Accueil Daimler Los Angeles 2014 : Mercedes-Maybach

Los Angeles 2014 : Mercedes-Maybach

81
13
PARTAGER

Après deux ans d’interruption, l’appellation Maybach fait son retour chez Daimler. Il ne s’agit toutefois plus d’une marque à part entière mais d’une sous marque de Mercedes. Et le premier modèle est une version encore plus luxueuse de la Classe-S.

Après les classiques versions normale et allongée, la Classe-S ajoute une troisième variante 4 portes à sa gamme, allongée de 207 mm pour atteindre 5m435 de long, sur un empattement porté à 3m365. Une version qui est le premier modèle de la sous-marque Mercedes-Maybach, et qui se décline en versions S500 (V8 4,7l double turbo de 455 ch et 700 Nm) et S600 (V126,0l double turbo de 530 ch et 830 Nm). Une version S500 4Matic sera ajoutée en 2015. La consommation est annoncée à 8,9 l/100 km pour la S500 et 11,7 pour la S600, soit des émissions de CO2 de 207 et 274 g/km. Toutes deux annoncent un 0 à 100 km/h en 5 secondes et une vitesse maximale de 250 km/h.

En ce qui concerne le style, Daimler a donc choisi de conserver l’appellation Classe-S, et de la porter vers de nouveaux sommets.. Le style est donc celui d’une S, allongée au niveau de sa custode pour donner plus d’aisance aux passagers arrière. Les signatures Maybach restent discrètes, le logo au double M sur la custode, complété d’une inscription sur la malle arrière. Quelques touches de chromes viennent enrichir le profil au niveau des entourages des vitrages latéraux.

Le clou du spectacle est bien entendu à l’intérieur, et en particulier aux places arrière. L’ensemble de l’habitacle est habillé des matériaux les plus nobles : cuir, métal chromé, bois… Quelques logos Maybach émaillent cet habitacle, principalement en broderie ou en incrustation dans le cuir.

Deux places de grand luxe, avec sièges entièrement réglable : inclinaison du dossier de 19 à 43,5° (indépendamment de la position de l’assise), assise réglable en inclinaison et en position longitudinale, repose jambes, appuie-tête réglable avec coussin. La Maybach est livrée en série avec le pack chauffeur, avec un siège passager avant s’inclinant plus vers l’avant et doté d’un appuie-tête rabattable. De quoi ménager encore plus d’espace aux jambes, complété par un support pour les chevilles, procurant une position quasi allongée. Un airbag est logé dans l’assise pour éviter le sous-marinage en cas d’accident. Et Mercedes inaugure des ceintures gonflables permettant de réduire les blessures au thorax. Les fonctions multicontour et massage de ces sièges sont toutefois en option.

2014_Mercedes-Maybach-S600-

La console centrale renferme deux tablettes réglables un rangement, des porte gobelets chauffants et rafraichissants, ainsi qu’un espace pouvant accueillir deux flutes à Champagne plaquées en argent et signées Robbe & Berking (en option). Le confort climatique est réglé de façon totalement indépendante pour les deux occupants des places arrière, qu’il s’agisse de la température, de la ventilation ou de la distribution. La fonction d’ionisation et de diffusion de parfum (Air Balance) est en standard sur la S600. Le toit panoramique est doté de la fonction Magic Sky Control qui permet de le rendre opaque d’un simple appui sur une touche.

Le confort a également été soigné sur le plan de l’acoustique. Mercedes profite ici de l’installation d’une nouvelle soufflerie aéro-acoustique à Sindelfingen. Ecoulement de l’air, disposition des joints, isolation des passages de roue et du soubassement permettent à cette Mercedes-Maybach de revendiquer le titre de berline la plus silencieuse au monde (pour ses occupants). En termes aérodynamiques, elle revendique un étonnant Cx de 0,26…

Source : Daimler

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Los Angeles 2014 : Mercedes-Maybach"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Juvaquatre
Invité

C’est autre chose que les versions Initiale chez Renault…

SGL
Invité

Ça doit être un poil plus cher ?

juuhuu
Invité

@SGL faut savoir si on veut faire du haut de gamme ou de la comm…

Carlos Ghost
Invité

Ça manque de chrome, non ?

SGL
Invité

Pour économiser de la peinture !?

11
Invité

on voit tout de suite qu’ils ne visent pas le marché européen…

Carlos Ghost
Invité

Effectivement, ça vise des « nouveaux riches » pour qui ce qui compte n’est pas tant l’argent que la fait qu’il se voie.

Ça rappelle les concours du plus long zizi sur les cours d’école.

Le tableau de bord, dans le genre « mal de mer », il tape fort.

SAM
Invité

C’est dingue comme culturellement, on peut avoir des visions opposées de nos voisins… Allez sur les site de Autobild et Auto motor und sport où la belle est mise en lumière. C’est une « fierté » allemande!

gabriel
Invité

il me semble que le V12 est un 5.5l et non un 6.0l.
inaccessible pour moi. pis de toutes façons, ce n’est pas une auto à conduire mais à se faire conduire.

Doeds
Invité

En quoi le Cx de 0.26 serait étonnant?

juuhuu
Invité

Un double turbo sur un 6.0L pour 530ch c’est un peu abusé et useless..

Doeds
Invité

Commentaire idiot.
Ce moteur n’est pas conçu pour chercher le pic de puissance, mais pour être aussi plein que possible. Compare un peu la courbe de couple à un V12 atmo de même puissance, tu seras surpris.

Un exemple pour t’aider, le V8 Bentley fait 6.75L, biturbo, et pourtant ne fait que 512ch. Oui, sauf qu’il produit davantage de couple (1020Nm) que les Diesel Duramax 6.5 présent dans les Pick Up US Full Size!

wpDiscuz