Accueil Endurance WEC 2016 : Porsche confirme à son tour deux voitures aux 24...

WEC 2016 : Porsche confirme à son tour deux voitures aux 24 Heures du Mans

95
6
PARTAGER

C’était un des éléments chocs de la présentation de l’Audi R18 e-tron Quattro 2016 : Audi n’engagera que deux voitures aux 24 Heures du Mans 2016, et le constructeur d’Ingolstadt citait un accord avec Porsche qui ferait de même. Porsche n’a pas tardé à confirmer officiellement la chose.

Comme Audi, seulement deux 919 Hybrid seront alignées au Mans, les deux autos qui disputeront le championnat 2016. Les équipages sont inchangés par rapport à 2015 : les champions du monde Timo Bernhard, Brendon Hartley et Mark Webber sur la no1 et Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb sur la no2.

Si la confirmation de la présence de Porsche et Audi malgré les difficultés que traverse la structure parente est une bonne nouvelle pour l’endurance, la réduction de l’effort signifie que les vainqueurs des 24 heures du Mans 2015 ne pourront pas, sauf surprise, défendre leur titre. Les choses paraissaient de toute façon mal engagées pour Nico Hülkenberg à cause du conflit du calendrier de la F1 avec Le Mans, mais Earl Bamber et Nick Tandy devront trouver une solution alternative et ce ne pourra vraisemblablement pas être en LPM1. Même histoire pour les poids-lourds que l’on imaginait déjà dans une voiture susceptible de jouer la victoire, Juan Pablo Montoya et, selon les dernières rumeurs en provenance d’Abu Dhabi, Fernando Alonso.

Source : Porsche
Illustration : Gilles Vitry

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "WEC 2016 : Porsche confirme à son tour deux voitures aux 24 Heures du Mans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DarkKane
Invité

Alonso et Montoya peuvent créer des écuries privées à eux seuls qui peuvent être de potentiels vainqueurs ou, du moins, des challengers de hauts niveaux. Il faudra suivre notamment si AUDI / PORSCHE sont en accord pour confier des voitures à de tels teams.

gigi4lm
Invité

Faut pas rêver !
D’abord, il faudrait qu’Alonso et/ou Montoya ai envie de relever ce challenge. Si tel est le cas, leur place serait en LMP1 sans système hybride (l’ex LMP1-L qui disparaît en 2016) avec pour concurrents Rebellion et Kolles. Jamais Audi ou Porsche ne fournirons leur moteur à une écurie privée fût elle drivée par Alonso.

Verth.
Invité

2 Audi, 2 Porsche, 2 Toyota, peut-être 2 Nissan, les grilles de départ de l’Endurance ressemblent de plus en plus à celles de la F1. On ne s’en plaindra pas si cela permet à d’autres d’accéder de temps en temps à un classement honorifique. Pour Le Mans, espérons que les places laissées libres serviront la variété du plateau en LMP1 et non l’engagement d’une énième et anonyme LMP2 ou une Ferrari, Porsche ou Aston de plus en GT !

gigi4lm
Invité

Pour 2016 c’est mort. Je ne vois pas un constructeur arriver aujourd’hui pour être au départ en juin avec l’espoir de faire autre chose que de la figuration … ou un coup marketing.
En ce qui concerne les LMP1 privées, donc non hybrides, Strakka Racing et peut être Greaves Motorsport sont des clients potentiels pour 2017. Il est d’ailleurs prévu à cette date un nouveau règlement permettant un resserrement des performances entre les deux ex catégories LMP1.

Invité

Nan mais compare pas ça a la F1, sans le scandale vw on aurait eu 3 porsche et audi

Phil
Invité

Ce qui promet peut être une redistribution des cartes cette année en WEC et au Mans, car la stratégie avec seulement 2 voitures a peut être une chance d’inverser la donne pour le résultat final

wpDiscuz