i"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
XXX
Invité

Style intérieur: ???
La montée en gamme est incontestable quant au traitement de la planche de bord : mélange de plastiques moussés, noir laqué autour de la console centrale, instrumentation ergonomique et lisible…… Seuls les inserts en plastique gris sur le volant et l’écran de GPS placé trop bas, nous déçoivent…….

C’est mille fois plus beau que l’intérieur de l’Audi A4 TFSi 252 Quattro… — hors de prix — .
http://www.leblogauto.com/2016/02/essai-audi-a4-tfsi-252-quattro.html

Membre

Et c’est aussi 1000 fois moins polluant qu’une audi A4 aussi, vu que les Renault-Nissan, contrairement aux VW, n’ont pas de logiciel truqueurs de données lors des tests d’homologation 😉

beniot9888
Invité

Vous lui reprochez ses aptitudes tout-terrain limitées, mais le X-trail à toujours eu un positionnement typé SUV. Pour un vrai 4*4, il fallait plutôt viser le Pathfinder.

Sinon, pourquoi essayer un X-trail diesel 130 CV 4 roues motrices ? Vous avez déjà essayé exactement la même version :
http://www.leblogauto.com/2014/05/essai-nouveau-nissan-x-trail-on-the-road-again.html

SGL
Invité

À défaut d’avoir un SUV premium, ce Nissan X-Trail est un remarquable lot de consolation !
Et une bonne affaire du point de vue rapport qualité-prix.

Panama
Invité

Ah bon? Il ne faut pas été très exigeant alors.

SGL
Invité

Mais alors que reste-t-il au premium à ce prix-là !?
La définition du premium de plus en plus subjectif, parfait cela se résume par un logo. 🙁

Panama
Invité

Et une qualité de construction. Et les options disponibles – par exemple une BVA, le minimum quand même. Etc. Etc.
Le Premium on voit la différence quand on roule longtemps avec, c’est bien connu.

beniot9888
Invité

Je roule en BMW. Du vrai bô prémieumme.

C’est très surfait.

SGL
Invité
Je crois que cela ne se règle pas en disant : c’est blanc ou noir ! Par exemple, le premier BMW X1 : une architecture mécanique de vrai premium, propulsion, allure break surélevé, mais une finition certainement pas mieux de notre Nissan X-Trail ici présent, le tout pour un prix conséquent ! Le deuxième BMW X1 : une architecture mécanique de généraliste, traction (en 2roues motrices), habitabilité en hausse sensible, allure SUV mais une finition en nette amélioration. Moralité, quand nous avons à faire à du haut de gamme de généralistes comparer à du bas de gamme d’une marque premium,… Lire la suite >>
Litlfred
Invité
En moins de 30 ans, les constructeurs de voitures « populaires » sont devenus des « generalistes » et certains de ceux que l’ont qualifiait de « luxe » sont devenus les « premium » ( meme si l’histoire n’est pas la meme pour tous…). Les uns ont gagné en image en ameliorant drastiquement la qualité et les prestations de leurs produits, pendant que les autres ont augmenté leur volumes en presentant des gammes de vehicules et de finitions « accessibles » à un plus grand nombre. Bilan, il y a une zone de recouvrement de produits et dans celle-ci, à iso-budget strict, pour chaque individu, c’est l’affect et la… Lire la suite >>
lym
Invité

Comme cela on peut se faire un petit plaisir solitaire au lieu de tripoter le levier de vitesse? Une boite auto dans un 4×4, franchement, il fallait y penser! Ca rappelle le RAV4 à… 2 roues motrices (enfin, sur le plat par temps sec, sinon ça motrice plus).
Disons le clairement: Ce sont des caisses de gros cons!

Membre

la fameuse « qualité de construction » n’est qu’une chimère inventée par ces « premium » allemand pour détourner de l’attention le fait qu’ils ne maîtrisent pas la qualité réelle … la fiabilité. C’tout

Panama
Invité

A ce niveau de prix, il est inadmissible de ne pas proposer de BVA.
Et encore une fois, le service presse a fourni un 4 roues motrices. Il ne faudrait pas que les journalistes parlent de difficultés de transfert de couple sur les seules roues avant…
Quant au moteur, je trouve proprement scandaleux qu’on le commercialise toujours. Il a beau être homologué, il rejette toujours 10 fois plus de polluants toxiques et cancérigènes que la norme. Aux acheteurs d’avoir un minimum de sens civique.

beniot9888
Invité

« Il a beau être homologué, il rejette toujours 10 fois plus de polluants toxiques et cancérigènes que la norme »

Il respecte la norme. C’est pour cela qu’il est homologué. Et juste pour mémoire, si tu veux interdire les moteurs qui émettent plus dans la vie réelle que sur cycle, il ne restera plus que les voitures électriques.

Oui, oui, même les prémieumme elles polluent. Même si, on le sait tous, elles le font avec des CO2 beaucoup mieux finis et des NOx équipés de technologies qu’on ne retrouve pas sur des polluants ou gazs à effets de serre de prolétaires.

Thibaut Emme
Admin

@Panama : homologué vous savez ce que cela veut dire ou pas ? Je pense que oui.
Il y a des règles, elles s’appliquent à la fois aux constructeurs, mais aussi aux états qui les décrètent. On ne peut pas dire d’un seul coup « pouce c’est pas de jeu ».
Les dirigeants ont eu tout le loisir de changer les règles, vous voulez trouver qqch de scandaleux ? allez donc voir de leur côté.

Membre

ou allez voir du coté de VW … le seul à avoir utilisé un logiciel truqueur de résultats, histoire de mieux faire avaler aux pigeons que leurs produits étaient meilleurs que les autres. Et ça a marché

Panama
Invité

Au moins VW a un sytème de dépollution qui fonctionne en conditions de roulage normales, ce qui n’est pas le cas de Renault puisque moteur chaud les rejets sont de 10 fois la norme. Les pigeons sont bien du some de ceux qui polluent 10 fois plus.

SGL
Invité

N’est-ce pas trop tôt de parler de référence, en matière d’antipollution, de Volkswagen ?

Panama
Invité

Et si on parlait rejets et pas homologation ? Les rejets sont réels eux.

Thibaut Emme
Admin

@Panama : prenez n’importe quelle voiture, mettez le moteur en zone rouge et regardez les rejets….aucune ne respecte la norme !! Alors toutes à interdire ?
Les normes d’homologation (cycle NEDC) sont les seules légales. Le reste c’est du blabla trollesque sans aucun fondement légal et ce quelle que soit la marque et qui va dépendre du protocole appliqué pour faire les mesures.

Tant que le cycle WLTP n’est pas la norme parler des rejets pour interdire je ne sais quoi est idiot.

koko
Invité

Sinon quelqu’un se souvient du sujet de l’article ?

SGL
Invité

Pendant que vous parler de pollutions, sur France 5, on nous rappelle que les 20 plus gros porte-containeurs* polluent autant que l’ensemble du parc automobile mondial !
*et il en a plusieurs milliers

koko
Invité

Ah merci bien, cette info a le mérite de nous ramener à l’essai Guillaume Coche.

Invité

ok, mais ca reste quand mème des strapontins à l’arrière, avec les genoux à la hauteur des épaules , donc pas pour les plus de 1m50 désolé

Schrek
Invité

Et les Audi TT pour nains de jardin…..

koko
Invité

Remarque pertinente, mais le véhicule essayé est celui de droite.

http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2016/02/Essai_Nissan_X-Trail_LBA-25-1.jpg

wpDiscuz