Accueil Essai vidéo Essai Ford Focus ST : Accomplie

Essai Ford Focus ST : Accomplie

415
15
PARTAGER

A l’approche du printemps, et en attendant la redoutable RS, la Focus fait évoluer sa version ST. Plus puissante, plus performante, mais aussi plus homogène. Malgré l’arrivée de la version diesel, nous avons jeté notre dévolu sur la version essence et ses 250 ch.

 

Dans le cours de l’année 2014, la Focus a profité d’un ensemble d’évolutions, dont profite à présent la version ST. Comme les autres versions, son nouveau regard et sa calandre plus droite lui procurent un regain d’agressivité, mais elle ne fait pas dans la surenchère en conservant les attributs de la version précédente. Dont l’échappement central qui fait sa signature.

Le chapitre mécanique à proprement parler n’évolue guère, puisque l’on retrouve le 4 cylindres Ecoboost développant 250 ch à 5500 tr/min, et un couple de 360 Nm de 2000 à 4500 tr/min. Toujours associé à une boîte manuelle à 6 rapports.

Monter le son…

Un point évolue toutefois, la sonorité. Lors de sa sortie, Ford avait veillé à soigner cet aspect, pour compenser le passage de 5 à 4 cylindres du modèle. Le système de résonance à membrane active est désormais oublié, remplacé par un simple système de sonorisation de l’habitacle. On peut regretter l’aspect artificiel de la chose, mais à l’usage, force est de constater qu’il s’avère plutôt efficace, tout en restant discret en usage quotidien.

Essai-Ford-Focus-ST_23

En piste

Nous avons donc choisi d’emmener notre exemplaire, fort peu discret avec son Jaune Tangerine, se dégourdir les pneus sur circuit. La Focus ST y dévoile l’étendue des évolutions apportées à son châssis. Critiquée pour son train arrière un peu joueur, elle revoit donc les réglages via de nouveaux amortisseurs et le remplacement des différentes pièces élastiques.

Résultat, la ST est scotchée à la piste, et s’avère donc très rassurante. Objectif rempli donc pour elle. Les amateurs de voitures radicales ne seront bien entendu pas satisfaits, mais la grande majorité des clients eux, le seront sans aucun doute…

Avec ses 250 ch et son large couple, la ST accélère fort, et le moteur grimpe allègrement dans les tours. En tant que moteur suralimenté, les plus hauts régimes ne sont pas nécessairement son plat favori. La boîte manuelle est précise, mais d’un maniement peut être un peu lent. On regrette l’absence de version avec boîte double-embrayage, qui accroitrait sa polyvalence.

Essai-Ford-Focus-ST_25

Ford a prévu un mode Sport et une déconnexion de l’ESP, mais même dans ce dernier cas la stabilité de l’auto paraît imperturbable. En fait, le train avant cède aux sirènes du sous-virage, avant la limite du train arrière. Défaut d’autant plus marqué que la motricité n’est pas son point fort. Selon que l’on conserve ou pas l’antipatinage, une trop forte accélération en sortie de virage se traduira immanquablement par un patinage ou des remontées de couple dans la colonne de direction.

Direction qui profite d’une crémaillère à pas variable, et qui participe au plaisir d’emmener cette ST dans les virages, par sa précision et son calibrage. Le freinage ne souffre pour sa part aucune critique et a supporté sans broncher les enchainements de tours et les freinages intensifs.

Et tous les jours ?

Essai-Ford-Focus-ST_29Le chemin des écoliers sur la route du retour est l’occasion de tester cette ST dans des conditions plus proches de ce que sera son usage réel. Car sa vraie force réside sans aucun doute dans sa polyvalence. Certes, il faudra sans doute pour cela opter pour une teinte plus discrète. Mais aux côtés de ses performances et de son comportement de haut niveau, la Focus aligne un niveau de confort apte à séduire pour un usage quotidien.

Le confort des suspensions n’est pas des plus souples et transmet nombre d’irrégularités de la route, mais les sièges Recaro font bien leur travail. Ils ne se contentent pas de maintenir dans les virages rapides, mais sont aussi très accueillants et participent au filtrage de ces irrégularités.

Quant au moteur, sa souplesse en fait un compagnon de route idéal, pas trop bruyant lors d’accélérations « normales » ou en vitesse stabilisée. C’est en fait dans cet usage de berline rapide et confortable que l’on regrettera le plus l’absence de boîte automatique (double-embrayage par exemple).

Conclusion

Comme c’est le cas depuis les début de la lignée en 1999, et sur la Focus en 2002, la ST (Sport Technologies) n’est pas une sportive radicale. On pourrait plutôt la qualifier de GT : performante, rapide, efficace… mais exploitable tous les jours sans sacrifier à son confort et sa tranquillité d’esprit. Avec son évolution 2015, elle confirme ce caractère, et même le renforce avec sa motorisation diesel, mais aussi sa disponibilité en break…

PRIX29.000 €
MOTEUR
Type4 cylindres en ligne – Injection directe – Turbo Borg Warner – Double distribution variable indépendante
Cylindrée (cm3)2000
Alésage x course (mm)87,5 x 83,1
Taux de compression9,3:1
Puissance ( kW / ch @ tr/min)184 / 250 @ 5500
Couple (Nm @ tr/min)360 @ 2000 – 4500
Consommation cycle mixte (l/100 km)6,8
Emissions de CO2 (g/km)159
0 à 100 km/h6″5
Vitesse maximale (km/h)248
Transmission manuelle6 rapports
Transmission automatique
DIMENSIONS
Longueur (mm)4362
Largeur (mm)1823
Hauteur (mm)1471
Empattement (mm)2648
Voies AV / AR (mm)1550 / 1534
Coffre (l)312 à 363
Réservoir (l)62
Masse (kg)1437
CHÂSSIS
Suspension avantPseudo McPherson avec berceau isolé
Suspension arrièreMultibras
Freins AVDisques ventilés Ø300 x 25 mm
Freins ARDisques Ø271 x 11 mm
Jantes / Pneus (Série)8.5Jx18 / Goodyear Eagle F1 235/40 R18
Jantes / Pneus (Option) (Modèle essayé)8Jx19  / Michelin Pilot Sport 3 235/35 R19

Merci au Circuit de l’Ouest Parisien pour leur accueil.

Crédit photos : le blog auto

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Essai Ford Focus ST : Accomplie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Garage Toulouse@réparation voiture Toulouse
Invité

Voiture avec de bonnes performances, mais je ne vois pas trop l’intêret! Surtout vu le tarif!

SGL
Invité

L’intérêt !?
Auto polyvalente, sympa à regarder et à conduire.
Cher !? Vu les prestations, pas vraiment, surtout par rapport à des premiums surcotés.

beniot9888
Invité

Le même intérêt que celui d’une Golf GTI ou R, qu’une Mégane RS, qu’une León ST, qu’une…

SGL
Invité

L’intérêt c’est aussi par rapport à la RS, qui est à mon goût risque d’être un peu trop extrême au quotidien, trop puissance pour la maréchaussée, bouffeuse de points et trop cher et trop tape-cul etc.
Du coup cette version peut devenir le compromis idéal.

leelabradaauto
Invité
Avec ou sans bardages de sécurité électronique, vu la constitution du véhicule, avec une grosse masse embarquée pour une traction avant, il ne peut en être autrement que d’avoir à la limite un sous virage. Là, on a un véhicule tendance pour « dire qu’on est là aussi » à la concurrence, mais quand on a conduit une 2000 RS de 830 kg et 180 cv , forcément, on est déçu de voir l’évolution des autos sportives . Nous sommes en 2015. Une escort comme j’évoque c’est 41 ans avant. Eh oui, c’était mieux et plus performant. Au niveau supérieur on va… Lire la suite >>
pedro
Invité

C’est allucinant de lire ce genre de chose en 2015… j’en reste choqué.

Thibaut Emme
Admin

Toujours aussi troll vos remarques 😉

beniot9888
Invité

C’était mieux avant. Quand on cravachait les bêtes et que les chevaux entraînaient la cariolle à un rythme de folie !

Ça c’était du sport et des sensations.

Quand on voit l’évolution, forcément, on reste sur sa faim.

Cisveo
Invité

J’adore ce modèle sport, il est canon est la couleur est top!

http://cisveo.com

CaptainBigleux
Invité

La partie sur les qualités dynamiques est vraiment légère et pleine de contradiction…
Concernant l’absence de boite double embrayage, c’est probablement une hérésie commercialement parlant, mais personnellement je trouve ça bien un peu de plaisir. Après tout on se plaint bien que la Clio RS ne soit dispo qu’en boite auto, et là c’est l’inverse ?

beniot9888
Invité

On peut aussi offrir les 2 ?

CaptainBigleux
Invité

tout à fait ! D’où ma phrase qui parle d’hérésie commerciale.
Mais sur ce segment, si le constructeur ne souhaite proposer qu’un seul choix alors pour ma part je préfère une bonne boite manuelle plus fun.
La DSG sur une compacte c’est bien sur un mazout pour aller au taf.

Uberalles
Invité

Dispo uniquement en 5P ?

L’ancienne en livrée orange etait vraiment sympathique.

wpDiscuz