Accueil Crossovers Essai Mercedes GLA, plus qu’une Classe A

Essai Mercedes GLA, plus qu’une Classe A

731
4
PARTAGER

Quatrième membre de la famille des compactes étoilées, le  Mercedes GLA arrive sur le marché en pleine expansion des crossovers / SUV compacts. Un nouveau modèle qui semble particulièrement homogène pour séduire un large panel de clients.

Après le monospace, la compacte 5 portes et la berline 4 portes, voici donc le crossover compact de Mercedes. GLA, soit GL pour Gelandwagen et A pour le lien avec la Classe-A. Pour le coup, le ML semble bien isolé en étant le seul SUV / Crossover de la marque dépourvu de la lettre G identitaire…


Comme ses cousins, le GLA reprend la base technique de la plateforme MFA (Modular Front Architecture): moteur transversal, roues avant motrices (transmission intégrale disponible), train avant Pseudo McPherson et train arrière multibras. Une parenté qui est aussi stylistique puisque l’air de famille est particulièrement prononcé avec les A et CLA. Il partage également les mêmes usines, Ratstatt en Allemagne, plus la Chine et le Brésil pour lui.

2014_Essai-Mercedes-GLA_01 2014_Essai-Mercedes-GLA_03

Contrairement au GLK, Mercedes a fait le choix d’un crossover au style plus urbain. Un peu trop ? Peut être car on pourrait le prendre pour une Classe-A à peine rehaussée. De fait, la garde au sol affiche 41 mm de plus que celle de la berline (134 mm), tandis que la hauteur hors tout ne prend que 61 mm et reste sous la barre des 1m50 (1494 mm), soit 50 mm de moins que le BMW X1. Deux centimètres de plus donc pour la caisse; promesse d’une meilleure habitabilité ? Nous y reviendrons.

Pour se donner une allure de crossover, le GLA ne mise donc pas sur la hauteur, mais sur une allure plus musculeuse. Un trait qu’il exprime par le le dessin de son bouclier, ses ailes plus gonflées, un double bossage supplémentaire sur son capot ou encore son arrière plus trapu, doté de feux disposés à l’horizontale qui l’élargissent visuellement. Mais pas uniquement, car il affiche aussi 24 mm de plus en largeur que la Classe-A. Au final, il semble plus gros et plus logeable.

2014_Essai-Mercedes-GLA_19 2014_Essai-Mercedes-GLA_18

Une promesse en partie tenue. Pour les passagers arrière, l’accessibilité est plus aisée avec le dessin de porte plus droit, et la hauteur supplémentaire permet aux passagers de grande taille de voyager la tête droite. Point de salut en revanche pour l’espace aux jambes moyen, ou pour la visibilité réduite avec les imposants sièges avant ou les surfaces vitres somme toute limitées. Au niveau du coffre, le GLA prend une dimension familiale à laquelle la A ne peut prétendre : 421 litres de volume contre 341. On pourra moduler ce volume avec la banquette fractionnée, mais le dossier réglable en inclinaison figure sur la liste des options pour toutes les versions. Un coffre auquel on accède par un hayon à l’ouverture plus large (merci les feux embarqués), et qui sera éventuellement motorisé (dès le second niveau Inspiration en France).

LIRE LA SUITE >>>
Sur la route

2014_Essai-Mercedes-GLA_21  2014_Essai-Mercedes-GLA_232014_Essai-Mercedes-GLA_24 2014_Essai-Mercedes-GLA_25

Crédit photos : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Essai Mercedes GLA, plus qu’une Classe A"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb92
Invité

La vrai question est : pourquoi on appelle ça crossover?
On pourrait ajouter : c’est quoi un crossover finalement?

Thibaut Emme
Admin

La définition du crossover est archi-large puisqu’il s’agit d’un véhicule qui est à cheval sur au moins 2 catégories.

Une voiture hésitant entre break et 4×4, ou un monospace se la jouant berline classique (ou coupé comme l’Avantime), etc. bref un mélange des genres indéfini créé histoire de se distinguer.
Avec cela bientôt nous aurons droit à un « SUV coupé 4 portes – dont 2 fixes – rabaissé » pour désigner ce que l’on appelait récemment encore coupé ou coach 🙂

seb92
Invité

Oui je sais emme, je lis lba merci 😉
Je me posais ces questions en voyant cette voiture, elle aurait pu s’appeller class A tout simplement et c’était pareil.
Quand la définition devient trop large ça ne veut plus rien dire, c’est ce qui tuera le concept.
Tu met un aileron à une berline et ça devient un suv.
Le concept suv va mourir rapidement et ont passera a autre chose.

juuhuu
Invité

mouais mouais, on reste sur une grosse (fat?) compact plus qu’un suv, y a de plus en plus d’abus de langage…

wpDiscuz