Accueil Alternatives Renault Trucks : bougez avec la Poste…mais à l’hydrogène

Renault Trucks : bougez avec la Poste…mais à l’hydrogène

23
0
PARTAGER

La Poste vient de lancer un test grandeur nature avec Renault Trucks sur un camion électrique hybride batterie ET pile à combustible. L’objectif zéro émission lors des tournées continue à La Poste.

Le camion Maxity Electrique embarque 4 packs de batteries lithium-ion phosphate de fer (LiFePO4) d’une capacité de 42 kWh et donnant ainsi une autonomie d’environ 100 km. Utilisé sur une tournée de 70 km environ, les batteries seraient évidemment suffisante mais Renault Trucks a doté ce camion électrique d’une pile à combustible (PAC) de chez Symbio FCell (société grenobloise qui équipe déjà les Kangoo ZE pour étendre l’autonomie).

La PAC, d’une puissance de 20 kW, est alimentée par 2 réservoirs de 75 litres (4kg sous 350 bars) de H2. Cela donne une capacité supplémentaire de 45 kWh et cela permet donc de doubler l’autonomie qui passe à 200 km. Largement de quoi couvrir la tournée sur laquelle il sera testé et ne plus craindre la panne sèche. Pour peu que les stations hydrogènes se développent, il y a même de quoi faire le plein « rapidement ».

Dans le principe, la PAC et les batteries travaillent de concert. En effet la PAC n’ayant une puissance « que » de 20 kW (environ 27 chevaux) dès que l’on sollicite l’accélérateur au delà de cette puissance, on demande aux batteries de fournir la puissance supplémentaire pour alimenter le moteur asynchrone de 47 kW (env. 64 ch). A l’arrêt, la PAC peut servir à recharger les batteries. Pour chauffer l’habitacle du camion, on réutilise la chaleur dégagée par la PAC, mais on dispose aussi d’une résistance électrique type CTP si la PAC est froide.

Le camion dispose d’une homologation et est en test dans le Jura (à Dole) pour bénéficier des conditions hivernales particulièrement féroces qui règnent habituellement dans la région. L’homologation est spécifique car, en embarquant 400 kg de batterie et 300 kg de PAC, le Maxity dépasse évidemment les 3,5 tonnes. L’homologation des camions « propres » permet un PTAC de 3,5+1 tonnes. Le Maxity électrique à PAC reste donc accessible au permis B et possède une charge utile de 1 tonne.

L’expérimentation va durer 1 an pour évaluer la pertinence d’un tel camion à la fois pour la Poste (première flotte de VE au monde…) mais aussi pour les livraisons urbaines et péri-urbaines. Une manière aussi de soutenir l’industrie française avec Symbio FCell ou Renault Trucks (toujours assemblés en France bien qu’appartenant à au groupe Volvo depuis 2001).

Performances
– Autonomie moyenne jusqu’à 200 km (100 km grâce aux batteries + 100 km grâce à la pile)
– Vitesse maximale de 90 km/h
– Boîte de vitesses robotisée
– Moteur électrique asynchrone : 400 V / 47 kW
– Couple maximum au démarrage (270 Nm)
Batteries
– Énergie utile embarquée : 42 kWh- Technologie lithium-ion / Phosphate de fer (Valence Technology)
– 4 packs batteries, d’un poids total de 400 kg
– Temps de recharge complet, y compris phase d’équilibrage des batteries : 7 heures
– Chargeur embarqué sur le véhicule, permettant la mise en charge sur une simple prise d’alimentation triphasée
Kit hydrogène
– Energie utile embarquée : 45 kWh- Pile à hydrogène : 20 kW
– 2 réservoirs d’hydogène, de 75 litres chacun, permettant de stocker 4 kg d’H2 à 350 bars
– Poids total du kit : 300 kg- Rappel sur le fonctionnement de la pile

Source et illustration : Renault Trucks (à gauche : Frédéric Delaval, Directeur Technique La Poste – Branche Service Courrier Colis ; à droite : Bernard Modat, Senior Vice President Renault Trucks)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz