Accueil Berlines Essai Seat Ibiza 1.0 TSI 110 ch DSG : Le meilleur est...

Essai Seat Ibiza 1.0 TSI 110 ch DSG : Le meilleur est à l’intérieur

622
9
PARTAGER

Basée sur la VW Polo d’ancienne génération, la Seat Ibiza n’a pas tous les atouts en main, sur le papier, pour rivaliser avec des citadines françaises ultra-polyvalentes. A moins que son moteur de nouvelle génération ne parviennent à faire oublier ses concurrentes. C’est un grand défi qui attend la catalane.

<<< LIRE LE DEBUT
Présentation générale
Style extérieur
Style intérieur
Equipement
Modularité/habitabilité

Châssis, confort et comportement

Les ingénieurs de Seat nous ont juré avoir largement retravaillé les dessous de l’Ibiza, et ils n’ont pas menti. Le train avant est plus précis qu’auparavant, le roulis et les mouvements de pompage des suspensions sont bien mieux contrôlés. Pas de quoi faire de l’Ibiza une référence de sa catégorie, mais force est de reconnaître que la remise à niveau est bien plus profonde qu’elle ne l’est habituellement lors d’un simple restylage. Sauf à la provoquer ouvertement ou à largement dépasser les limites de l’optimisme, l’Ibiza ne se montre jamais piégeuse. Naturellement, le mordant dont à fait preuve notre voiture d’essai -qui était, rappelons-le, une version FR (donc équipée du châssis sport) dotée de l’option jantes 17″- est largement moins flagrant sur les versions équipées du châssis normal et de pneus au profil plus élevé que nous avons pu essayer. En contrepartie, les amortisseurs de ces dernières se sont montrées plus prévenants avec nos lombaires. Pas de panique, toutefois, le niveau de confort de la FR reste très convenable. Malheureusement, nous n’en dirons pas autant des sièges. Dans toutes les Ibiza qui sont passées entre nos mains, ils nous ont déçu par leur manque de maintien général, même si les sièges sport font un peu en ce domaine. Terminons toutefois avec une note positive : le trois cylindres se montrent d’un silence remarquable, y compris lorsque l’aiguille du compte-tours vient titiller la zone rouge.

Essai Seat Ibiza 1.0 TSI 110 ch DSG (6)

Moteur et transmission

Face aux 1.0 EcoBoost de Ford et 1.2 PureTech de PSA, le nouveau trois cylindres TSI du groupe Volkswagen a affaire à forte partie. Un challenge qu’il relève plutôt avec brio. Dans cette configuration de 110 ch et en association avec la boite DSG à sept rapports, il fait preuve de volontarisme et n’hésite pas à reprendre à bas régime, bien aidé par ses 200 Nm de couple (170 Nm pour la Ford Fiesta 1.0 EcoBoost 100 ch et l’Opel Corsa 1.0 Turbo 115 ch, mais 205 Nm pour la Peugeot 208 1.2 PureTech 110 ch) disponibles à 100% depuis 2 000 jusqu’à 3 500 tr/mn. La boite DSG ne peut cacher qu’elle a été réglée de façon à favoriser une moindre consommation de carburant. Mais il est toujours possible de la bousculer un peu en utilisant la commande séquentielle du levier de vitesses ou, peur ceux qui auront choisi cette option à 130 €, les palettes au volant. Finalement, la seule véritable déception mécanique vient du Stop&Start. S’il se montre plutôt doux, il est malheureusement très peu réactif au redémarrage. Et si vous ne lui laissez pas le temps de relancer le moteur tranquillement, il montrera sa désapprobation avec un fort à-coup. Un mauvais caractère étonnant, inconnu jusqu’alors sur un modèle du groupe allemand.

Essai Seat Ibiza 1.0 TSI 110 ch DSG (7)

Parlons argent

Comme c’est souvent le cas, Seat fait bien les choses côté tarif puisque l’Ibiza s’affiche parmi les moins chères de sa catégorie. Ainsi, la version 1.0 TSI 110 ch FR DSG 5p. est à 20 245 € avec, on l’a vu, un équipement complet. Seules les Ford Fiesta (19 250 € pour la 1.0 EcoBosst 100 ch Titanium PowerShift 5p.) et la Skoda Fabia (19 110 € pour la 1.2 TSI 110 ch Style DSG) font mieux. Mais, dans les deux cas, ces modèles se passent de la tenue sportive qui fait beaucoup pour le charme de l’Ibiza FR. A l’opposé, ses concurrentes plus directes, telles que la Peugeot 208 1.2 PureTech 110 ch GT Line 5p. (21 850 €) et la Renault Clio 1.2 TCe 120 ch GT EDC (21 750 €), sont toutes plus chères. En la matière, c’est l’une de ses cousines, la VW Polo 1.2 TSI 110 ch Sportline DSG 5p. (22 270 €), qui tient la corde. Par ailleurs, on regrette que la liste des options, qui fait preuve de modération tarifaire, oublie certaines des technologies (régulateur de vitesse adaptatif…) pourtant présentes sur les Skoda Fabia et VW Polo.

Gamme et prix
FR
Seat Ibiza 1,0 TSI 110 ch DSG20,245 €

Conclusion

S’il est très peu visible, le restylage 2015 de l’Ibiza apporte de nombreuses nouveautés intéressantes. Le trois cylindres 1.0 TSI n’est pas la moindre puisqu’il parvient à se hisser au niveau de la référence : le 1.0 EcoBoost Ford. L’amélioration du confort et du comportement routier sont, eux aussi, à mettre au crédit de cette « grand-mère », déjà âgée de sept ans. Mais si le rapport prix/prestations continue de séduire, on regrette que l’Ibiza reste privée de certains équipements high-tech qui auraient encore renforcé son charme.

+Souplesse et vivacité du trois cylindres
Remise à niveau en matière de multimédia
Amortissement amélioré
Esthétique identique
Absence de certains équipements, même en option

 

Seat Ibiza 1.0 TSI 110 ch DSG
Moteur
Type et implantation3 cylindres essence
Turbo
Cylindrée (cm3)999
Puissance (kW/ch) à tr/mn81/110 à 5000
Couple (Nm) à tr/mn200 à 2000
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesDouble embrayage à 7 rapports
Châssis
Suspension avantType McPherson
Suspension arrièreEssieu semi-rigide
FreinsDisques AV AR
Jantes et pneus215/45R16
Vitesse maximale (km/h)197
0 à 100 km/h (s)9,3
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)5,3
Cycle extra-urbain (l/100 km)3,9
Cycle mixte (l/100 km)4,4
CO2 (g/km)102
Dimensions
Longueur (mm)4082
Largeur (mm)1693
Hauteur (mm)1441
Empattement (mm)2469
Volume de coffre (l)292
Réservoir (l)45
Masse à vide (kg)1140

Crédit images : Cédric Morançais / le blog auto

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Essai Seat Ibiza 1.0 TSI 110 ch DSG : Le meilleur est à l’intérieur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Brillant
Invité

« Basée sur la VW Polo d’ancienne génération » –> FAUX!
Il s’agit de la même base technologique que l’actuelle VW Polo, Audi A1 et Skoda Fabia.

greg
Invité

mmhh, non, la Fabia étrenne une nouvelle plateforme combinant celle de l’actuelle Polo, et des elements MQB.

alfa155
Invité

En effet, il me semble d’ailleurs qu’elle était la 1ère citadine du groupe à profiter de la nouvelle plate-forme.
Je vois que l’un de ses principaux défauts est en partie arranger, la finition de son habitacle, je suis curieux de voir la différence de prix en 1.8 Cupra contre sa cousine la Polo GTI.

greg
Invité

Je ne comprend pas: si c’est bien le 1.0 3 cylindres, pourquoi dans vos données techniques il y a marquee « 4 cylindres »?

litlfred
Invité
A l’interieur le concept de la planche n’a pas evolué et le bandeau moussé à toujours ete present. La finition globale a legerement progressé de par le changement de grain et l’adoption de certains plastiques peints, mais il y a 7 ans c’etait l’une des presentation interieurs les plus sympas du marché. Le gros defaut venait des portes et de l’absence inadmissible de zone soft sur les accoudoirs et medaillons dont le PP se degradait tres rapidement en marquant tous les impacts. Sinon, c’etait ( enfin, c’est toujours ) une excellente petite voiture, vive,agreable et pas mal fichue du tout…… Lire la suite >>
ibiza
Invité

Merci pour le test , l’ibiza repose sur la platforme pq25 comme la A1 et la dernière polo , la seule différence des seat c’est une suspension plus dure , avec en prime un comportement que je trouve meilleur que la polo mais au détriment du confort, chose qui a ete annoncé comme plus équilibré sur ce restylage , apres cette mode de 3 cylindres m’agace , et cette ibiza est un bon exemple il faut allez jusqu’à 150 ch et accepter l’Act avec les risques de fiabilité (manque de recule pour cette techno) pour avoir un 4 cylindre!

wpDiscuz