Accueil Alternatives La Detroit Electric SP:01 prête pour la route

La Detroit Electric SP:01 prête pour la route

69
4
PARTAGER

La Detroit Electric SP:01 est un projet qui est pour le moment rondement mené et semble accréditer du sérieux de ses géniteurs. Basée sur la Lotus Exige, la SP:01 dévoile son dessin définitif et se prépare à prendre le chemin de la production d’ici quelques semaines.

Entre le premier prototype dévoilé dévoilé en 2013 et cette version finale, 2 ans seulement se sont écoulés. Cela pourrait paraître beaucoup pour un roadster thermique, mais ici on parle de voiture purement électrique avec toutes les incertitudes de la mise au point de la partie électronique et les avancées sur les cellules de batterie. Par rapport au dessin de 2013, nous avions déjà pu voir fin octobre 2014 que la voiture possédait désormais un aileron ainsi qu’un diffuseur retravaillé. A l’avant les modifications sont plus minimes et tout au plus on remarquera les rétroviseurs mais dans l’ensemble la SP:01 ne peut renier ses origines « lotusiennes ».

Detroit-Electric-SP01-4_small

A l’intérieur, la SP:01 est sportive, d’aucuns diront spartiate. Sièges baquets, cuir et Alcantara, etc. les plus perspicaces auront reconnu l’intérieur d’une Lotus Exige à peine maquillé. La grosse différence se situe au niveau de la console centrale qui est ici entièrement gérée via un grand écran tactile et le système SAMI (Smartphone Application Managed Infotainment) qui outre l’accès à la radio, le GPS, mais aussi le chauffage/climatisation, donne également accès à toutes les informations de la voiture. Cet accès peut même se faire via un smartphone et ainsi on peut connaitre l’état de charge, la localisation, et même lancer la climatisation ou le chauffage à distance.

Votre SP:01 est en charge, sans sortir vous pouvez vérifier que sa batterie est remplie et vous pouvez même préchauffer l’habitacle tant qu’elle est avec son fil à la patte pour éviter de gréver l’autonomie. A noter que si la SP:01 est branchée via une box à votre maison, elle peut servir de batterie de secours en cas de panne de courant (et peut, même à distance, vous prévenir de la panne et vous demander si elle doit suppléer le courant ou non). A noter que SAMI est ouvert et permettra à des développeurs tiers de proposer des applications.

Detroit-Electric-SP01-2_small

Coté performances, la SP:01 revendique le titre de voiture électrique bi-place de série la plus rapide…la précision « bi-place » est importante puisqu’elle abat le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et atteint 250 km/h en pointe dans sa version « Performance ». La Tesla Model S fait mieux avec 3,4 secondes pour le 0 à 100 km/h mais possède 4 places.

Deux versions de la SP:01 seront au programme (avec pas mal d’options). Une version « Pure » de 204 chevaux et 280 Nm envoyés aux roues arrière via une boîte mono-vitesse avec 5,6 secondes pour le 0 à 100 km/h et 170 km/h (bridé) en pointe, ou une version « Performance » qui développe 286 chevaux, 280 Nm, là aussi aux roues arrières via une boîte mécanique. Une version automatique devrait être proposée en option.

Les deux versions pèsent moins de 1 200 kg avec une batterie de 37 kWh (un peu plus de 400 kg environ), grâce à l’utilisation du châssis de l’Exige. Detroit Electric revendique 288 km d’autonomie pour son petit roadster soit une consommation de 12,84 kWh aux 100 km. Une consommation pas forcément aberrante vu le poids plume de l’engin mais qui sera difficile à atteindre si on se laisse prendre par le coté sportif de la SP:01.

La commercialisation devrait débuter sous peu et la production être lancée en Angleterre. Le prix en revanche n’est pas encore connu. Avec la prochaine mise à jour du roadster Tesla dans sa version 3.0 il va y avoir du sport électrique en 2015 !

Source et illustration : Detroit Electric

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "La Detroit Electric SP:01 prête pour la route"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fabrice
Invité

Je crois que c’est bien la première fois que je vois une voiture électrique avec une boite manuelle!
Autant une électrique avec une boite de vitesse, ça se fait déjà (Tesla Roadster V1, l’Hexagon…) mais avec un embrayage et une commande je trouve ça fun.

Stop and start dans les bouchons pas besoin de toucher l’embrayage, par contre pour passer les vitesses oui (besoin de rupture de charge pour la boite). J’aime bien l’idée.
Aussi de pouvoir démarrer en 4eme ou 5eme et de laisser le rapport toute la journée…

Fabrice
Invité
D’ailleurs, avec un moteur électrique, une boite de vitesse n’est certes pas nécessaire, étant donné l’étendu de la plage de rotation autorisée, mais cela l’aide beaucoup quand meme. J’avais fait des calculs à l’époque qui tendait à prouver que 2 ou 3 rapports pour une électrique sont utiles afin d’optimiser les performances à très basse vitesse, et surtout baisser le régime aux allures autoroutières, donc augmenter le rendement et du coup l’autonomie. A ce propos, la Tesla Model S 85D possède une meilleure autonomie que la 85, pas seulement du fait qu’elle a 2 moteurs, mais surtout que le rapport… Lire la suite >>
Olivier
Invité

bravo, longue vie à Detroit electric, pourvu qu’ils réussissent comme tesla. Dès qu’un cabriolet 4 places électrique est en vente je fonce l’acheter

wpDiscuz