Accueil Ecologie Mais qui a acheté Mia Electric ?

Mais qui a acheté Mia Electric ?

79
0
PARTAGER

Suite à l’annulation de la première vente aux enchères, les actifs de Mia Electric étaient de nouveau vendus à l’encan. Un mystérieux acheteur a raflé le lot principal qui est parti pour 500 000 euros de moins que la première fois.

800 000 euros au lieu de 1,3 million. Voilà le nouveau prix de la chaîne de montage, des moyens de production et de l’ensemble des biens incorporels (marque, brevets, etc.). 800 000 euros c’est en fait le prix de base de l’enchère ce qui veut dire que personne n’a surenchéri sur la personne ayant réalisé l’enchère par téléphone. Elle a requis l’anonymat mais Me Biard qui supervisait les enchères assure avoir pris les garanties nécessaires sur cet acquéreur.

L’acheteur a par ailleurs acquis un lot de batteries, des pièces détachées, etc. de quoi relancer la production quasi-immédiatement. Ce qui fait grincer des dents les anciens salariés de Mia (et les politiques de la région) c’est l’anonymat qui alimente toutes les spéculations. On a prêté à Cenntro Motors (ex FagroBrandt, ex SITL) cette enchère mais la société lyonnaise a promptement démenti. Il faut dire que sa situation n’est pas complètement rose. Mais d’autres rumeurs évoquent un nouvel homme de paille manipulé par l’ancienne PDG de Mia, Michèle Boos qui cette fois-ci aurait décidé d’être bien plus discrète pour racheter son ancienne société. Evidemment tant que l’acheteur sera anonyme, les rumeurs les plus folles vont courir.

En tout cas, l’acheteur réalise une très bonne opération car l’estimation du lot principal dépassait le million d’euros. Va-t-on une nouvelle fois Mia Electric renaître de ses cendres ? Réponse d’ici peu.

Source : La Nouvelle République, France 3, illustration : Collectif MIA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz