Accueil Audi Brésil : Audi ouvre son album-photo

Brésil : Audi ouvre son album-photo

67
10
PARTAGER

En ces temps de Coupe du Monde, de nombreux constructeurs cherchent à surfer sur l’évènement. Généralement, tout se qui tourne autour du foot (joueurs, coupes autres que le Mondial…) est bon à prendre. Audi, lui, préfère évoquer son aventure brésilienne.

En 1935, Auto Union Brasil nait et ouvre des bureaux à Rio de Janeiro et à São Paulo. Si Auto Union, qui exporte alors très peu, effectue un tel geste, c’est parce que la dictature brésilienne est l’un des alliés de l’Allemagne nazie. La filiale vend alors quelques Wanderer.

Wanderer W25

Dans les années 50, Auto Union revient au Brésil. Cette fois, il souhaite écouler ses modestes DKW à moteur 2 temps. Le Brésil, à l’instar du Mexique et de l’Argentine, commence à se motoriser. La F 91 connait un certain succès. Un certain Wilson Fittipaldi en achète une. Un jour de 1959, son fils cadet, Emerson, 12 ans, prend le volant et la plante !

DKW F89

Face au nombre croissant de voitures importées, le Brésil décide de sortir l’arme fiscale et surtaxer les futures importations. Veículos e Máquinas Agrícolas S.A. (VEMAG) en profite pour ouvrir un atelier d’assemblage de camions Scania (de quoi contourner les taxes.) En 1958, il s’associe à Auto Union et démarre l’assemblage de DKW F 94. L’année suivante, Pelé a 18 ans. Le joueur, déjà champion du monde, passe le permis et s’en offre une (NDLA : imaginez aujourd’hui un jour de foot dans une modeste berline…)
VEMAG prend de l’assurance. Il devient le premier constructeur Brésilien -en volume-. Au fil des années, la F94 est renommée « Belcar » et s’éloigne de la version européenne : calandre 4 phares, moteur 50ch de l’Auto Union 1000…

VEMAG demande ensuite à Fissore de donner une ligne plus « sixties » à la rondouillarde Belcar. Cette nouvelle berline prend le nom de… Fissore.

DKW 1

Genaro “Rino” Malzoni, grand propriétaire terrien et passionné d’automobile, fait concevoir un coupé, en 1964. C’est la très rare Malzoni GT (35 unités.) Reliftée en 1966, elle prend le nom de Puma GT.

DKW 2

VEMAG produit également le tout-terrain Munga, renommé « Candango ». D’ailleurs, à l’origine, l’assembleur ne s’intéressait qu’à lui. C’est Auto Union qui a poussé à ce qu’il produise aussi des berlines.

Munga

Pendant ce temps, Volkswagen rachète Auto Union. Il rachète également la part du constructeur dans VEMAG. Puis, en 1967, il s’offre la marque brésilienne. C’est la fin de l’aventure après 109 343 unités en 11 ans. Le nom DKW survivra jusqu’en 1969 avec IASF (pendant Argentin de VEMAG.) La Puma poursuit sa route avec un moteur VW. La marque de Wolfsburg produit quelques 1600 chez l’ex-VEMAG avant de fermer l’usine.

VW 1600

Et donc, en 2014, alors que le Brésil est à la mode, Audi organise une expo itinérante « Ordem & Progresso » sur son aventure brésilienne (avec les différents modèles sus-cités.) Il prétend que c’est le seul grand constructeur purement Brésilien (oubliant FNM, sans compter les Fiat, Ford, Renault et autres Volkswagen spécifiques au marché local…)

Audi n’organise pas cela uniquement pour la Coupe du Monde. L’an prochain, la firme aux anneaux devrait produire des A3 Sedan et des Q3 à São José dos Pinhais. Il veut donc souligner son ancrage brésilien, comme il le fait en Chine (avec succès) et en Inde (avec un résultat mitigé.)

AUDI AG: zweistelliges Absatzwachstum auch im April

Crédits photos : Audi (sauf photo 7, Volkswagen)

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Brésil : Audi ouvre son album-photo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité
Une histoire en dent de scie faite de gloire mais aussi de « bides »… Audi n’a pas eu une trajectoire facile. Audi a eu des épisodes « funs, sportifs et glorieux »… comme à peu près tous les constructeurs automobiles. Parler de l’histoire de Mercedes ou de Cadillac par exemple, ça aurait du « chien » car contrairement à Audi qui tente de nous convaincre de son « passé glorieux », ces deux labels en ont un de Passé. Et quel passé! Quelles histoires à raconter! Ce qui me désole : des labes comme Cadillac, Mercedes, Lincoln ont un passé sur lequel ils ne communiquent pas, Audi… Lire la suite >>
SAM
Invité
« Audi possède une histoire centenaire, méconnue, avec de nombreuses zones d’ombres » et Mercedes c’est une encyclopédie, que la marque possède. Vous jouez souvent sur cet argument pour faire de nombreuses épisodes sur l’histoire d’Audi « le côte méconnu et les zones d’ombres ». Cela s’appelle « construire un myth ». Peugeot a des côtés méconnus et des zones d’ombres comme à peu près tous les constructeurs automobile. Une saga sur Mercedes, vous y songez ou n’est-ce pas assez vendeur? Le quarentenaire ou le trentenaire se reconnait plus en Audi… C’est une marque qui flatte légo, voir d’anciennes Audi et parler de la prochaine déstination… Lire la suite >>
SAM
Invité
Fidèle au blog, si je les ai (pour la plupart déjà lu) et l’article aussi. J’aime bien Audi malgré ce qu’on peut en pense mais je suis aussi pour le pluralisme automobile mais je crois que sur Audi et sur les anecdotes de son passé, vous en avez un peu fait le tour… Ce n’est pas un reproche mais cela devient un peu Martine au Mans, Martine et les concessions autrichiennes, Martine au Brésil… Plutôt frustré de ne pas voir plus de choses sur le passé de Toyota, de Kia, de Hyundaï, de Mercedes, Mazda, Opel, Honda, Cadillac, Pontiac, Chevrolet,… Lire la suite >>
Mr.brightside
Invité

Vous n’êtes pas le seul lecteur, fort heureusement, et nous sommes nombreux à être intéressés par de tels articles, quelqu’en soit la marque. Audi est une belle réussite, aussi bien technique que commerciale, je ne vois pas sous quel prétexte il ne faudrait pas en parler. L’héritage DKW/Auto-Union est là, que ça vous plaise ou non.

Quand à Mercedes qui ne communique soi-disant pas sur son passé, je pense qu’il s’agit du constructeur qui a le département collection et anciennes le plus élaboré… (Classic Center,…).

leelabradaauto
Invité

les plus grandes marques sont disparues. Ne vit et communique que celui qui reste. Ceci a le mérite de faire fouiller dans la mémoire et forcément les images Talbot Delage hispano etc…
à cause de sa situation géographique aussi Audi s’est acheté le potentiel des ingénieurs de l’Est. La moto japonaise n’a-t-elle pas tiré lauriers après guerre du travail des ingénieurs de l’Est, spécialistes eux du 2 temps par exemple…
merci pr l’article et les clichés

Umaga
Invité

C’est fou que le seul fait de lancer un sujet sur une marque puisse braquer certains à tel point qu’ils en perdent toute objectivité.

Oui, merci pour cet article.

Fleetnote
Invité

Merci pour l’article, superbe la Volkswagen vert ! C’est quoi ce modèle ?

Mr.brightside
Invité

Type 3 Fastback.

wpDiscuz