Accueil Berlines Essai Skoda Rapid Spaceback 1.4 TSI 122 ch DSG – Des apparences...

Essai Skoda Rapid Spaceback 1.4 TSI 122 ch DSG – Des apparences trompeuses

368
18
PARTAGER

Avec son profil tricorps, et malgré son hayon, la Rapid n’était pas franchement armée pour percer sur notre sol. Pour remédier à cela, elle se double désormais d’une version mi-berline bicorps, mi-break, baptisée Spaceback. Un concept étrenné par sa cousine germaine, l’Audi A3 Sportback.

Skoda a désormais vocation à élargir son cercle d’influence. Ainsi, après l’Europe, la marque tchèque compte bien percer, notamment, sur le marché asiatique. Ses chiffres de ventes en Chine sont d’ailleurs déjà très prometteurs. Mais, dans ce pays, Skoda a une image assez haut de gamme, principalement grâce à l’Octavia. La Rapid doit donc lui permettre de séduire une clientèle moins argentée, mais plus nombreuse. Elle sera également le fer de lance dans certains pays comme l’Inde.

Voilà pourquoi la Rapid fut lancé sous la forme favorite de la marque : celle de la berline tricorps à hayon (déjà vue sur les Octavia et Superb). Et qui explique pourquoi elle ne profite pas, comme les autres compactes du groupe (Audi A3, Seat Leon et VW Golf) de la plateforme MQB. Trop sophistiquée et trop chère pour les marchés visés. Mais pas question pour autant de faire une croix sur l’Europe. Aussi, la Rapid se dédouble dès à présent en une version Spaceback, comprenez bicorps.

Style extérieur

Du côté de Mlada Boleslav, on n’est pas trop porté sur la fantaisie. Mais le design de la Rapid Spaceback n’est toutefois pas aussi simpliste que l’on pourrait le croire au premier coup d’oeil. Le pourtour chromé de la calandre et le capot formant un bec sur celle-ci -bec sur lequel prend place le logo- lui donne ainsi une once de chic et de robustesse. De même, les phares présentent un pan inversé dans leur partie inférieure, côté calandre, leur évitant une totale banalité.

De profil, on remarque la vitre de custode XL, ce qui tend à donner à la Rapid Spaceback un petit air de break. Un gimmick bien connu au sein du Groupe Volkswagen puisqu’il est déjà présent sur l’Audi A3 Sportback.

En configuration standard, la partie arrère est banale avec ses feux carrés, dont la partie rouge forme le « C » cher à la marque. Toutefois, en option (770 €), est proposé le Pack Style (toit ouvrant panoramique, fonds de phares et de feux noirs, coques de rétroviseurs extérieurs noirs et prolongement de la lunette arrière). Un élément qui deonne un peu de « chien » à cette tranquille compacte.

Essai Skoda Rapid Spaceback 1.4 TSI 122 ch DSG (27)

Style intérieur

Sans surprise, la planche de bord est intégralement reprise de la Rapid « tout-court ». C’est sobre, bien assemblé mais les matériaux moussés à coeur n’y ont pas droit de cité. La chasse aux coûts a sévi. Le choix est tout de même offert, selon les versions, entre une harmonie noire et deux bicolores, beige/noir et gris clair/noir. Sont également disponibles des sièges avant sport (285 €) noir/gris ou noir rouge.

Essai Skoda Rapid Spaceback 1.4 TSI 122 ch DSG (10)

Equipement

Dans la configuration technique qui nous intéresse aujourd’hui, la plus haute en gamme, la Rapid Spaceback n’est disponible qu’en version Elegance. L’ESP, six airbags et les antibrouillards avec éclairage statique de virage pour la sécurité. Le volant cuir et les jantes alu de 16″ pour l’esthétique. La climatisation automatique, le GPS, le Bluetooth et le régulateur de vitesse pour le confort. L’équipement de série n’oublie rien, surtout lorsqu’on le rapporte au tarif (22 930 €).

Principaux équipements et options
Skoda Rapid Spaceback 1,4 TSI 122 ch DSGElegance
Double airbag frontal, double airbag latéral avant et airbag rideaux avant et arrièreS
ESPS
Rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrantsS
Vitres avant et arrière électriquesS
Accoudoir central avantS
Régulateur de vitesseS
Sièges conducteur et passager réglables en hauteurS
BluetoothS
Tapis de sol avant et arrièreS
Climatisation automatique ClimatronicS
Jantes alliage 16″S
Prises auxiliaire et USBS
Volant cuirS
Projecteurs antibrouillards avant avec éclairage de virage statiqueS
GPS couleur à écran tactile avec info-traficS
Volant multifonctionsS
Commande vocaleS
Jantes alliage 17″200 €
Peinture métallisée500 €
Aide au démarrage en cote et Détecteur de perte de pression des pneus135 €
Projecteurs au xénon380 €
Double plancher de coffre coulissant155 €
Accoudoir central arrière165 €
Sièges avant sport285 €
Vitres arrière surteintées150 €
Toit panoramique725 €
Pack Style (1)770 €
Pack Hiver (2)350 €
Pack Télématique 1 (3)555 €
Pack Télématique 2 (4)655 €
Pack Voyage 1 (5)675 €
Pack Voyage 2 (6)780 €

(1) Toit panoramique, prolongement en verre de la lunette arrière, rétroviseurs extérieurs noirs et fond de phares et de feux noir
(2) Sièges avant et buse de lave-glaces chauffants, et lave-phares
(3) GPS Admundsen + avec cartographie Europe de l’ouest
(4) Pack Télématique 1 et réception radio numérique DAB
(5) Pack Télématique 1, accoudoir central arrière, baguettes de protections latérales, aide au démrrage en cote et détecteur de perte de pression de pneus
(6) Pack Voyage 1 et réception radio numérique DAB

Modularité / habitabilité

S’il fallait une preuve que la Rapid Spaceback n’a rien d’un break, c’est à l’intérieur qu’on la trouve. Les cotes sont les mêmes que pour la berline… si l’on excepte les huits petits millimètres gagnés en garde au toit grâce à la chute moins prononcée du pavillon. Et pour le chargement, c’est même pire ! Le coffre perd 135 litres en configuration standard (415 contre 550) et 110 banquette rabattue (1 380 contre 1 490).

En matière de modularité, il faudra se contenter d’une banquette rabattable 1/3-2/3 de série mais pour les amateurs de transport en tout genre, les listes d’options et d’accessoires proposent la trappe à skis (165 €), le double plancher coulissant (155 €) ou encore l’indispensable tapis de coffre réversible (une face moquettée, une face en caoutchouc) proposé à 45 €.

Essai Skoda Rapid Spaceback 1.4 TSI 122 ch DSG

 

LIRE LA SUITE >>>
Châssis, confort et comportement
Moteur et transmission

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Essai Skoda Rapid Spaceback 1.4 TSI 122 ch DSG – Des apparences trompeuses"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

J´aime beaucoup Skoda, vraiment, mais pour ce prix, la qualité des matériaux et l´absence de certains équipements est tout simplement une honte! Quand même, la gamme commence à plus de 17,000€ et culmine à plus de 23,000€….pour 105ch.

4aplat
Invité

Je n’aime pas cette voiture. C’est certes bien construit, mais ça manque de peps !!
En plus, dans ce gris passe partout, c’est fade, très fade.
Non, pas fan du tout

Carlos Ghost
Invité

Enfin une voiture qui n’a pas emprunté son vitrage à une auto-mitrailleuse comme une Mégane.

Design sobre, sans empilement de thêmes contradictoires comme l’a fait Renault sur la fin de le Quément.

Mamadou Dupont
Invité

Comme le dit le papier, elle a un look de break mais absolument pas les avantages. Du coup, c’est un peu l’inverse d’une Megane break qui a un look très dynamique !

Verslefutur
Invité

« la partie arrère est banale avec ses feux carrés, dont la partie rouge forme le « C » cher à la marque »

Directement repris des audi break du début 2000.
Dans la famille Volkswagen, les vieux habits sont toujours redonnés aux plus jeunes 😉

SONIC
Invité

Ca ressemble a pas grand chose, faut vraiment lui mettre le full options pour qu’elle ressemble à quelquechose de potable et elle se permet d’avoir des prix assez hauts pour des prestations tres moyennes…basée sur le chassi ancienne generation cette auto est quasiment une GOLF 5 qui sort 10 ans apres et qu’on veut nous faire passer pour une auto neuve: DAS AUTO et DAS ABRUTI

wpDiscuz