Accueil Actualités Entreprise Fiat, un plan de 9 milliards pour sauver l’Europe?

Fiat, un plan de 9 milliards pour sauver l’Europe?

40
23
PARTAGER

La prochaine présentation d’un plan pour sauver Alfa Romeo a déjà été évoquée. Mais en fait, et c’est bien normal, le plan que Sergio Marchionne dévoilera en avril prochain concernera l’ensemble du groupe. Avec deux objectifs : rétablir la rentabilité en Europe et sauver la production en Italie.

Toujours dans l’incertitude concernant la finalisation du rachat de Chrysler, Fiat continue néanmoins à préparer le redressement de ses activités en Europe. Pour cela, un grand plan comportant 9 milliards d’euros d’investissement dans les nouveaux modèles sera dévoilé en avril prochain.

Il y a bien entendu le cas Alfa Romeo, qui profitera d’un volet complet de ce plan pour se relancer. Nouvelle stratégie et nouveaux modèles pour replacer la marque au trèfle à la place qu’elle ambitionne : en haut de gamme face aux constructeurs allemands, avec une hiérarchie globale des marques italiennes : Fiat / Alfa Romeo / Maserati / Ferrari.

Un autre volet du plan concernera la marque Fiat. Une marque au sujet de laquelle ses dirigeants ont déjà clairement expliqué qu’il comptaient se focaliser sur les univers 500 et Panda. Avec pour chacune un univers dédié : Chic et branché pour la 500 (et toute sa famille), pratique et pragmatique pour la Panda. D’autres dérivés sont donc à venir. Pour la prochaine génération de 500, une version 5 portes remplacera la Punto. Pour la Panda, un prochain crossover plus imposant que le 500X fera son apparition dans quelques temps.

Une logique qui sera appuyée sur une logique industrielle destinée à sauver autant que possible la production en Italie. Certains modèles continueront bien entendu à être assemblés en Pologne ou en Serbie, mais les véhicules à plus forte valeur seront assemblés en Italie. C’est le cas des crossovers 500X et de son cousin Jeep, mais aussi du Maserati Levante ou des prochaines Alfa Romeo.

C’est que la situation industrielle du groupe en Italie est en berne. Sur les 30.700 employés du groupe dans le pays, certains ont été au chômage technique durant plus de 5 mois cette année. Des employés au chômage, et des usines sous-utilisées. Une situation qui pèse sur les comptes, avec une perte opérationnelle de 304 millions d’euros sur les neuf premiers mois de 2013. Et qui pèse sur l’ensemble du Pays. Fiat reste le premier employeur, et le secteur automobile est pénalisé dans son ensemble, avec selon l’ANFIA plus de 30.000 emplois perdus depuis 2008 dans le secteur.

Le groupe avait déjà fait état de son intention de dévoiler 20 nouveautés d’ici à 2016, dont 5 Fiat en 2014 et 2015. L’année 2014 comportera en particulier l’Alfa 4C découvrable, la Fiat 500X ou la Maserati Levante.

Source : Bloomberg

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Fiat, un plan de 9 milliards pour sauver l’Europe?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
François
Invité

« Une hiérarchie globale des marques italiennes : Fiat / Alfa Romeo / Maserati / Ferrari. »
Donc je suppose que Lancia passe aux oubliettes puisqu’on en parle pas 🙁

Après ça quitte à faire dans la folie des grandeurs il fallait annoncer plus que VW récemment, 30 milliards par exemple et même pourquoi pas 100 milliards, pourquoi chipoter?

Yop
Invité

C’est simplement l’auteur de l’article qui n’a pas mentionné Lancia.
Bien sûr que Lancia figurera dans le plan

SGL
Invité

A part le plus que représente l’ouverture du marché américain grâce à Chrysler et de ses marques très HDG, le groupe Fiat n’est pas beaucoup plus à l’aise, dans son cœur de gamme, que le groupe PSA.
La situation et les perceptives d’évolution semble confuse et le futur semble erratique pour les modèles Fiat/Alfa/Lancia

Bruce
Invité

Je doute que psa bénéficie d un plan à hauteur de 9 milliars !!!

La situation n est pas pareille ..Fiat a perdu du temps avec chrysler ..
Il a du redresser quand même – Dodge ..chrysler ..RAM ..Jeep ..SRT .. Et construire un réseau fiat ..moderniser maserati ..etc

cedric
Invité

pour redresser Chrysler / dodge en europe, le constructeur a fait tres tres simple en rebadgant tout simplement les modeles dodge / Chrysler dans ces gamme alui, sous lancia et fiat !!!!!!
et fermer les autres garages 🙂

SGL
Invité
Je doute @ Bruce que PSA ait besoin d’un plan à hauteur de 9 milliards pour faire aussi bien ! Les faits : l’Amérique ça marche bien , ok Mais il y a moins de 20 ans la Punto était au top des ventes en Europe , les bravo/brava pouvait y prétende, et il avait des petites sportif , cabriolets et même des segment D et des grands monospaces etc. Donc la situation en Europe ressemble plus à un naufrage qu’autre chose , et je ne parle pas de Lancia et d’alfa qui était presque sauvéà l’époque de la 156…… Lire la suite >>
Alfa SW
Invité

Il va falloir mettre de gros moyens en marketing et communication pour placer Alfa au niveau premium et vraiment s’appuyer sur l’histoire de cette marque. Le retour à la propulsion est un premier pas mais il faudra aussi des moteurs digne d’Alfa
Espérons car Marchionne a déjà présenté de nombreux plans et tous ont été revus. Donc…..

SGL
Invité

Parlons moteurs : aura ton un digne successeur au fabuleux V6 alfa ? pas le Holden bien sûr.
Et un programme de plateforme comme les CMF de Renault/Nissan ? EMP1&2 de PSA ? MQB VAG

SGL
Invité

Une 500 avec 5 portes pour remplacer la Punto ? avec un châssis qui date de 2007 et qui était moins dynamique que le châssis de la Twingo 2 pourtant elle-même dérivait de la Clio2 de 1998 !
Il va falloir faire des sacrées évolutions pour être dans le coup !

Bruce
Invité

Sgl >>>> n’oublie pas que fiat group possède un artisan de choix !!
Pour ce qui touche au châssis ou au moteurs …les ingénieurs Ferrari sont la aux cas ou 😉

SGL
Invité

Oui c’est vrai @Bruce je te l’accord, mais dans l’extrême HDG, et pas toujours facile de faire « petit t» quand l’on a l’habitude de faire grand et même très grand comme Ferrari , regarde les difficultés historiques de Mercedes dans la rentabilisation des Smart et deux premières classe A, ils ont été obligés de s’adosser à Renault maintenant.
Faire du petit rentable : c’est tout un art et Fiat le maitrisait avant d’une façon remarquable, mais sans investir (du moins jusqu’à maintenant ) c’est dur de rester au top niveau !

Alfa155
Invité

Ne pas remplacer la légendaire Punto, incompréhensible.

Et surtout pour s’enfermer encore plus sur la gamme 500 et la dépendance du marché italien, et

wpDiscuz