Accueil Essai vidéo Essai Opel Karl 1.0 75 ch

Essai Opel Karl 1.0 75 ch

264
30
PARTAGER

Opel achève le renouvellement de sa gamme de citadines avec la Karl, après la Corsa et l’inédite Adam avant ça. Elle prend la place de l’Agila et devient donc le modèle d’accès du catalogue. Nous nous sommes rendus dans la région d’Amsterdam pour en prendre le volant.


Style extérieur

La petite Karl n’a pas vraiment grand chose à voir avec l’Agila qui était une sorte de mini monospace. La nouvelle venue ressemble davantage à une petite voiture, en témoigne son gabarit de liliputienne avec une longueur de seulement 3,68 m. Pour autant, les designers n’ont pas sacrifié le style de ce modèle d’entrée de gamme, avec une face avant reprenant la nouvelle calandre maison, et des feux rappelant étrangement plutôt le regard de l’ancienne Corsa.

Opel_Karl-3

Histoire de dynamiser le profil, on retrouve deux coups de serpes sur les portes, alors que l’arrière ultra court semble presque ratatiné. En la regardant, on l’imagine d’ores et déjà agile. Pour les adeptes de la personnalisation, il faudra faire quelques pas et tourner le regard vers l’Adam dans les showrooms. En effet la Karl se veut beaucoup plus simple avec seulement trois finitions, parmi lesquelles il faudra faire votre choix dans un panel de seulement dix couleurs.

Style intérieur et équipement

En entrant dans l’habitacle, on se surprend à ne pas trouver un intérieur chiche. Evidemment, on reste à bonne distance d’une citadine chic, mais la petite Opel rehausse tout de même cette ambiance spartiate d’un bloc laqué où loge l’écran et des entourages d’aérateurs du même matériau. En outre, l’agencement des rangements apparaît pertinent, notamment celui antidérapant au dessus de la boite à gants, parfait pour le téléphone entre autres.

Opel_Karl-12

Le constructeur au Blitz n’a pas oublié de proposer un minimum de connectivité avec la possibilité de brancher son smartphone et ainsi profiter d’applications dédiées via l’interface Carplay (Apple) ou de façon classique par Bluetooth. Cela étant, l’ensemble manque tout de même de quelques touches de fun, comme on peut le trouver chez certaines de ses concurrentes directes comme par exemple la Twingo. Toutefois, la Karl propose cinq places homologuées (en finition haute uniquement), même si cela semble compliqué à trois sur la banquette, quatre vraies portes avec des vitres arrière qui descendent. Côté coffre, Opel n’invente pas la magie, avec une capacité de chargement en dessous des 200 litres, ce qui permettra de loger peu de choses. Il peut réceptionner un gros bagage, mais la difficulté réside surtout dans la façon de le caser.

Motorisation

Sous le capot, la aussi Opel a fait le choix de la simplicité, avec un seul bloc disponible en une unique puissance. Il s’agit d’un trois cylindre de 999 cm3 que l’on retrouve sur les Adam ou Corsa, mais sans suralimentation. Ainsi la puissance culmine à 75 ch, ce qui sur une voiture aussi légère peut a priori suffire pour ce qu’on a à en faire. La première chose que l’on remarque une fois installé à bord, après avoir pris soin d’ajuster sa position en réglant notamment le volant en hauteur (impossible en profondeur), c’est que l’insonorisation ne fut pas une priorité essentielle. Bizarrement, le bruit pourtant envahissant n’apparait pas si désagréable que cela à l’oreille.

Châssis, confort et comportement

Pour la ville, ce moteur suffit tout juste à tirer la petite Karl entre 0 à 60 km/h sans difficulté. Pour s’extirper des pièges de la ville, comme le stationnement et prendre les petites rues à 90 degrès en un coup de volant, la mini Opel tient parfaitement son rôle, mais la Twingo fait mieux grace à son rayon de braquage supérieur. En revanche, les sorties hors agglomérations relèveront plutôt du dépannage, car de ce point de vue là, la Karl manque de polyvalence. La faute essentiellement à son manque de puissance, qui la rend malheureusement trop paresseuse dans les reprises. Et il faudra jouer souvent du levier de vitesse pour essayer de se trouver dans la bonne plage de couple pour oser une tentative de dépassement.

Opel_Karl-10

On le regrette car ce petit châssis peut semble-t-il supporter un petit peu plus d’énergie pour augmenter sa vitesse de passage en courbe, et garder ainsi une allure honorable pour aborder une côte en sortant d’un virage un peu serré. Mais c’est le prix à payer pour une consommation maitrisée, qui malgré notre conduite saccadée resta en dessous des 7 litres. En conduite coulée, presque imposée de toute façon par le comportement de la voiture, elle peut s’établir sans problème autour de 5 et en dessous.

Conclusion

L’Opel Karl devrait trouver son public, pour qui jugent les citadines plus polyvalentes trop chères. Si on oublie la version d’entrée de gamme à moins de 10 000 euros qui ne conviendra à personne, pour 1000 de plus on gagne tout de suite un régulateur de vitesse, des vitres électriques, ou un volant réglable (indispensable) notamment. A ce prix là, vous tiendrez un véhicule raisonnablement équipé pour tous les jours, sans pour autant tomber dans une caricature de voiture, loin de là. Et pour 13 650 euros on récupère des technologies même inconnues ailleurs à ce niveau, comme l’alerte au franchissement de ligne et les sièges chauffants. Toutefois la concurrence est sérieuse, et la petite allemande va devoir convaincre en concession pour s’arroger une part du gâteau.

Crédit photos : Pierrick Rakotoniana / le blog auto

+Dimensions
Equipement
Tarifs
Moteur trop juste

 

Opel Karl
Moteur
Type et implantation3 cylindres en ligne
Essence
Cylindrée (cm3)999
Puissance (kW/ch) à tr/mn55/75 à 6500
Couple (Nm) à tr/mn96 à 4500
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesMécanique à 5 rapports
Châssis
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreBarre de torsion
FreinsDisques ventilés AV Tambours AR
Jantes et pneus185/55R15
Vitesse maximale (km/h)170
0 à 100 km/h (s)13,9
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)5,6
Cycle extra-urbain (l/100 km)3,9
Cycle mixte (l/100 km)4,5
CO2 (g/km)104
Dimensions
Longueur (mm)3675
Largeur (mm)1698
Hauteur (mm)1485
Empattement (mm)2385
Volume de coffre (l)190 → 985
Réservoir (l)32
Masse à vide (kg)938

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Essai Opel Karl 1.0 75 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JL
Invité

« En revanche, les sorties hors agglomérations relèveront plutôt du dépannage »

Franchement Pierrick, vous ne seriez pas un peu « chochotte »…?

pat d pau
Invité

3 cylindres, 75ch c’est pas mal. De la a dire « depannage »…. check une twingo 75cv sur l’autouroute! ca tape le 160km/h avant de faire vraiment du bruit… pour 130 max. Chouff! ouvre les yeux l’ami! c’est suffisant 75ch meme pour un bout d’autoroute en paris et Marseille

wizz
Membre

Renault 4L, R5, R9, R11 et même Megane, ou encore Peugeot 104, 106, 206, 306, ou encore Fiat Panda, Uno, Punto, ou encore VW Polo, Golf… Ils étaient nombreux ces véhicules petites ou grandes, embarquant moins de 75ch, à avoir sillonné la France et le reste de l’Europe. Mais comment faisaient ils à cette époque…

pour ceux qui seraient curieux…
http://autoweb-france.com/fiches-techniques

dominique
Invité

En effet je me rappelle de vacances lorsque j’avais moins de 10 ans ou nous partions à 4 avec bagages pour 1 semaine en été dans les alpes avec une opel corsa 3 portes de 55ch…que de souvenirs tous ces cols à gravir avec nos 55 poneys. Ou avec notre première corsa avec la climatisation (75 ch + quelques centaines de kilos en plus par rapport à la première génération) ou nous devions couper la clim en montée ou pour pouvoir dépasser un camion à plat…

beniot9888
Invité

Ça a peut-être un rapport avec le fait qu’ils étaient « un peu » moins lourd, non ? (Tu devrais lire tes fiches techniques jusqu’au bout…) Et que ce type de niveau de puissance était beaucoup plus courant. Avoir 75 CV quand c’est courant, c’est avoir des performances moyennes. En avoir 75 quand la plupart des Clio en ont 90, c’est avoir des performances limitées.

Pour mémoire, Clio 1 : à partir de 790 Kg
Clio 4 : à partir de 980 Kg. Soit 25 % de plus.

wizz
Membre

donc demain, si tes voisins achètent des berlines 200ch, tu vas te sentir limité avec ta berline seulement 150ch…

bien la mentalité…

demain, est ce pour autant que ta berline verra ses performances limitées?

beniot9888
Invité

Je ne vois pas ce qu’il y a de relatif à la mentalité là dedans. En 1970, avec une DS 21, tu étais le roi de la route. 130 CV, 188 km/h.
En 1990, avec ta XM V6 24, tu as 200 CV sous le capot et peut rouler à 235 km/h. Ce qui ridiculise la DS.

20 ans séparent ces deux berlines. Tout comme 20 ans (voir 30, ou plus) nous séparent des R19, 106, Uno… Dont tu nous parles.

Le référentiel à changé.

wizz
Membre
Disons que tu as une zigounette de 16cm, au-dessus de la moyenne française 15cm. Ta femme en est très heureuse, entièrement satisfaite Puis, pour des raisons professionnelles, tu dois déménager, devenir chef de la filiale en Afrique. Ta femme part avec toi. Vous vous restez toujours fidèle Dans ce pays africain, ce repère, cette référence a changé. La moyenne y est de 17cm. Ta femme est toujours avec toi. Avec tes 16cm inchangés, elle est aussi satisfaite en Afrique que l’année passée quand vous étiez en France. Mais dans ce pays africain, tu es en dessous de la moyenne. Deviendrais… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Tout à fait, cette voiture saura faire ce qu’une autre équivalente savait faire il y a 20 ans.

Sauf que il y a 20 ans, elle l’aurait fait au milieu de modèles équivalents, et que maintenant, elle le ferait au milieu de modèles beaucoup plus polyvalents.

Si vraiment tu ne comprends pas, va faire de l’autoroute en 4L. Ça te parlera peut-être plus.

JL
Invité

Raisonnement complètement idiot ,car en 20 ans les limitations de vitesse n’ont pas changées. Donc un véhicule à l’aise il y a 20 ans sera toujours à l’aise maintenant.

juuhuu
Invité

N’importe quoi les comparaisons pourries franchement…

wizz
Membre

j’ai crû avoir écrit Renault R19, voire même la Megane, ou encore la Peugeot 306…

http://autoweb-france.com/fiches-techniques/Renault/fiche_1389_Renault_M%C3%A9gane_%28X64%29_1.4.php

http://autoweb-france.com/fiches-techniques/Volkswagen/fiche_147_Volkswagen_Golf_IV_SDI.php

j’aime beaucoup cette dernière, pour son ratio poids/puissance extraordinaire…

beniot9888
Invité

Justement, tu n’as pas l’impression que les puissances des voitures que tu evoques ont évolué ?

La Golf la moins puissante, en diesel, c’est 90 CV, pas 68 comme sur la Golf IV.
La Corsa la moins puissante, c’est 70 CV, pas 45 comme en 1993.
Et la golf la plus puissante, elle fait désormais 300 cv ce qui est un peu plus que les déjà respectables 241 CV de la R32.
Et la Corsa la plus puissante, c’est 207 CV, plus 110 comme en 1993.

juuhuu
Invité

@wizz, faut évoluer un peu aussi ! Si tu veux te trainer comme un boulet sur autoroute, c’est toi que ça regarde mais impose le pas à tout le monde…
Et sinon, le cheval pour se déplacer ? C’est plus sympa, le grand air, la poluttion toussa…. Bref,

JL
Invité

Ce n’est pas du tout ce qu’il dit.

Litlfred
Invité
Je ne comprends pas la comparaison avec le passé, car ce n’est pas un scoop, mais les notions de confort et de securité ont drastiquement évoluées. Si certes on peut toujours rouler à 130 ( et bien plus…) avec une R11 , cela ne se fait simplement pas selon le standard en vigueur aujourd’hui: exit la clim, les xenons, l’insono, le systeme multimedia etc… Coté perfs: accelerations, reprises et conso d’une autre époque ( merci d’éviter la rengaine de « moi avec ma BX, je roulais à 230 et je faisais 2000 km avec le plein », j’ai connu assez de caisseux… Lire la suite >>
Réflection
Invité

Et sinon, le poids et les rapports de boite ça te parle ?
sans compter qu’un 3cyl 1L aura moins de couple que les 4cyl 1.4 de même puissance…

pcur
Invité

Donc parce qu’il y a 20 ans on roulait dans des boîtes en cartons ultra limitées pour l’autoroute il faudrait y revenir ou ne pas améliorer les choses ? je pense surtout qu’on avait pas le choix…ma première voiture était une R19, j’ai de bons souvenirs avec mais je n’ai surement pas envie de retrouver ce gros veau (c’était le 1.9D) dans une voiture aujourd’hui. Hors avec 1.1T pour 65ch on est finalement assez proche de cette voiture en terme de rapport poids / puissance.

JL
Invité

La Karl fait 938kg et 75cv, donc quand même bien plus véloce.

Invité

t’imagine, la dernière voiture que j’ai conduite (avant qu’on me soit rentré dedans, je la regrette, celle là), c’est une peugeot 309 avec moteur TU 50 ch … mais comment je faisais pour arriver à bon port, au boulot ?

pat d pau
Invité

a l’epoque ou on pouvait faire PAris marseille d’une traite en 205 SRD avec le meme plein sans se poser la question de la vitesse max. et apres 400.000km le moteur tournait nickel encore ! et le tout avec boite et embrayage d’origine.. qu’est ce qu’elle etait ecolo cette voiture !

hugo365
Invité

Franchement, elle presente bien cette nouvelle Opel

CDA
Membre

« L’Opel Karl devrait trouver son public »
« Devrait » oui car c’est loin d’être gagné avec son style (si on peut parler de style) quelconque au possible ^^
Sont un peu bipolaires chez Opel pour les petits modèles : un coup original (et malheureusement trop d’après les faibles ventes) avec l’Adam puis un coup banal

pedro
Invité

Opel c’est coreen?

wpDiscuz