Accueil Alfa Romeo Essai Alfa Romeo Quadrifoglio Verde, la MiTo

Essai Alfa Romeo Quadrifoglio Verde, la MiTo

205
7
PARTAGER

La Giulietta est le modèle phare de la gamme Quadrifoglio Verde renouvelée, mais elle n’est pas la seule. La MiTo est également présente et profite pour 2014 d’évolutions mécaniques.

Tour du propriétaire

Ayant profité récemment, avec le reste de la gamme, de quelques discrets changements d’ordre stylistique, la MiTo Quadrifoglio Verde ne revoit pas en profondeur ce point pour ce millésime 2014. Elle se contente d’aligner sa présentation sur celle de la grande sœur Giulietta, avec un traitement chrome foncé des différents éléments habituellement brillants, poignées de portes, cerclage des optiques, barres horizontales de la calandre…

L’habitacle reçoit un traitement façon carbone pour la planche de bord et quelques touches des couleurs du trèfle sur les surpiqures. Le ton sport sera surtout confirmé avec le recours au catalogue des options pour les baquets Sabelt à coque en carbone, qui s’avèreront peut-être superflus.

2014_Alfa-Romeo-MiTo-QV2

Sous le capot

C’est toujours le 1,4l Multiair qui officie sous le capot de la MiTo QV. 170 ch à 5500 tr/min et 250 Nm à 2500 tr/min sont les valeurs chiffrées, qui n’évoluent pas. Le principal changement réside dans la transmission. Il s’agit désormais de série de la boîte double embrayage TCT à 6 rapports, avec palettes au volant. Sur la papier, cet ensemble procure à la petite italienne une vitesse maximale de 219 km/h, un 0 à 100 km/h en 7″3, pour  une consommation en cycle mixte de 5,3 l/100 km. Ce qui lui vaut une homologation à 124 g/km, et donc aucun malus sur le marché français.

2014_Alfa-Romeo-MiTo-QV3

Sur la route

Comme pour la Giulietta, la MiTo ne cherche pas à jouer les sportives radicales. La piste n’est pas son domaine de prédilection, et les virages non plus. Le châssis perd vite ses repères sur route bosselée et dans les enchaînements de virages, avec un avant manquant de précision et un arrière trépidant. L’amortissement piloté disponible en option améliore un peu la situation par rapport à la normale, mais ne peut masquer totalement les faiblesses de la base technique. En compensation, le confort reste de bon niveau au quotidien avec les sièges standard.

Le moteur Multiair fait preuve de bonne volonté, mais manque de caractère pour une petite sportive. Pour la boîte TCT, on adressera les mêmes remarques que pour la Giulietta, elle reste en effet un peu lente en mode automatique, avec ici aussi un mode « Dynamic » qui semble encore trop proche du mode « Normal ». Il faudra donc recourir aux palettes au volant pour cravacher le moteur et adopter un rythme plus sportif. Malheureusement, les performances honnêtes de l’ensemble mécanique trouvent vite leurs limites face au freinage, qui manque singulièrement de mordant.

Conclusion

La MiTo Quadrifolgio Verde comme le reste de la gamme mise sur son charme et son identité pour séduire. On la choisira surtout pour être une petite polyvalente rapide, mais pas forcément sportive, confortable et correctement équipée. Reste qu’à 24.900€, elle s’affiche au prix d’une Clio RS et plus chère qu’une Fiesta ST. Le prix du supplément d’âme ?

+

Confort
Souplesse du moteur
Personnalité

Freinage et châssis
Lenteur de la boîte

 

Prix24.900€
Moteur
Type4 cylindres en ligne
Injection indirecte – Multiair
Turbo
Cylindrée1368
Alésage x course (mm)72 x 84
Taux de compression10
Puissance (kW / ch @ tr/min)125 / 170 @ 5500
Couple (Nm @ tr/min)250 @ 2500
Transmission
TypeDouble-embrayage TCT à 6 rapports
Roues motricesAvant
Performances
0 à 100 km/h7″3
Vitesse maximale219
Consommations
Cycle urbain (l/100 km)7
Cycle extra-urbain (l/100 km)4,4
Cycle mixte (l/100 km)5,4
Emissions de CO2 (g/km)124
NormeEuro 6
Dimensions
Longueur (mm)4063
Largeur (mm)1720
Hauteur (mm)1446
Empattement (mm)2511
Vol. de coffre (dm3)270
Masse (kg)1170
Réservoir (l)45
Chassis
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreEssieu souple
Freins avantDisques ventilés 305 mm
Disques arrièreDisques 251 mm
DirectionCrémaillère – Assistance électrique
Pneumatiques215/45 R17

Crédit photos : Alfa Romeo

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Essai Alfa Romeo Quadrifoglio Verde, la MiTo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bruce
Invité

Pourquoi pas ! C’est une petite bombe qui a était élu plus belle voiture de l’année !!
Et rien que pour ça elle mérite le détour 😉

Avec ces airs de 8 C elle se démarque de ces conçurent 🙂

Puis la boîte tct fait la différence …et propose une alternative séduisante

CDA
Membre

Apparemment non justement, la boîte TCT est pas exceptionnelle.

beniot9888
Invité

Plus belle voiture de l’année 2008, c’était il y a 6 ans, déjà.

Yak
Invité

Ben quand on lis les essais, la TCT est connu pour être une excellente boîte. Parfois même on lit qu’elle est plus « intelligente » que la DSG.

CaptainBigleux
Invité

Je ne sais pas dans une Mito, mais une 500 Abarth les Sabelt sont indispensables (maintient et surtout position de conduite largement meilleure).

Elle vieilli pas mal cette Mito, mais la fraiche concurrence est mieux armée. Dommage de pas pousser ce moteur à 200ch pour tenter de suivre.

Bastardino
Invité

Perso j’ai une Mito QV achetée d’occaz en 2012, elle a 4 ans maintenant et j’en suis bien content ^^. Par contre va falloir passer par la case contrôle technique ce mois-ci….. et merde !!

SGL
Membre

Ils devraient récupérer auprès de Peugeot les soubassements de la 207 pour la Mito, cela représenterait un progrès significatif par rapport à sa base de Punto de 2006.
Le look !? Ne changez Rien !

wpDiscuz