Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

60
0
PARTAGER

Juste avant noël, la FG 1000 et la MRF 2000 se rendent à Dubaï. Et ça bouge un peu dans les formules de promotion.

FG 1000

Deuxième manche de l’année, à Dubaï. Ancien du GP3 et de la F3, Jordan Oon vient grossir le maigre peloton et compte tenu de son expérience, sa pole est attendue.

FG 1000 1

Masshur Bal Hejaila surprend Oon au feu vert. Omar Gazzaz et Haytham Sultan (l’autre nouveau venu du week-end) s’offrent Cato Poulsen. Giulio Peroni, 6e et dernier, passe également le Danois. Il tente une attaque sur Sultan et les deux pilotes d’y laisser des plumes. Poulsen se dédouble et passe Gazzaz pour le gain de la 3e place. En tête, Oon trouve l’ouverture sur Bal Hejaila et prend les commandes.

Cela fait bien longtemps qu’on n’a pas vu l’Autralo-Coréen sur une podium, a fortiori sur la plus haute marche ! Bal Hejaila et Poulsen l’encadrent.

FG 1000 3

Le lendemain, Oon effectue un départ parfait. En plus, Poulsen a passé Bal Hejaila, ce qui permet à l’ex-pilote de GP3 de s’envoler. Derrière, ça se frictionne ente Peroni et Poulsen. Du coup, Sultan en profite pour obtenir la 4e place.

Oon double la mise sans forcer. Poulsen et Bal Hejaila complètent de nouveau le podium.

FG 1000 2

MRF 2000

La série indienne est également à Dubaï pour sa troisième manche. La grosse nouveauté, c’est la présence de Giuliano Alesi. Après des tests en GP3, Alesi Jr effectue ses débuts en compétition hors de France. Pour son ex-pilote de F1 de père, il roulera en GP3 en 2016. Reste à savoir avec qui.

MRF 2

Aux essais, Alessio Picariello est de nouveau l’homme en forme.

MRF 1

Au feu vert, Pietro Fittipaldi double Nikita Troitsky pour le gain de la 2e place. Le leader du classement klaxonne, mais Picariello est inflexible.

Le Belge s’offre donc un troisième succès consécutif. Fittipaldi et Troitsky complètent le podium.

MRF 3

Pas mal de cafouillage dans la course 2. Au feu vert, le poleman Max Fewtrell voit Tarun Reddy, Troitsky et Tatiana Calderòn lui passer sous son nez. Puis c’est la panique chez les « fils de » : Alesi, Sean Walkinshaw et Harri Newey renonce, entrainant un safety-car.
A la reprise, « Tata Calde » double Troitsky et met Reddy sous pression. Elle le double dans le dernier tour.

Curieusement, Reddy est déclaré vainqueur devant Calderòn et Troitsky… Puis il est tout aussi mystérieusement déclassé. Voilà Calderòn vainqueur (premier succès 2015), devant Troitsky et Fewtrell.

MRF 4

Picariello retrouve sa pole pour la course 3. Il contrôle Troitsky au départ. Puis Dylan Young sort et entraine un safety-car.
Le Russe surprend le Belge à la reprise. Ca ne passe pas entre Narjun Narendran et Mathew Draper. Cette fois, la direction de couse agite le drapeau rouge.

Le classement final est celui de l’avant-dernier tour. Picariello est déclaré vainqueur, devant Troitsky et Fittipaldi.

MRF 5

Au feu vert de la course 4, Newey dépose Walkinshaw. Le vice-champion de F4 BRDC 2015 est jugé coupable d’avoir volé le départ et il doit effectuer un drive-through. Newey Jr refuse d’obtempérer et c’est le drapeau noir. Fittipaldi hérite alors des commandes devant Picariello et Troitsky.

On retrouve donc nos habitués du podium : Fittipaldi, Picariello et Troitsky. La hauteur de caisse de la Formulino du Russe est jugée non-conforme. Calderòn récupère sa médaille de bronze.

MRF 6

F4 Winter Series

Koiranen a créé une série hivernale. Elle devait préparer à la fois la SMP F4 et la F4 Spain (qui ont la même voiture et le même préparateur.) Mais ils ne furent que sept à se présenter à Jerez et Portimao. Enaam Ahmed (vu en F4 MSA et en SMP F4) s’est imposé devant Simo Laaksonen (issu de la French F4.) Signalons également la présence de Devlin de Francesco (qui vient de signer avec Carlin en F4 MSA) et de Quinlan Lall (en lice pour un baquet chez T-Sport, en F3.)

Koiranen

BRDC F4

Les plateaux de la BRDC F4 et de la F4 MSA progressent lentement. Champion 2015 de la seconde, Lando Norris signe en BRDC F4 (en parallèle d’un programme en FR 2.0.) De plus, Double R officialise sa présence en BRDC F4, rejoignant Carlin et Fortec. L’équipe en profite pour dévoiler sa triplette : Matheus Leist (transfuge de la F4 MSA, déjà avec Double R), Aleksanteri Huovinen (venu de la SMP F4) et le revenant Enzo Bortoleto.

F4 BRDC 2

Eugene Denyssen (SWR) est pour l’instant le seul à n’avoir couru ni en F4 MSA, ni en F4 BRDC. Il a néanmoins participé à la FF South Africa 2014.

F4 BRDC 1

Un qui sera nul part, c’est Dan Ticktum. A Silverstone, l’espoir de la F4 MSA n’avait pas supporté de se faire sortir par Collard. Revenu en piste en plein safety-car, il double les voitures, revient sur le malotru et le harponne. Exclu sur-le-champ, Ticktum écope d’une suspension de licence d’un an (à compter de Silverstone) avec un an de sursit.

F4 MSA

Ginetta Junior Cup

Encore un « fils de » ! Sébastian Priaulx est le fils d’Andy Priaulx (triple-champion de WTCC.) Il s’est lancé en Ginetta Junior Cup, en 2015, terminant 2e du « Scholarship ». Pour 2016, il vise le scratch, à seulement 14 ans.
Quant à son papa, il a quitté BMW, après 13 ans de bons et loyaux services. En conséquence, il se retire du BTCC. Il dévoilera son programme 2016 en janvier.

Priaulx

Clio Cup UK

Ollie Pidgley a débuté en F4 MSA. Il y obtient quelques places d’honneurs, mais ne convainc pas. Il se recase en Clio Cup UK. Après tout, le champion 2015, Ashley Sutton (ancien de la FF) a pu y faire rebondir sa carrière. Surtout, Pidgley courra pour le Ciceley Racing, présente jusqu’ici en BTCC. Il espère donc un baquet en tourisme pour 2017…

Pidgley

Formula Masters China

En théorie, la FMCS a pour but de révéler les espoirs Chinois. En pratique, elle a surtout permis à des occidentaux aux poches trouées (comme Antonio Giovinazzi) de briller. Néanmoins, chaque année, Volkswagen tente de trouver « le » Chinois. Pour 2016, la Star Academy (!) a déniché deux espoirs : « James » Yu et « Oliver » Yang.

FMCS

Road to Indy

Lauréat du Team USA Scholarship et du Skip Barber Shotout, Dakota Dickerson va débuter en US F2000. Il vient en effet de signer avec Afterburner.

Afterburner

Michele Bumgarner est un peu comme le phénix. A intervalle régulier, la Philippine s’invite en Pro Mazda, puis elle disparait, faute de budget et de résultat. Pour 2016, elle tente un deuxième come back et espère toujours monter en Indycar.

Bumargner

Enfin, en Indy Lights, Zach Claman de Melo s’engage chez Juncos. Rappelons que le pilote Canadien est issu de la F3 Cup. Il est pour l’instant le seul inscrit avec le revenant Zach Veach (Belardi.)

Indy Lights

Toyota Racing Series

Comme chaque année, la série néo-zélandaise attire du beau monde. Les stylos n’ont pas eu le temps de sécher ! M2 peut compteur sur Norris, Jehan Daruvala (venu de la FR 2.0 NEC et protégé de Force India), Zhou Guanyu (vice-champion de F4 Italia et protégé de Ferrari) et Kami Laliberté (futur pilote d’ADAC F4 après des débuts en F1600 Toyo.) Victory s’offre Bruno Baptista (animateur de la FR ALPS) et Julian Hanses (futur pilote d’ADAC F4.) ETEC peut compter sur Timothé Buret (révélation de la Pro Mazda 2015.) Giles s’offre Will Owen (autre révélation de la Pro Mazda 2015.)

TRS

Crédits photos : MRF Challenge (photos 1 et 5 à 10), GulfSport (photos 2 à 4), Koiranen GP (photo 11), F4 BRDC (photos 12 et 13), Dan Ticktum (photo 14), Ginetta (photo 15), Renault Sport UK (photo 16), FMCS (photo 17), Afterburner (photo 18), Mazda Philippine (photo 19) et Toyota Racing Series (photo 20.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz