Accueil Mercedes Essai Mercedes S63 AMG, tenue de soirée

Essai Mercedes S63 AMG, tenue de soirée

298
8
PARTAGER

Si la première réalisation d’AMG fut établie sur la base d’un membre de la famille S, ce n’est que depuis la W220 que des versions AMG sont intégrées de plein droit dans la gamme Classe S. La dernière génération continue la recette pour une limousine de sport.

Présentation générale

Depuis 1999, Mercedes intègre sans discontinuer des versions AMG dans la gamme Classe S. Et depuis trois générations l’offre se compose d’une version V8 S63 ainsi que d’une V12 S65. Pour la dernière génération de Classe S, W222, la S63 a pour avantage par rapport à la S65 de se voir également proposée avec la transmission intégrale. Un choix qui correspond plutôt bien à la philosophie de cette S qui ne cherche pas malgré sa débauche de puissance à jouer les sportives ultimes.

C’est aussi un bon moyen pour elle pour se positionner face à sa seule rivale directe sur le marché de la grande berline « sportive », l’Audi S8. BMW pour sa part n’a jamais proposé de Série 7 griffée M, mais s’appuie sur Alpina pour combler ce manque sur le principal marché, les Etats-Unis. Mais en fait, nous y reviendrons, sa véritable rivale semblerait plutôt se nomme Bentley Flying Spur…

Style extérieur

Nous ne sommes pas dans la catégories des compactes sportives. Par rapport à une Classe S classique, la S63 ne joue donc pas les dévergondées pour son style. Elle se contente donc d’un bouclier plus largement ouvert, de bas de caisse discrètement modifiés, ou d’un quadruple échappement siglé AMG. Sur notre modèle d’essai, les jantes noires de 20 pouces viennent lui donner un côté un peu plus « mauvais garçon », sans trop forcer le trait. Et elle a ici le bon goût de ne pas exposer d’étriers rouges (disponibles en option). Elle garde donc avant sa prestance de grande limousine statutaire.

Style intérieur

A bord, il est plus difficile encore de faire la distinction entre les versions AMG ou non AMG, surtout si l’on a opté pour une ambiance intérieure claire, comme ici. De discrets logos viennent orner le volant (qui conserve son étrange disposition à deux branches), les seuils de porte, l’instrumentation, l’accoudoir central ou les sièges. Ces derniers ne prennent pas l’allure de baquets, mais pourront proposer le maintien nécessaire avec leur fonction dynamique…

L’instrumentation reste totalement numérique, avec les deux grands écrans juxtaposés qui sont en quelque sorte la signature du modèle. Malgré tout, on pourra regretter l’aspect un peu figé de la configuration de l’écran. Figé à la fois dans les motifs, les couleurs ou la disposition des informations qui se cantonnent à imiter deux compteurs analogiques, séparés par une zone d’information variable. Cela dit, l’affichage des données des aides à la conduite a pour mérite d’être claire et compréhensible, ce qui facilite leur utilisation et les rend donc pleinement utiles…

Equipement

Difficile de prendre en défaut l’équipement sur cette S63 AMG, et le cliché du recours obligatoire à la longue liste d’options n’est guère valable. C’est simple, presque tout est en série sur cette version. Les aides à la conduite répondent toutes présent, de la vision de nuit au régulateur de vitesse adaptatif servant d’assistant à la conduite en bouchons, le stationnement semi-automatique, les phares à LED dynamiques, l’alerte de risque de collision… Côté confort, rien n’est oublié ici, les sièges avant chauffants, ventilés, massants, multicontours dynamiques, les sièges arrière chauffants et ventilés, l’accès et démarrage mains libres, les rétroviseurs extérieurs électrochomes, les stores latéraux et arrière électriques, le système audio Burmester…

Quelques petites options émaillent notre modèle d’essai, les jantes 20 pouces, les décors carbone, le volant cuir /  microfibre Dinamica, les appuies-tête confort, le pack divertissement arrière… Au total quand même un peu plus de 20.000 € d’options à ajouter aux 171.300€ du prix de base…

Modularité / habitabilité

La modularité n’est clairement pas le fond de commerce de la Classe S, et elle se contente donc de l’essentiel : la trappe à skis. Mais quelques rangement émaillent l’habitacle, toujours avec une finition soignée et une ouverture en douceur. L’habitabilité est en revanche la promesse d’une telle berline, d’autant que cette S63 AMG 4Matic n’est proposée qu’en version à empattement long. L’espace est donc généreux en longueur comme en largeur, et le design intérieur exprime aussi cet espace. Pas question d’un quelconque sentiment d’engoncement, à l’avant comme à l’arrière. Et l’on en viendrait presque à préférer le second rang au premier. Malgré tout, il n’y a rien de trop quand on songe aux 5246 mm de long de l’engin…

Mais pour ceux qui veulent plus de place à bord, les versions allongées Maybach et Pullman devraient bientôt arriver.

LIRE LA SUITE >>>
Châssis, confort et comportement
Moteur et transmission

Crédit photos : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Essai Mercedes S63 AMG, tenue de soirée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rom
Invité

La Classe S est pour moi synonyme de luxe, de confort et de performances indiscutables. Aussi, je ne comprends pas l’intérêt d’une variante AMG quand une S500 fait déjà le boulot avec des prestations incroyables.
Autant sur une A, une C, une E… Les versions AMG sont indiscutablement des fantasmes, autant sur une classe S, une bonne sono, un pack business et la version rallongée avec le V8 de la 500 et c’est parti !!!

zeptepi
Invité

D’un point de vue carrosserie, la S63 n’est pas une limousine mais une berline. L’audi S8, elle, est une limousine et non pas une berline, elle a bien 3 vitres latérales indépendantes, avec sa vitre fixe en arrière de la portière arrière.

np59
Invité

l’a3 est aussi une limousine alors si on suit ton raisonnement

qu’es ce qui faut pas entendre

François
Invité

Zeptepi n’a pas tord mais oublie une partie de la définition. Si je prends le Larousse, une limousine est « l’appellation normalisée d’une carrosserie (et d’une automobile) à trois glaces latérales et quatre portes. » L’Audi A3 est une 5 portes, elle ne rentre donc pas dans cette définition.

Maintenant nous serons ok sur le fait que dans le langage populaire une limousine est une grande berline (en gros de plus de 5 mètres) luxueusement équipée et animée par une mécanique noble. 😉

np59
Invité

qu’es ce que c laid les jantes noires

miké
Invité

Qu’est ce qu’il ne faut pas LIRE, deja. Puis oui, l’a3 sportback est bien une limousine.

Auto62
Invité

A la vue des images, je me suis demandé s’il ne s’agissait pas d’un essaie de la S63 W221 de 2005 (ou encore du nouveau CL C217).
Dommage …

StillDTC
Invité

C’est bien ce que j’ai cru voir. A 3″22, on se rend bien compte qu’il s’agit d’image de l’ancienne version… Bravo le test… En gros, vous n’avez pas eu le droit de sortir la voiture du parc ?

wpDiscuz