Accueil 24h Francorchamps 24 Heures de Spa Francorchamps 2013 : Mercedes règne sur les 24...

24 Heures de Spa Francorchamps 2013 : Mercedes règne sur les 24 heures

156
5
PARTAGER

Après Dubaï et le Nürburbring, Mercedes ajoute une nouvelle victoire sur 24 heures (on peut y ajouter les 12h de Bathurst) à sa belle série 2013. Pour une fois les 24 heures de Spa n’ont pas été perturbées par la météo, mais avec seulement la moitié du plateau à l’arrivée la course a été loin d’être une promenade dominicale.

Avec 65 voitures se présentant aux essais, les 24 heures de Spa ont démontré l’insolente santé du GT3, formule magique qui permet à la fois aux constructeurs de proposer des voitures attractives, aux amateurs éclairés de se faire plaisir pour un prix raisonnable et aux professionnels d’exercer leur métier dans de bonnes conditions. Jugez plutôt : Aston Martin Vantage, BWM Z4, Porsche 911, Ferrari 458, Lamborghini Gallardo, McLaren MP4-12C, Nissan GT-R GT3, Mercedes SLS AMG, Audi R8, 24 engagés en Pro, 28 engagés en Pro Am, 13 engagés en Gentlemen, et la crème mondiale des pilotes de GT mais aussi des pointures comme André Lotterer, Nicolas Lapierre, Marcel Fässler, Olivier Pla, Mattias Ekström, Bernd Schneider… Il s’agit bel et bien de la course la plus relevée après les 24 heures du Mans.

Qualifications

A l’issue des qualifications disputées en deux temps, d’abord une séance générale puis une superpole pour les vingt meilleurs temps, c’est une surprise avec la pole pour l’Aston Martin semi-officielle no99 engagée en Pro Am, aux mains de Stefan Mücke. Le pilote officiel AMR devance une autre voiture Pro AM, la Ferrari 458 no70 de la nouvelle écurie russe qui monte, SMP, et la Mercedes HTP no84, première voiture Pro. Le classement montre une grande variété des marques à l’exception d’Audi, la meilleure R8 LMS, la no1 du team WRT ne pointant qu’à la 21ème position. La balance de performance 2013 ne favorise pas les voitures d’Ingolstadt. En Gentlemen le meilleur temps revient à la Ferrari Sport Garage no52 au 34ème rang.

Course

La course débute par un spectaculaire tête à queue de la Ferrari auteur du deuxième temps dans le raidillon et qui revient au beau milieu de la piste où par chance tout le monde réussit à l’éviter… Une demi-heure plus tard, au même endroit la Nissan GT-R de Alex Buncombe, victime d’un bris de suspension, sort lourdement, heureusement sans conséquences pour le pilote, mais déclenche la première intervention du Safety Car. Il y en aura d’autres après quelques sortie également spectaculaires (mais sans blessure notable, heureusement), mais il convient de noter que les commissaires du circuit ardennais mettront nettement moins de temps qu’au Mans à remettre les barrières en état tout au long de la course. Différence d’infrastructure entre le circuit permanent des Ardennes et celui provisoire de la Sarthe ? Les premières heures voient un certain nombre de voitures importantes jetter l’éponge ou être retardées definitivement, telle la BMW MarcVDS no14, l’Audi WRT no1, la Porsche no911 ou la Ferrari no50.

A l’issue du premier tiers de l’épreuve, alors que l’on attaque la nuit, les BMW MarcVDS restantes, la no4 et la no3, mènent l’épreuve en compagnie de la Porsche Manthey no150 et de la Mercedes SLS HTP no84. En Pro Am la Nissan GT-R no35 de la GT Academy est en tête, et une Ferrari SOFREV, la n20, mène la danse chez les Gentlemen.

Quand l’aube revient sur le circuit après une nuit particulièrement calme sur le plan de la météo, plus de BMW en tête ! Les deux voitures MarcVDS ont subit des ennuis électriques et disparu du classement. La lutte en tête se résume à un mano a mano entre la Porsche Manthey et la Mercedes HTP, un duel qui va durer jusqu’à l’arrivée alors que derrière remontent au train, au gré des ennuis des uns et des autres, deux Audi R8 LMS, la no2 et la no6, qui viennent se poser en position d’attente derrière la Ferrari no44 du Kessel Racing et la dernière BMW rescapée, la no26 Vita4One. Le Pro Am est une affaire Ferrari avec des 458 aux 4 premières positions, les deux voitures SMP occupant la tête. En Gentlemen également la compétition concerne des Ferrari, la voiture SOFREV no20, autour de la 20ème position au général, continuant de mener devant la no52 de Sport Garage.

Au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’arrivée, la course se décante en tête. La Mercedes SLS no84 de Schneider/Buhk/Götz se ménage au gré des Safety Cars un tour d’avance d’autant que la Porsche a quelques petits ennuis dont un Drive Through qui la retarde malgré les efforts du trio d’élite Porsche Lieb/Lietz/Pilet. Les deux voitures terminent dans cet ordre devant l’Audi WRT no2 de Lotterer/Mies/Stippler, accédant au podium après l’abandon tardif de la Ferrari no44 et de la BMW no26. En Pro Am, victoire pour la Ferrari AF Corse no59 de Cameron/Griffin/Mortimer/Vilander devant l’autre Ferrari no71 du SMP Racing de Salo/Ladygin/Shaitar/Mediani et la Nissan GTR no35 de la GT Academy, les gamers Lucas Ordonez, Jann Mardenborough, Wolfgang Reip et Peter Pyzera ayant fait un travail fantastique. Les trois premiers Pro Am terminent 5ème, 6ème et 7ème au général. En Gentlemen, le classement final reste celui d’une bonne partie de l’épreuve avec Blanchemain/Beaubelique/Goueslard/Bouvy sur la Ferrari 458 SOFREV no20, 16ème au général, devant Brandela/Gorini/Lemeret/Prignaud sur la Ferrari Sport Garage no52 et la Ferrari Kessel no111 de Paladino/Andreasi/Perez/Ciro.

C’est la saison de tous les succès pour le semi-retraité Bernd Schneider, qui était de l’équipage vainqueur à Dubai, Bathurst, au Nürburgring et à Spa ! On connaît des retraites moins actives…

Crédit images : Aston Martin Racing, Mercedes, Porsche, Blancpain Endurance Series/V-IMAGES

1 84 PRO Schneider/Buhk/Götz HTP Motorsport(GER) Mercedes SLS AMG GT3 564 LAPS
2 150 PRO Lieb/Lietz/Pillet Manthey Racing(DEU) Porsche 997 GT3 R 1 LAP
3 2 PRO Lotterer/Mies/Stippler Belgian Audi Club Team WRT(BEL) Audi R8 LMS Ultra 6LAPS
4 6 PRO Primat/Jarvis/Haase Phoenix Racing(DEU) Audi R8 LMS Ultra 7LAPS
5 59 PAM Cameron/Griffin/Mortimer/Vilander AF Corse(ITA) Ferrari 458 Italia 7LAPS
6 71 PAM Salo/Ladygin/Shaitar/Mediani SMP Racing(RUS) Ferrari 458 Italia 8LAPS
7 35 PAM Ordonez/Mardenborough/Pyzera/Reip Nissan GT Academy Team RJN(GBR) Nissan GT-R Nismo GT3 11LAPS
8 18 PAM Hummel/Jans/Christodoulou/Jäger Black Falcon(DEU) Mercedes SLS AMG GT3 13LAPS
9 75 PRO Hennerici/Maassen/Soulet Prospeed Competition(BEL) Porsche 997 GT3 R 14LAPS
10 72 PAM Zlobin/Persiani/Ladygin/Babini SMP Racing(RUS) Ferrari 458 Italia 17LAPS
11 83 PAM Clement/Pla/Armindo/Renauer SMG Challenge(FRA) Porsche 997 GT3 R 19LAPS
12 70 PAM Basov/Bobbi/Guidi/Skryabin SMP Racing(RUS) Ferrari 458 Italia 544 20LAPS
13 33 PRO Bernhard/Bergmeister/Lapierre Pro GT by Almeras(FRA) Porsche 997 GT3 R 21LAPS
14 69 PRO Verdonck/Carroll/Bell Gulf Racing(GBR) McLaren MP4-12C 542 22LAPS
15 88 PRO Senna/Barff/Goodwin Von Ryan Racing(NZL) McLaren MP4-12C 24LAPS
16 20 GTR Blanchemain/Beaubelique/Goueslard/Bouvy SOFREV Auto Sport Promotion(FRA) Ferrari 458 Italia 25LAPS
17 73 PAM Aleshin/Markozow/Frolov/Move SMP Racing(RUS) Ferrari 458 Italia 25LAPS
18 52 GTR Brandela/Gorini/Lemeret/Prignaud Sport Garage(FRA) Ferrari 458 Italia 27LAPS
19 111 GTR Paladino/Andreasi/Perez/Ciro Kessel Racing(CHE) Ferrari 458 Italia 30LAPS
20 44 PRO Rigon/Ramos/Zampieri Kessel Racing(CHE) Ferrari 458 Italia 36LAPS
[…]

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "24 Heures de Spa Francorchamps 2013 : Mercedes règne sur les 24 heures"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jean
Invité

Quelles sont les différences entre une GT3 et une voiture de série ?

Jean
Invité

Merci pour votre réponse très complète. C’est vrai que c’est éloigné de la série mais au moins ça reste des voitures constructeurs.

Bobcramer
Invité

Le circuit de Spa est comme le circuit du Mans, Ils ne sont pas permanent tout les deux………

wpDiscuz