Accueil Actualités Entreprise Mia Electric : 3 candidats à la reprise dans le cadre d’une nouvelle...

Mia Electric : 3 candidats à la reprise dans le cadre d’une nouvelle procédure

59
13
PARTAGER

Nouvel épisode dans le dossier Mia Electric. Alors que le 14 mai dernier, le tribunal de commerce de Niort a rejeté trois offres de reprise de la société en liquidation judiciaire depuis le 12 mars, estimant insuffisantes les propositions faites par les éventuels repreneurs, trois candidats viennent de déposer un dossier dans le cadre d’une nouvelle procédure. Cette dernière, dont l’objectif est de mettre en vente les actifs de l’usine, devrait s’achever vers le 25 juin.


Lors de la procédure initiale, les offres avaient été formulées par 4H holding, Newco, la société productrice de batteries E4V, et par le consortium Mia Génération rassemblant le fabricant de batteries coréen Kokam, le groupe allemand Magum Pyrex, et la société française FSB Holding.

Les deux premières offres ne proposant aucune reprise de salariés Mia, mais uniquement des reprises partielles de l’outil de production, le tribunal de commerce de Niort les a écartées.  Il est donc compréhensible que la société 4H Holding, laquelle a déjà repris la société alsacienne de production de voitures électriques Lumeneo, n’ait pas souhaité renouveler son offre dans le cadre de la nouvelle procédure mise en place.

Restent désormais en course : le consortium Mia Génération, le fabricant de batteries E4V – dont la Mia est équipée – et la société NSD2 (Network Strategy Distribution Development) spécialisée dans le conseil dans le domaine de la mobilité électrique.

Rappelons que la précédente offre de Mia Génération valorisait les éléments d’actifs du constructeur de voitures électriques à 300 000 euros, tout en proposant parallèlement la réembauche de 76 salariés Mia Electric. Une valorisation jugée bien trop faible par le tribunal de commerce. Lequel avait également perçu comme un peu trop optimiste le business plan de reprise.

Source : Reuters

Crédit image : Mia Electric

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Mia Electric : 3 candidats à la reprise dans le cadre d’une nouvelle procédure"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
automania
Invité

De grâce que cette marque embauche un designer. Electrique ou pas, chère ou pas utilitaire ou pas, une automobile peut se permettre d’être quelconque mais jamais laide c’est rédhibitoire. Hein les gars faites un effort… c’est possible ?

Jethan
Invité
Une question : sur les voitures « designées » et copier-collées d’un constructeur à l’autre, où se situent les véritables innovations ? Dans le toit ouvrant panoramique ? Dans la tablette multimédia ? Dans les rétros qui se rabattent automatiquement à l’arrêt ? Dans le système d’assistance au créneau ? A chaque fois que le cas Mia est évoqué, on compte par dizaine les témoignages de personnes se sentant insultées par le look de cette voiture. J’en ai une depuis fin 2012 et si son aspect vous gêne ben, … détournez les yeux (sans traverser en même temps si possible) ! Si… Lire la suite >>
SGL
Invité

Ah bravo !
Merci de votre témoignage.
Pour une fois, ça fait plaisir.

juuhuu
Invité

Chacun voit midi à sa porte, si ta seule préoccupation c’est la tune que tu économises, grand bien t’en fasses, après, surtout concernant l’automobile, le design entre autres est éminemment important..
Et clairement, outre les qualités de cette Mia (légereté…), si elle est moche, c’est la gauffre direct !

JiFa
Invité

De grâce qu’ils finissent de tuer ce truc, y en a marre de faire semblant de mettre un tabouret sous le pendu juste pour sauver la face de l’autre niaise de Royale

beniot9888
Invité

330000€ seulement ! Le prix d’un studio à Paris 🙂

Plus sérieusement, j’ai des doutes sur la viabilité d’une entreprise comme Mia. Mais c’est triste de voir que l’agonie de cette société dure aussi longtemps. Surtout pour les employés qui restent dans l’incertitude.

wizz
Membre
pedro
Invité

Cette boite est une naufrage depuis le debut, son ambassadrice Royal gesticule dans tous les sens et ca fait de la peine au fond. L’idée etait bien mais la comm… Madame poitou charente devrait peut etre penser aux employés qui eux doivent reellement faire preuve de « bravitude »…

SGL
Membre
Cette marque attire beaucoup d’animosité ! Certes le design est plus que basique et la finition semble défaillante mais elles semblent être fiables et fonctionnelles et parfaitement adaptées pour les petits trajets quotidiens et prévisibles de moins de 150 km/Jour. Maintenant refaire un beau design représente une dépense démesurée par rapport aux difficultés de la société. Néanmoins, Le jour où le marché du VE va réellement démarrer, car cela est sûr d’ici 2020 il démarrera d’une façon invariable les Allemand le savent, il sera bon d’avoir un acteur important et compétent en France sur des petits véhicules utilitaires électriques. Une… Lire la suite >>
juuhuu
Invité

Normal quand on voit la gueule du truc, comment a t on pu imaginer que ca allait pouvoir se vendre avec un tel design ? (le choix automobile est largement basé sur de l’irrrationel, donc à moins d’avoir un couteau sous la gorge pour économiser les pleins bah, c’est dead…)

C’est con pour les mecs qui y bossent, mais franchement, dès le dessin, il aurait fallu se poser des questions à moins de n’en faire que des voitures à mairie…

SGL
Membre

J’imagine que l’esthétique était certes le dernier des critères, bien que dans le même domaine la BMW i3 / Nissan Leaf (déjà 120 000 ex) ne sont pas des reines de beauté.
La Renault 4L avait comme critère (par Pierre Dreyfus) de ne pas être belle mais rationnelle, une deuxième voiture ou de l’administration, la Mia semble avoir la même approche

wpDiscuz