Accueil Champ Car Indycar 2015 : Pagenaud chez Penske

Indycar 2015 : Pagenaud chez Penske

45
1
PARTAGER

En 2014, Simon Pagenaud s’est battu jusqu’au bout pour le titre d’Indycar. Mais il s’est bien rendu compte que Sam Schmidt n’avait pas les moyens d’un top team. Pour 2015, il a donc frappé à la porte des grosses équipes et c’est finalement Penske qui l’a embauché.

A 30 ans, Pagenaud a connu des hauts et des bas. Vainqueur du volant Elf-ACO en 2000, il est vice-champion de Campus 2001 et vice-champion 2002 du championnat de France de Formule Renault. Ensuite, ce fut plus laborieux. En 2005, après une saison passable en FR 3.5, il s’exila aux Etats-Unis. C’était le temps des Sébastien Bourdais et des frères Philippe. Il remporta la Formule Atlantic 2006 (avec Walker.) L’organisateur lui attribua une bourse, avec laquelle il « monta » en Champ Car (toujours chez Walker, aux côtés d’un certain Will Power…) Hélas, la discipline traversa ensuite une période de troubles. Pour 2008, il du se contenter de signer pour un mi-temps chez Conquest, comme tuteur de Franck Pereira… Mais suite à la faillite du Champ Car, il se retrouva d’emblée à pied.
Il rebondit en ALMS. Vice-champion 2009, il gagna le titre 2010, pour de Ferran. Honda/Acura en pensait le plus grand bien. Il obtint 2 piges en Indycar, puis une 3e, comme remplaçant au pied-levé de Simona de Silvestro (il a collé du chatterton sur la combi de la Suissesse, pour faire apparaitre « Simon ».) Accessoirement, il a été le cobaye de la FF 1600 à moteur Honda. Sam Schmidt lui offrit un temps-plein pour 2012, où il fut sacré meilleur débutant. En 2013, il décrocha 2 victoires et fut le meilleur performer du clan Honda. En 2014, rebelote (mais cette fois, il n’est « que » 2e des Honda.)

Indycar 2

Reste que le Français était à l’étroit chez Sam Schmidt. Pour viser le titre, il fallait un top-team. Michael Andretti, qui risque de perdre James Hinchcliffe, lui a fait la danse du ventre. Il avait pour lui l’argument du moteur Honda (on y reviendra.) Chip Ganassi était sur les rangs (alors qu’il y a déjà un jeu de chaise musicale entre Tony Kanaan, Scott Dixon, Charlie Kimball, Ryan Briscoe et Sage Karam.) Mais c’est Roger Penske qui décroche la timballe. L’argument de « Roger », c’est 3 voitures dans le top 4 de 2014.
Côté Penske, on voulait un « jeune » face à des Helio Castroneves et Juan-Pablo Montoya grisonnants. Pagenaud est polyvalent et bon finisseur ; c’est un casting idéal. Le tricolore a toutes les cartes en main et il fait désormais figure de « client ». Pour l’occasion, l’équipe passera à 4 voitures, du jamais vu depuis les années 80. Signalons aussi qu’il est le premier Français signé par l’équipe (si on excepte Romain Dumas, en ALMS.)

Comme d’habitude, il y a des mécontents. Si Andretti perd Hinchcliffe, l’écurie sera un peu short. Daniel Abt devient donc intéressant… Côté Honda, c’est la soupe à la grimace. Carpenter-Fisher va passer au Chevrolet, emportant avec eux Josef Newgarden. Maintenant, c’est Pagenaud qui rejoint le clan Chevy. Pour peu que Hinchcliffe s’en aille et les troupes de Honda apparaitront bien maigres…

AkersonDetroitGrandPrixStart01.jpg

Crédits photos : GM, sauf photo 2 (Honda)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indycar 2015 : Pagenaud chez Penske"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat
Invité

Bonne nouvelle pour Simon. Il merite un TOP team .
Ce qui m’étonne, c’est qu’il est très lié a Honda (on parlais de lui en essai dans une McLaren de F1) alors qu’il va courir avec un V8 Chevy .
Autre français, que va devenir Seb Bourdais ?

wpDiscuz