Accueil Berlines Essai Infiniti Q30 : Deux versions que tout oppose

Essai Infiniti Q30 : Deux versions que tout oppose

117
3
PARTAGER

Lors de notre essai nous nous sommes intéressés à la version 1,6d Premium Tech qui devrait représenter la mécanique la plus distribuée ainsi qu’à son opposée, la version essence 2.0T DCT AWD Sport.
<<< LIRE LE DEBUT
Infiniti et la Q30
Style extérieur
Motorisations
Habitabilité et finition
Gamme et tarifs

Infiniti Q30 1,6d Premium Tech (39870 €)

Infiniti-Q30_06Notre modèle d’essai disposait du moteur diesel d’entrée de gamme, le bien connu 1,5 dCi déjà présent sur de nombreux modèles de l’Alliance. Il était associé à la finition Premium Tech et pourvu de quelques options supplémentaires. L’équipement de cette version comprend déjà le cuir sur le tableau de bord, le volant et les sièges, les inserts bois, les sièges électriques et chauffants etc. Il a encore été enrichi par près de 5000 € d’options plus ou moins indispensables comme : le « All Around View » (indispensable), la détection d’angles morts (utile), les haut-parleurs BOSE (bien), la lecture des panneaux (on pourrait s’en passer), la radio DAB, le GPS, la peinture métallisée, les jantes bicolores, le régulateur de vitesse intelligent etc. de quoi avoir un modèle presque tout équipé… et un portefeuille tout vidé.
La bonne position de conduite est facile à trouver et l’on appréciera, sur cette version, les commandes électriques de réglage des sièges très intuitives, et très familières des possesseurs de véhicules Mercedes…
Infiniti-Q30_16
L’accoudoir central permet de bien reposer le bras, mais c’est du côté gauche que cela pèche, surtout si comme moi, vous aimez régler le siège sur la position basse.  L’accoudoir de la portière est alors trop bas, et le rebord de vitre trop haut.
Dans les petites tracasseries, du moins qui nécessitent un temps d’adaptation, le maniement du frein à main à gauche du volant. Nous ne savions jamais s’il fallait le tirer ou le pousser. D’ailleurs vu son emplacement, nous nous attendions plutôt à un frein à main automatique mais non il est bien manuel. Autre petit grief, il y a deux leviers de commandes à gauche du volant, dont un pour le réglage des limitations de vitesse. Il arrive que lors des virages on se trompe de levier pour passer le clignotant. Cela reste du domaine du détail et plus une question d’habitude si l’on vient d’un autre véhicule.
Infiniti-Q30_12
Infiniti ne se cache pas d’avoir favorisé le confort pour le Q30 et c’est effectivement le cas même un peu trop à notre goût. Rien de rédhibitoire toutefois, sauf peut-être sur les gros reliefs où des rebonds désagréables peuvent remonter. La voiture réussit à contenir le roulis et la tenue de route ne pose aucun problème, même en augmentant le rythme.
Infiniti-Q30_20
Le moteur quant à lui remplit parfaitement sa tâche. Certes, ce n’est pas un foudre de guerre (le 0 à 100 km/h prend 12 secondes), surtout à bas régime, mais il est suffisant pour la vie quotidienne et ne donne pas l’impression que cette Infiniti est sous-motorisée. Evidemment, dans certains cas, comme les routes de montagnes ou les faux plats sur l’autoroute en sixième, il faudra jongler du levier de vitesse, mais cette opération n’est pas une punition car le maniement du levier de vitesse est agréable.  De plus, ce moteur sait se faire discret, mais son grondement de diesel vous rappellera poliment sa présence. A noter que sur la version 2,2l 170ch, Infiniti utilise en plus l’Active Noise Cancellation System (émissions de bruits à fréquences inversées) pour atténuer les ronronnements du moteur.
Enfin, lors de notre essai, notre Q30 s’est contenté de 6l au 100 km selon l’ordinateur de bord, chiffre obtenu sans chercher à rouler à l’économie.
Infiniti-Q30_04
Infiniti prévoit que cette version représentera la majorité des ventes de Q30 en Europe et cela est justifié. L’acheteur disposera d’une voiture avec une finition premium, de nombreux équipements, le tout avec une motorisation vaillante et économique. Mais malheureusement, l’Infiniti ne fait pas de cadeau au niveau du prix. Notre modèle en finition Premium Tech coûte 34350 €, et avec quelques options, approche de la barre des 40000 €. Cela reste cher pour une voiture diesel de 110ch, et finalement, sensiblement au même prix que la Classe A 180d équivalente.
Infiniti-Q30_10
+ Style
 Equipement complet, même s’il manque les dernières innovations
 Tenue de route maitrisée
 Confort et insonorisation
 Groupe motopropulseur suffisant
 Suspension trop typée confort
 Quelques détails de finition
 Habitabilité moyenne vu le gabarit
 Tarif conséquent
1.5D MT 2WD PREMIUM TECH (39,870 € avec options)
Moteur et Transmission
CarburantDiesel
Cylindrée1,461 cc
Puissance80 kW (109 ch) à 4 000 tr/min
Couple260 Nm à 1 750–2 500 tr/min
Boite de vitesseManuelle 6 Vitesses
Roues motricesTraction avant
Chassis
DirectionDouble pignon assisté électroniquement
Diamètre de braquage11,4 m
Suspensions avantSuspension MacPherson avec joint à rotule abaissé
Suspensions arrièresMultibras
Freins avantÉtrier de frein flottant à piston simple Brembo, disque ventilé, 295 mm
Freins arrièreÉtrier de frein flottant à piston simple Brembo, disque plein, 295 mm
Dimensions
Longueur hors tout4,425 mm
Empattement2,700 mm
Largeur hors toutAvec les rétroviseurs : 2,083 mm / sans les rétroviseurs : 1,805 mm
VoieAvant 910 mm / Arrière 815 mm
Hauteur hors toutSans barres de toit : 1,495 mm / avec barres de toit: 1,510 m
Poids à vide1486 kg
Volume de coffre430 l
Réservoir de carburant50 l
Performances et consommations
Emissions de CO2108 g/km
ConsommationsMixte: 4.1 L/100 km / Extra-urbaine: 3.8 L/100 km / Urbaine: 4.7 L/100 km
Vitesse de pointe190 km/h
0 à 100 km/h12,0 s
Equipement de série
Audio et TechnologieSystème audio 6HP, 2 ports USB, connectivité smartphone et iPod
Ecran tactile LCD 7 pouces
Système de commandes vocales
Streaming Bluetooth audio et annuaire téléphonique
Caméra de recul et aide au stationnement avant/arrière
Déverouillage sans clé
ConfortVitres électriques AV/AR à impulsion
Accoudoir central avant
Climatisation bi-zone automatique
ExtérieurPassage de roues, bas de caisse laqués noir
Feux arrières, antibrouillards avant et phares à réglage automatique à LED
Finition de fenêtre chrome satinée
Rétroviseurs électriques, dégivrables et poignées de portes couleur carrosserie
Phares automatiques, projecteurs directionnels, système SmartBean
Double sortie d’échappement rectangulaire chromé
Roues de 18 pouces et pneus en 235/50 R18
IntérieurVolant réglagle multifonction et levier de vitesse gainés de cuir
Finition tableau de bord et garnissage de siège cuir Nappa
Ciel de toit en Dinamica
Inserts en bois sur les panneaux de porte et tableau de bord central
Sièges avant électriques à mémoire et chauffant
PerformancesStart-Stop, Filtre à Particules (FAP)
Direction à assistance variable
SécuritéABS, ESP, TCS (Traction Control), EBD (Répartiteur de freinage), Contrôle de pression des pneus
Assistance au démarrage en côte, frein de stationnement électronique
7 airbags, Avertissement anticollision frontale et stop , LDW (Avertisseur de franchissement de lignes,
Détecteurs de pluie, Rétroviseur intérieur jour/nuit automatique Rétroviseur porte conducteur électrochrome
Régulateur+Limiteur de vitesse
SiègesSièges avant électriques à mémoire et chauffant
Options / Prix
Audio BOSE800
Peinture métalisée900
Jantes bi-couleurs300
Infiniti InTouch:
GPS+DAB+lecture panneaux
1570
Pack Securité:
Angle morts+Bird View
1550
Vitres arrières teintées400

Infiniti Q30 2.0T DCT AWD SPORT (44600 €)

Infiniti-Q30_13
Par rapport  à la Q30 « normale », l’avant de la version Sport est légèrement différent. La suspension est rabaissée de 15mm et est 7% plus dure. Avec en plus des jantes de 19 pouces, on pourrait s’attendre à avoir les vertèbres en miettes à chaque nid de poule, mais au final, même si les suspensions sont effectivement assez dures, la voiture reste tout de même très utilisable au quotidien. Paradoxalement, les suspensions se comparent même favorablement à celles du modèle 1,5d standard. Question de goût, mais la voiture, de plus avec la transmission intégrale, semble plus stable, plus posée, plus scotchée à la route. Il est cependant à noter que la Q30 ne peut disposer de l’amortissement piloté pourtant présent sur la classe A.
Infiniti-Q30_17
Après quelques tours de roues, il apparaît de façon évidente que cette version n’a de sportive que le nom. Nous n’avons pas ici affaire à une sportive mais plus à une version GT, c’est-à-dire une berline standard, mais offrant de meilleures reprises (0 à 100 en 7,3s) et une suspension plus ferme, mais en aucun cas d’une version faite pour battre les chronos. Cela se voit à l’intérieur qui, même s’il dispose de nombreuses touches d’alcantara, sur les sièges et le tableau de bord, n’est pas très sportif. Pas de coutures rouges ou de compteurs supplémentaires.
Infiniti-Q30_int04
Les oreilles aussi devront se contenter d’un grondement bien banal et non d’un son bien grave. Bref pour une véritable version sportive il faudra encore attendre.
Infiniti-Q30_15
Une fois cette constatation faite est assimilée, nous pouvons apprécier l’intérieur Alcantara, les sièges d’un bon maintien, les reprises franches même si la boîte n’est pas la plus rapide de la catégorie. Heureusement, cette boîte dispose de palettes au volant et des modes manuel et sport. Ce dernier mode d’ailleurs n’agît que sur la boite.
Infiniti-Q30_int08
Par rapport à la version Premium Tech essayée précédemment, nous perdons quelques équipements, comme le réglage électrique des sièges dont on survivra à la perte, mais regrettons l’absence du « Bird View » ou du voyant de proximité  sur les rétroviseurs.
Infiniti-Q30_int09
Infiniti-Q30_14
Mais tout cela se paye cher. En effet, la consommation indiquée sur l’ordinateur de bord atteint les 9,5l au 100km, sans avoir le pied particulièrement lourd. Quant au prix de vente, comptez plus de 40000 €, et près de 45000 € pour notre version disposant du GPS, du toit en verre, du système audio BOSE et de la peinture métallisée. Au final cette version essence est difficile à justifier. Si les reprises sont intéressantes, le caractère sportif est lui absent, donc au final pourquoi ne pas se diriger vers la version 2,2l diesel de 170ch ?
Infiniti-Q30_11
+ Style
 Equipement
 Tenue de route
 Suspensions fermes mais confortables
 Reprises
 Manque de caractère sportif
 Bruit moteur quelconque
 Boite de vitesse un peu lente
 Quelques détails de finition
 Habitabilité moyenne vu le gabarit
 Tarif et consommation conséquents
2.0T ACT AWD SPORT (44,600 € avec options)
Moteur et Transmission
CarburantEssence
Cylindrée1,991 cc
Puissance155 kW (211 ch) á 5 500 tr/min
Couple350 Nm à 1 200–4 000 tr/min
Boite de vitesse7 vitesses à double embrayage (DCT), mode manuel et palettes au volant
Roues motricesTransmission intégrale
Chassis
DirectionDouble pignon assisté électroniquement
Diamètre de braquage11,4 m
Suspensions avantSuspension MacPherson avec joint à rotule abaissé
Suspensions arrièresMultibras
Freins avantÉtrier de frein flottant à piston simple Brembo, disque ventilé, 320 mm
Freins arrièreÉtrier de frein flottant à piston simple Brembo, disque plein, 295 mm
Dimensions
Longueur hors tout4,425 mm
Empattement2,700 mm
Largeur hors toutAvec les rétroviseurs : 2,083 mm / sans les rétroviseurs : 1,805 mm
VoieAvant 910 mm / Arrière 815 mm
Hauteur hors toutSans barres de toit : 1,475 mm / avec barres de toit: 1,490 m
Poids à vide1545 kg
Volume de coffre430 l
Réservoir de carburant56 l
Performances et consommations
Emissions de CO2156 g/km
ConsommationsMixte : 6.7 L/100 km / Extra-urbaine : 5.5 L/100 km / Urbaine : 8.7 L/100 km
Vitesse de pointe230 km/h
0 à 100 km/h7,3 s
Equipement de série
Audio et TechnologieSystème audio 6HP, 2 ports USB, connectivité smartphone et iPod
Ecran tactile LCD 7 pouces
Système de commandes vocales
Streaming Bluetooth audio et annuaire téléphonique
ConfortVitres électriques AV/AR à impulsion
Accoudoir central avant
ExtérieurPassage de roues laqués noir, bas de caisse couleur carrosserie
Feux arrières, antibrouillards avant et phares à réglage automatique à LED
Finition de fenêtre chrome satinée
Rétroviseurs électriques, dégivrables laqués noirs et poignées de portes couleur carrosserie
Phares automatiques, projecteurs directionnels, système SmartBean
Pare-chocs avant, arrière et calandre Sport
Double sortie d’échappement rectangulaire chromé noir
Roues de 19 pouces et pneus Run Flat en 235/45 R19
IntérieurVolant à méplat réglagle multifonction et levier de vitesse gainés de cuir
Finition tableau de bord Alcantara et garnissage de sièges mi-simili cuir mi-Alcantara
Ciel de toit en Dinamica
Finition intérieure laquée noir
Pédales en aluminium
PerformancesStart-Stop, mode ECO
Direction à assistance variable
Suspension et freins Sport
SécuritéABS, ESP, TCS (Traction Control), EBD (Répartiteur de freinage), Contrôle de pression des pneus
Assistance au démarrage en côte, frein de stationnement électronique
7 airbags, Avertissement anticollision frontale et stop
Régulateur+Limiteur de vitesse
SiègesSièges avant sport avec appuie-tête intégré, siège conducteur réglable en hauteur
Options / Prix
Audio BOSE800
Peinture métalisée900
Toit en verre300
Infiniti InTouch:
GPS+DAB+lecture panneaux
1570

Conclusion

Avec la nouvelle Q30 Infiniti s’attaque de front au cœur du marché des premiums. Pour ce faire, Infiniti a préféré partir d’une base éprouvée, celle de la Mercedes Classe A, mais en corrigeant les défauts de cette dernière, comme l’insonorisation et la finition. Elle offre un style et un positionnement exotique, un bon niveau de finition et une tenue de route sans faute quelle que soit la version. Mais ne comptez pas sur un cadeau niveau tarif.

Infiniti-Q30_07
Photos: Bernard Muller / LeBlogAuto

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Essai Infiniti Q30 : Deux versions que tout oppose"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

je suis surpris, je croyais que c’était une vitre de custode à l’arrière, mais en fait non, c’est juste un bout de plastique noir pour faire style

Bizaro
Invité
Dans la première partie de l’essai, vous comparez la Q30 à la DS4, parce qu’elle est surélevait. Puis vous dites qu’elle est plus pratique, et qu’on le verra. Mais ensuite plus rien. Sur quel point pèche la ds4? Ces portes arrières( sans vitres qui descentes, trop étriquée, avec une pointe dangereuse), le coffre, l’ergonomie? Bien joué d’avoir su se détaché du GLA. Parcontre si c’est pour en faire une Mazda 3 surélevée c’est dommage. Seul effort la calandre est inversée : ( logo Infiniti est le symétrique de celui de Mazda ), la barre de chrome en haut au lieu… Lire la suite >>
Gilles
Invité

La couleur bronze est du plus bel effet !

wpDiscuz