Accueil Berlines Essai Opel Astra berline CDTi 136: Un coffre d’Insignia pour moins cher…

Essai Opel Astra berline CDTi 136: Un coffre d’Insignia pour moins cher…

223
4
PARTAGER

Jusqu’il y a peu d’années, les constructeurs ne se battaient pas pour pour représenter fièrement l’Allemagne sur le marché français des compactes tricorps aux côtés de la Volkswagen Jetta. Depuis, Mercedes à un niveau supérieur a introduit la CLA, et Audi lui a emboité immédiatement le pas avec l’A3 berline. Opel s’introduit à son tour sur sur ce segment, en proposant dans l’hexagone une Astra berline qui compte sur son tarif pour toucher une couche qui regarde les deux premiums précités de loin.

Style extérieur

Comme pour toutes les voitures de ce type, en termes de design rien ne change de l’avant jusqu’au montant B. Ainsi dans un rétroviseur, personne ne distinguera une Astra à coffre de sa jumelle à hayon. L’intégration de ce postérieur, ici au bénéfice du chargement, apparait moins naturelle que pour la déclinaison break. On retrouve des feux arrière d’Astra, et un becquet de coffre moulé pour ajouter un brin de dynamisme visuel. Il n’empêche que l’effet « compacte rallongée » ne trompe pas, et ses cotes le prouvent puisqu’avec 4,66 m (contre 4,42 m pour la 5 portes), elle se place largement sur cette mesure dans le segment supérieur.

Opel_Astra_Sedan-10

 

 Style intérieur

Et cette impression se confirme bien entendu à l’intérieur, avec de la place pour les occupants arrière digne de modèles plus imposants. Ceux-ci d’ailleurs n’auront aucun mal à loger leurs bagages et autres sacs dans les 460 litres de capacité, voire 1 010 litres banquette rabattue soit autant pour l’anecdote qu’une Insignia. Concernant la vie à bord, on retrouve tous les équipements et aménagements de la 5 portes, et rien de plus notamment en termes de rangements, ce qu’on regrette puisqu’on s’y sent mieux. Certains disent après tout que le luxe, c’est l’espace et là dessus, l’Astra berline remplit parfaitement les critères. Le conducteur retrouve donc la multitude de boutons typique d’Opel, que vous mettrez quelques temps à appréhender si vous n’êtes pas habitué de la maison. Question finition et présentation, là aussi rien ne change, on place l’Astra à un niveau inférieur à une 308 de conception plus récente. Il est donc temps que la nouvelle génération pointe son nez.

Opel_Astra_Sedan-5

 Motorisation et comportement

Au volant, l’Astra berline donne envie d’aligner les kilomètres en toute quiétude et c’est tout. Heureusement, le nouveau 1.6 CDTi 136 ch bien plus silencieux que le bloc d’ancienne génération, aide à mieux supporter les voyages au long cours. Pour peu que l’on soit sur le bon rapport, pour bien profiter du couple dans sa meilleure plage d’utilisation aux alentours des 2000 tr/min, les relances s’avèrent suffisantes pour les dépassements en sécurité. Toutefois, si vous sortez la cravache, elle vous rappellera la présence de la GTC dans la gamme. La douceur de l’amortissement de notre Astra pousse plutôt à la balade et surtout avale sans coup férir les irrégularités de nos routes de montagnes parfois difficiles. Malgré nos sollicitations, la consommation plafonnait à 6,5 litres (4 litres mixte) aux cent kilomètres, ce qui paraît plutôt flatteur compte tenu de notre parcours emprunté assez vallonné.

Opel_Astra_Sedan-6

 Parlons argent et Conclusion

L’Astra berline s’avère donc une bonne alternative à ceux qui ont besoin d’espace, sans pouvoir lorgner du côté des berlines familiales plus onéreuses. Et cela sans y perdre vraiment en confort de conduite et de vie à bord quand il s’agit d’effectuer de longues liaisons. En termes de tarifs, une seule finition avec déjà presque tout, dont jantes, clim auto et GPS pour 26 800 € (26 200 € 110 ch CDTi) et 24 800 € en essence, soit plutôt bon marché dans son contexte de concurrence à équipements et puissance équivalents.

Crédit photos : Opel

+Espace à bord
Chargement
Tarifs compétitifs
Intégration du tricorps perfectible
Manque de dynamisme pour une compacte

 

Opel Astra Berline CDTi 136
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne 16 soupapes
Injection directe turbocompressé
Diesel
Cylindrée (cm3)1598
Puissance (kW/ch) à tr/mn100/136 à 3500
Couple (Nm) à tr/mn320 à 2000
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesMécanique à 6 rapports
Châssis
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreBarre de torsion
Freins4 disques dont 2 ventilés
Jantes et pneus215/50 R17
Performances
Vitesse maximale (km/h)205
0 à 100 km/h (s)10,1
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)4,6
Cycle extra-urbain (l/100 km)3,6
Cycle mixte (l/100 km)3,9
CO2 (g/km)104
Dimensions
Longueur (mm)4658
Largeur (mm)1814
Hauteur (mm)1500
Empattement (mm)2685
Volume de coffre (l)460 → 1010
Réservoir (l)56
Masse à vide (kg)1400

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Essai Opel Astra berline CDTi 136: Un coffre d’Insignia pour moins cher…"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

Vous ne vous êtes pas trompés dans les prix ?
26800 € pour une CDTi 136
26200 € pour une CDTi 110

Ça parait vraiment proche.

Garage Avignon
Invité

Excellent moteur ce CDTI, successeur des DTI

Case management
Invité

Oui enfin l’Insignia c’est autre chose quand même question ligne.

Hospitalisation à domicile
Invité
Hospitalisation à domicile

Pas passionnante. Efficace peut-être mais pas folichone. D’accord avec post précédent.

wpDiscuz