Accueil Chevrolet Essai Chevrolet Trax : crossover à prix serré

Essai Chevrolet Trax : crossover à prix serré

477
11
PARTAGER

Avec une gamme allant de la petite Spark à la sportive Corvette, Chevrolet peut se targuer d’avoir une offre complète. Et au centre de celle-ci, la cible familiale en manque d’espace à de quoi trouver son bonheur avec la Cruze SW, l’Orlando et le Captiva. Mais il manquait un modèle représentant le segment en pleine explosion : celui des crossovers urbains.

Le Trax arrive pour combler ce vide. Ce Chevrolet est un petit frère de l’Opel Mokka dont il partage la plateforme technique. Et pourtant, au premier coup d’œil, rien ne laisse deviner cette parenté. Il faut dire que d’un point de vue design, le Trax joue à fond la carte de l’image américaine. Il se veut imposant, tout en muscles, et offre une sensation de robustesse à défaut de prétendre au titre de roi de l’aérodynamisme. L’apparence est d’ailleurs trompeuse puisqu’il affiche un Cx de 0,36 qui s’avère bon pour cette catégorie de véhicule. La calandre frappée du logo Chevrolet s’affiche largement la face avant. Les passages de roue sont taillées comme les épaules d’un athlète surentraîné. Les phares eux même occupent un espace non négligeable, et évitent les dessins complexes. Seuls les antibrouillards entourés d’un jonc chromé semblent vouloir apporter un peu de douceur au dessin.
Les passages de roues bien ancrés se retrouvent également à l’arrière. Ils sont aussi sculptés que sur une sportive, et renforcent l’aspect de robustesse du véhicule. C’est l’élément principal de cet arrière qui ne fait pas dans les artifices, avec des feux placés verticalement, et un béquet noir se détachant bien sur notre version d’un rouge pimpant.

L’ambiance à bord est sobre. Disons le immédiatement, les versions disponibles en France auront le bon goût d’avoir un tableau de bord entièrement noir. Cela est certes moins joyeux, mais le beige dessert le véhicule en donnant un aspect caramel mou peu valorisant aux plastiques. Ils sont d’une qualité standard, s’abstiennent d’un touché moussé, et font bien meilleure figure en teinte foncée. Le tableau de bord rappelle celui de la Spark avec un compte-tours et un tachymètre digital. C’est un peu surprenant au premier abord car minimaliste pour une auto de cette taille, mais tout à fait pratique à l’usage, ce qui est l’essentiel. Si il est imposant de l’extérieur, le Trax demeure un crossover urbain à l’intérieur. L’espace est convenable pour voyager, et le coffre offre un volume de 356 litres. Si visuellement on s’attend à plus, on est tout de même dans une bonne moyenne. On trouvera aussi les aménagements que l’on est en droit d’attendre pour un véhicule prêt à affronter les week-end : prise électrique standard, ou tiroir sous le siège passager.

Sans traits complexes, le Trax impose son style, celui d’un baroudeur un peu brut de décoffrage, qui semble prêt à affronter la route en se jouant d’elle. Alors faisons lui plaisir !

Pas d’effet camionnette ici. On trouve rapidement une bonne position de conduite dans le Trax, ce qui le rend agréable à mener sur les routes. Le design carré se vit également de l’intérieur, puisque la découpe du capot, très marqué, délimite clairement le gabarit de l’auto. Cela donne l’impression de conduire un plus gros volume. Au moins, nous n’aurons aucun doute lors de toutes manœuvres possibles sur la taille réelle de l’auto. On est en confiance avec ce Trax qui nous laisse tracer la route sans mauvaise surprise : la direction est précise, la boîte de vitesse n’accroche pas, et l’auto ne prend qu’un roulis minimum ne gâchant jamais le confort ou la sécurité. Tout juste peut-on trouver les suspensions plus souples que sur des modèles concurrents. Si il faut trouver un défaut au Trax, c’est sans doute du côté de l’insonorisation qu’il faudra chercher. Celle-ci est nettement insuffisante avec une motorisation diesel. Le moteur se fait bien entendre et rend les longs trajets plus fatigants. Cela s’estompe logiquement en motorisation essence, mais un effort sur cet aspect aurait été bienvenu.

La motorisation essence semble donc s’imposer par son prix plus attractif et la vie à bord bien plus agréable pour un véhicule familial. Cependant, il faudra tout de même bien faire son choix. Le 1.4 essence de 140cv qui coiffe la gamme a pour lui d’être souple à l’utilisation. Au delà des 100km/h, il respire et s’envole facilement dans les tours. S’il est très plaisant sur autoroute, il s’avère moins à l’aise à bas régime avec des accélérations linéaires mais manquant de punch. Les 1379 kg du Trax y sont sans doute pour quelque chose. A ce petit jeu, le diesel 1.7 VCDi de 130cv s’avère bien plus réactif, malgré un poids encore en hausse avec 1429kg à vide. Avec son couple de 300 Nm de 2000 à 2500tr/mn, il répond présent à tous les régimes, et s’avère idéal pour les routes de campagne ou de montagne demandant de changer régulièrement de rapport. Il n’y a guère qu’en vitesse maximum qu’il se fait devancer par l’essence (183 kmh/h contre 194 km/h). L’utilisation de chacun guidera le choix, avec une essence douce et familiale, et un diesel bourru et baroudeur.

Enfin, avec son air d’ami des grands chemins, on a bien sûr envie de faire sortir le Trax des sentiers battus. Comme pour tous les véhicules de ce genre, il ne faudra pas l’emmener dans des endroits trop extrêmes au risque de lier d’amitié des pierres à votre languette de bas de pare-chocs. Mais il pourra passer dans des sentiers secondaires sans crainte. S’éloigner de la civilisation va vraiment très bien avec son look, même si il s’agit juste de faire un pique-nique à 100m de la route la plus proche.

Chevrolet ne compte pas que sur le bon comportement général de son véhicule pour le vendre. L’autre aspect primordial, c’est le rapport prix/équipement. Pas de gamme compliquée ici, puisque il n’existe que deux niveaux de finition principaux, LS et LT. Et le premier est déjà plus que confortablement équipé. Le niveau LS début à 17990€ avec une motorisation 1.6 115cv, et 19990€ en 1.7 VCDi 130. Pour les mêmes motorisations, le LT affiche respectivement un prix de 19290€ et 21290€, auquel s’ajoute le 1.7 VCDi 130 BVA à 22590€. Il n’existe pas un gouffre entre les deux finitions, la LT apportant essentiellement de petits plus esthétiques, des roues de 18 pouces, un intéreur simili-cuir, une caméra de recul, une meilleure modularité, ou encore un ordinateur de bord. Vu l’écart de prix de 1300€ entre ces deux niveaux, on peut penser que les ventes de LT seront bien plus nombreuses, aussi bien pour la vie au quotidien que pour faciliter la revente du véhicule. Enfin, n’oublions pas la version LT+ en 4 roues motrices, disponible pour 23290€ en 1.7 VCDi 130, et 23290€ avec une motorisation 1.4 T 140.

Concernant les équipements, faisons juste un arrêt sur l’ordinateur de bord comprenant le système MyLink. Celui-ci permet de brancher et de retrouver des informations de son smartphone directement sur l’écran du véhicule, dont les données GPS. Il faudra alors installer le logiciel Bringgo, disponible sur Android et iOs, pour pouvoir créer un itinéraire. Il n’est pas nécessaire d’être connecté en permanence au réseau. Moins onéreux qu’un GPS, ce système hybride laisse un peu dubitatif, ne serait-ce que par le fait que pour beaucoup, un téléphone sert encore avant tout… à téléphoner. Et occasionnellement à prendre une photo. Il n’est pas certain qu’au final, un GPS type TomTom ne vienne se ventouser sur le parebrise du Trax ainsi équipé.

Dans la guerre actuelle des crossovers, le Chevrolet Trax sait tirer son épingle du jeu. Quand beaucoup jouent sur des designs savamment étudiés pour conquérir une cible souvent féminine, le Trax sort son artillerie lourde. Plus carré, plus masculin, il rappelle les fondamentaux de ce secteur avec l’envie de se sentir en sécurité et de dominer la route en fer de lance. Une autre façon de se distinguer, loin de la personnalisation de ses concurrents.

A lire également :
Irmscher se positionne sur le Chevrolet Trax
Applications myChevrolet et OnStar MyLink dans l’AppStore

Crédits photos : AD – leblogauto.com / Chevrolet

[zenphotopress album=15077 sort=random number=10]

1.4T 140 S&S
(4X4)
1.6 16v 115 S&S1.7 VCDi 130 S&S1.7 VCDi 130
S&S (4×4)
1.7 VCDi 130 (BA)
Moteur
Implantation moteur:transversal
Nombre de cylindres:4
Alésage (mm):72.579.0
Course (mm):82.681.586.0
Cylindrée (cm3):1.3641.5981.686
Taux de compression:10,5 : 111,0 : 116,5 : 1
Systéme d’alimentation:injection multipointinjection multipointrampe commune
Systéme d’allumage:bobine sur bougiebobine sur bougiepar compression
Pompe à carburant:moteur électriquemoteur électriquemoteur électrique (basse pression)
Puissance (kW/ch à tr/mn):103/140 de 4.900 à 6.00085/115 à 6.20096/130 à 4.000
Couple (Nm à tr/mn):200 de 1.850 à 4.900155 à 4.000300 de 2.000 à 2.500
Huile (l):4.55.15.75
Liquide de refroidissement (l):6.56.66.7
Capacité batterie 12 V (Ah):AGM, 70 AhAGM, 70 AhAGM, 70 Ah
Puissance alternateur 12 V (W):130 A140 A140 A
Transmission
Essieu moteurtransmission intégraletraction avanttraction avanttransmission intégraletraction avant
Type de transmissionmanuelleautomatique
Rapports de démultiplication
1ére3.8183.8183.8183.8184.584
2éme2.3532.1582.0532.0532.964
3éme1.4751.4811.3021.3021.912
4éme1.0671.1210.9590.9591.446
5éme0.8750.8860.7440.7441
6éme0.7440.6140.6140.746
Marche arriére3.5453.5453.5453.5452.940
Rapport de pont4.1764.4673.6503.6503.530
Type embrayage:monodisque
à sec
hydrauliquemonodisque
à sec
monodisque
à sec
Carrosserie
Nombre de places:555
Pénétration dans l’air (CX)0.3500.3560.360
Surface frontale (S en m2)2.4772.5032.490
Coefficient aérodynamique (SCX)0.8680.8910.896
Ch‚ssis
Suspensions avant:pseudo McPherson
Suspensions arriére:essieu de torsion intégré
Freins
Diamétre freins avant (mm):disques ventilés de 300
Diamétre freins arriére (mm):disques pleins de 268
Poids et dimensions
Extérieur
Longueur (mm):4.248
Largeur (mm):1.766
Largeur avec rétros (mm):1.792 (pliés) / 2.035 (dépliés)
Hauteur (mm):1.674
Empattement (mm):2.555
Voies avant/arriére (mm):1.540/1.540
Garde au sol (mm):168
Intérieur
Longueur (mm) :1.911
Largeur (mm) :1.374
Hauteur (mm) :1.274
Espace aux jambes AV/AR (mm) :1.037/908
Largeur aux épaules AV/AR (mm) :1.374/1.340
Garde au toit AV/AR (mm) :1.005/985
Volume de coffre (siéges en place/rabattus/volume sous toit) (l):356/785/1370
Hauteur de seuil du coffre (mm):721
Dimensions pneus, jantes et déport:205/70R16, 97H, 6.5Jx16, 38mm
215/55R18, 95H, 7.0Jx18, 38mm205/70R16, 97H, 6.5Jx16, 38mm
215/55R18, 95H, 7.0Jx18, 38mm
Rayon de braquage (m):5,45 (jantes de 16) / 5,65 (jantes de 18)
Tours de volant (butée à butée):2,72 (jantes de 16) / 2,63 (jantes de 18)
Direction:assistance électrique
Poids à vide/PTAC (kg):1.379/1.8761.290/1.7871.383/1.8801.429/1.9261.395/1.892
Charge maxi par essieu (AV/AR en kg):1.065/9951.065/9951.065/9951.065/9951.065/995
Poids remorquable – non freiné (kg):500500500500500
– freiné(kg):1.2001.2001.2001.2001.200
Réservoir (l):5353525252
Performances
Vitesse maxi (km/h):194173186183183
Accélérations 0 – 100 km/h (s):9.812.39.69.410.5
Reprises 60 – 100 km/h en 4éme (s)9.711.67.16.55.6
Reprises 80 – 120 km/h en 5éme (s)13.518.310.010.17.5
Bruit de passage (dBA):71.373.274.874.873.8
Carburant:sans plombsans plombgazolegazolegazole
Start / StopsériesériesériesérieND
Consommations (l/100 km)7.88.25.45.66.4
5.65.54.04.54.6
6.46.54.54.95.3
Emissions de CO2 (g/km):149153120129139
Catégorie d’émissions:Euro V

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Essai Chevrolet Trax : crossover à prix serré"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité

Du caramel pour l’intérieur… heu… sur la photo, c’est pas à cette matière que j’ai pensé !

Mais la voiture est sympa, moins torturé à l’intérieur qu’un Captur, moins caricaturale à l’extérieur qu’un Juke.

juuhuu
Invité

Retour à la réalité après la Gineta ?

beniot9888
Invité

Si je devais classer les choses auxquelles mon téléphone me sert, téléphoner arriverait dans les dernières places. Du coup, cette interface qui permet de retrouver son smartphone sur l’écran de la voiture, je trouve ça excellent. Les combinés multimédia/GPS, c’est peut être bien, mais j’en ai déjà un dans ma poche.

Je serais juste un peu méfiant pour ce qui est du bon fonctionnement de cette offre interface. A tester avant d’acheter…

(Envoyé depuis un téléphone qui n’a pas téléphoné depuis dimanche dernier)

beniot9888
Invité

Au fait, il n’y a pas d’option GPS classique ? Après tout l’un n’empêche pas l’autre.

Chelmi
Invité

Le problème de ce système c’est surtout que pas de réseau, pas de gps, pratique…

beniot9888
Invité

Apparemment, il n’est pas nécessaire de tout le temps être connecté au réseau.

Invité

Justement si, car la carte est entièrement chargée d’avance sur le téléphone. Par contre ça prend un peu de place dans le téléphone…

Moi ce qui me fait tiquer par contre, c’est qu’ils osent faire payer même la version de démo de cette appli GPS (qui s’appelle BringGo). Bon, ok, 1 euros, c’est pas beaucoup, mais en principe, quand on veut tester, on ne paye pas…

Raph
Invité

Moi aussi mon Smartphone me sert à tous sauf a téléphoner, mais je ne supporterais pas de devoir me contenter d’un GPS de la sorte et ne pas en avoir un vrai dans la voiture.

Le GPS Smartphone c’est bon pour ce diriger en ville quand t’est a pied et perdu.

Marie-Lou
Invité

et quand c’était avec une boussole tu pouvais t’en contenter ???
Après regarde les étoiles….

mais c’est être difficile ….hoooooooo ces hommes

il est très bien ce Trax même sans GPS

wpDiscuz