Accueil F1 F1 2015 : vers un dégel des moteurs en cours de saison

F1 2015 : vers un dégel des moteurs en cours de saison

71
15
PARTAGER

Actuellement, les motoristes ne peuvent pratiquement pas toucher à leurs Power Units en cours de saison. Décriée par plusieurs acteurs de la F1, cette règle pourrait bien sauter l’an prochain. En tout cas, un pas vient d’être fait en ce sens.

La règle du gel des moteurs veut qu’à partir d’une certaine date (le 28 février) les Power Units sont figés dans leur développement et que seuls les cartographies, les modes de récupération d’énergie, etc. peuvent être modifiés. Ce gel a valu cette année à Renault et à Ferrari de s’arracher les cheveux pour trouver soit de la fiabilité pour l’un, soit de la puissance pour l’autre, laissant Mercedes se tailler la part du lion.

Ce vendredi, le Groupe Stratégique pour la F1 (composé de la FIA, de la FOM et de Red Bull, Mercedes, Ferrari, Lotus, McLaren et Williams) se réunissait à Sotchi, en marge du grand-prix, pour discuter de ce point. Si Renault et Ferrari se sont souvent montrés pour, afin d’éviter la domination d’un bloc sur les autres, Mercedes ne s’est jamais montré farouchement opposé, comprenant bien qu’un championnat avec domination outrancière d’un moteur ou d’une écurie était mauvais pour l’image de la F1 et l’audience.

Le patron de l’écurie RedBull, Christian Horner a déclaré en conférence de presse : « Nous avons eu une réunion stratégique et il a été voté à la majorité de demander à la Commission F1 d’autoriser les mises-à-jour [moteur] en cours de saison ». Le Groupe Stratégique a donc voté pour le dégel des moteurs, sans toutefois expliqué quelles en seraient les limites. En effet, les moteurs ne peuvent actuellement n’être modifiés que d’un certain pourcentage durant l’intersaison. Ce pourcentage serait-il conservé ? Une modification en cours de saison serait-elle imputée au pourcentage d’intersaison ? Bref tout reste à spécifier.

D’autant plus qu’il reste une étape cruciale, le dégel doit maintenant être validé par la Commission F1 (composée de représentants de la FIA, du détenteur des droits de la F1, des équipes, des promoteurs de GP et de sponsors) avant d’être soumis au prochain Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, en décembre. Et déjà à la commission cela risque d’être sport.

Car si pour le Conseil Stratégique, une majorité est nécessaire, à la commission c’est l’unanimité qui fait loi. « A Singapour, les écuries étaient unanimement d’accord [pour ce dégel]. Et, je pense, qu’après cette réunion, les Mercedes ont revu leur position » déclare Christian Horner. « Nous verrons bien le vote de la Commission F1. La FIA est pour, la FOM est pour, de façon évidente les équipes non Mercedes sont pour. Donc nous verrons bien dans environ un mois ».

Source et illustration : F1

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "F1 2015 : vers un dégel des moteurs en cours de saison"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
juuhuu
Invité

Et figer les carrosseries plutot que de figer l’évolution naturelle des moteurs non ?

Doeds
Invité

Je me trompe peut être mais selon moi, si Mercedes donne son accord pour lever le gel moteur, je crois que Renault et Ferrari peuvent remercier la venue de Honda pour cela.

juuhuu
Invité

Comme quoi la pilule de réduction des couts, c’est bien une belle carotte !!!

Jeannot
Invité
Ca n’est pas de la fiabilité pour l’un, de la puissance pour l’autre. Les deux propulseurs, Renault et Ferrari, ont sensiblement les mêmes efficience et fiabilité. Ce sont 2 PU « normaux », ceux qu’on attendait, classiques, non aboutis, bâtis sur des budgets classiques. Sauf que Mercedes avait décidé de prendre 3 ans et de mettre 2 fois plus de sous. Bien leur en a pris. Sinon je ne crois absolument pas que Mercedes puisse être derrière l’année prochaine. Ils n’ont pas qu’un moteur, ils ont aussi la meilleure monoplace. On est pas près de les revoir, ils accélèrent d’ailleurs à peu… Lire la suite >>
wizz
Membre

Ils ont la meilleure monoplace parce qu’ils ont pu développer cette monoplace dès le début, en même temps que le département moteur. Chaque paramètre a été optimisé, a eu tout le temps nécessaire pour être optimisé

Chez les constructeurs clients, ils ont développé leur chassis bien plus tard, et donc l’intégration du moteur se fait moins bien. Mais ce détail est modifiable, en cours d’année, ou pour l’année suivante. Le chassis a un potentiel de développement/modification bien plus important que le moteur. De ce fait, les écarts se réduiront par rapport à la maison mère

Jeannot
Invité
@wizz : Mercedes n’attend pas les bras croisés, et en garde déjà sous la pédale. Ils ont plus d’avance qu’il n’y parait (et encore, quand il y a besoin d’appui pour compenser le grip méca, on voit clairement l’étendue des dégâts pour les autres) et seront devant. Que les autres se rapprochent en 2015, oui évidemment, et pas qu’au niveau intégration comme tu dis, mais beaucoup aussi d’un point de vue PU, surtout côté électrique, là où Mercedes met une dérouillée à Renault et Ferrari (les 47% du thermique joueront aussi, mais à une poignée de chevaux près). Il n’en… Lire la suite >>
wizz
Membre
Une évolution n’est pas proportionnelle. Actuellement, le leader vaut 100, et le challenger vaut 80 sur l’échelle de la performance absolue Le leader change 50% des composants de son moteur (ou PU, ou peu importe) Le challenger change aussi 50% des composants Suite à cela, il n’est pas dit qu’il y a toujours 20% d’écart de performance Un règlement restreint a pour conséquence une limite asymptote. Lors de la première tentative, avec une bonne conception, une approche différente, le leader a pu s’approcher assez près de cette limite. Les autres ont moins bien bossé, et sont plus bas. Mais lors… Lire la suite >>
Jeannot
Invité
@Wizz : C’est pas 50% du PU, c’est 47% (ou 46, je ne sais plus) de la partie thermique. Ca change beaucoup de choses, et c’est justement sur ça qu’il fallait s’appuyer pour parler des directions à prendre pour combler le retard sur le PU Mercedes : l’électrique. Limite asymptotique.. faut avouer que ça fait un peu « je pète plus haut que mon séant » (on en a un peu l’habitude, M. Wizz fait la leçon sur tous les forum), mais ça a le mérite de me rappeler aux bons souvenirs de ce doux vocabulaire. Et ouaip, moi aussi je suis… Lire la suite >>
Jeannot
Invité

[..] devant en 2015

wizz
Membre
« ’est pas 50% du PU, c’est 47% (ou 46, je ne sais plus) de la partie thermique. Ca change beaucoup de choses, et c’est justement sur ça qu’il fallait s’appuyer pour parler des directions à prendre pour combler le retard sur le PU Mercedes : l’électrique. » Où est ce que j’ai dit que ça valait 50% et pas 47%? Nul part… Ce que je veux dire, c’est que peu importe l’avantage qu’a eu Mercedes cette année, en ayant conçu tout presque bon du premier coup, l’année prochaine, les autres écuries vont faire un très gros pas en avant. Non pas… Lire la suite >>
wpDiscuz