Accueil Alternatives Mia Electric frôle la panne de courant

Mia Electric frôle la panne de courant

75
16
PARTAGER

Le fabricant de voitures électriques Mia Electric (ex-Heuliez) ne va pas bien. La faute à un marché des véhicules électriques qui ne parvient pas à décoller. Mia est proche de la liquidation mais Ségolène Royal a annoncé la venue d’un nouvel investisseur.

Cela ressemble à une lente agonie, une histoire industrielle qui ne veut pas mourir, mais ne finit pas de mourir. Avec le lancement de Mia Electric en 2011 on pensait qu’une part d’Heuliez survivrait. Las les objectifs de ventes ne sont pas atteints et les 800 unités vendues en 2012 ne suffisent pas à maintenir l’usine de Cerizay (Deux-Sèvres) et ses 250 employés à flot. Tout n’est cependant pas noir dans l’avenir de Mia Electric puisque les commandes sont là (par exemple 500 Mia achetées par l’UGAP). Mais il faut un nouvel investisseur pour éviter le court-circuit financier.

La Présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a annoncé ce nouvel investisseur qui devrait être dévoilé demain lundi : « S’il n’y avait pas eu ce nouveau repreneur, le commissaire aux comptes aurait demandé la liquidation. L’idée est de rassurer les salariés ». Actionnaire à hauteur de 12% dans Mia Electric, la région devrait rester dans l’aventure : « Compte-tenu de la bonne impression faite par le repreneur, la région a décidé de rester au capital ». La toute nouvelle Présidente de Mia, Kirsten Roennau, a devant elle une mission difficile.

Les éléments sur ce nouvel investissement devraient être dévoilés lundi lors d’un Comité d’Entreprise. Selon Mme Royal, les emplois devraient être préservés. Cet investisseur est-il un nouvel acteur ou bien est-ce un constructeur déjà impliqué dans les VE ? Trop de constructeurs, pas assez de marché, on devrait assister encore à des disparitions ou des concentrations d’activités dans les prochaines années.

Lire également : Heuliez placé sous redressement judiciaire…Volkswagen comme sauveur ?
Bolloré Bluecar – en vente à 12 000 euros

Source : AFP, Photo : Mia Electric

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Mia Electric frôle la panne de courant"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
juuhuu
Invité

Personne ne se pose la question à un moment de la gueule de la voiture ??? Y a quelqu’un pour acheter ça ? Sérieux, encore un plan sous deniers public.. Y a en du projet qui parte en sucette..

En attendant pour avoir un petit constructeur sympathique style Caterham ou autre équivalent des nombreux petits artisans anglais en France, on peut aller se l’astiquer sévère !

leelabradaauto
Invité
C’est vrai qu’on a tout faux. la bouille de l’auto devrait être vite fait remaniée. Les gens qui paient et qui ont le permis ne veulent pas d’une totobylette. Ouais qu’on pourrait réduire de la gabegie et s’investir sérieusement pour peu qu’on en ait la volonté plus tôt que d’être ds la velléité vécue présentement. Rien qu’en’Autriche, On voit ds des parkings dejà des bornes pour l’électrique , des places pour les dames avec des hts talons, des places pour des autos qui ont des poussettes d’enfants, et des places pour handicapés évidemment. Il va falloir se mettre au boulot… Lire la suite >>
Fredditfre
Invité

Y a non seulement la gueule mais le réseau n est assuré (pour les quelques points qui existent ) par des revendeurs de voiturettes !!!

lulu94
Invité

c ‘est vrai que le design de la voiture est vraiment vraiment pas pas terrible,
sur cette base ils devrai redessiné un véhicule simple, et fonctionnel,
il y a certainement de bon designer en france,

c'estmoi
Invité

Le problème n’est pas tant sa gueule mais son design intérieur, ses prestations et son prix.

Et par rapport à une Zoé…. .

wpDiscuz