RAV4_1

Essai Toyota Rav4 2.2 D4D 150 ch

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Le Toyota Rav 4 eut du succès à ses débuts, en participant à la démocratisation des SUV compacts, sans le cantonner à une utilisation champêtre. Depuis, le segment s’est pour le moins étoffé, chez les généralistes comme chez les premiums. Avec cette nouvelle mouture, le constructeur japonais rappelle qu’il faut continuer à compter avec lui sur ce segment au sein duquel les ventes ne semblent pas trop impactées par la morosité du marché.

Un design plus agressif et des dimensions en hausse

Une cohérence stylistique s’impose à tous les nouveaux modèles « familiaux » de Toyota, à l’image de l’Auris et du Verso dont le lien de parenté saute immédiatement aux yeux. Dès lors, les aficionados du style affiché par ces deux modèles apprécieront également le Rav4. En revanche, les habitués du modèle pourront trouver que le design de cette mouture plutôt très agressif tranche avec la personnalité qu’affichait le pionnier de la lignée, qui avançait une bouille qui a ravi notamment nombre de dames des villes.

Le dernier arrivé s’attaque à une clientèle plus larget et plus exigeante, celle des familles. Et cela se manifeste en premier lieu par les dimensions qui portent notamment la longueur à près de 5 m, contre 3,70 m pour l’originel. Dès lors, et heureusement… cela se traduit par un espace à bord plutôt généreux, avec des places arrière qui ne mettront pas mal à l’aise les plus grands. Le coffre laisse à distance également une partie de ses concurrents, grâce à un volume de chargement de 547 litres, avec en outre une trappe sous le plancher. La planche de bord arbore un style plutôt moderne, avec quelques touches de métal qui rehaussent, en compagnie d’un traitement similicuir, la qualité perçue. En termes d’équipements, pour peu qu’on y mette le prix, chacun pourra brancher son dispositif audio et le téléphone via une connexion sans fil bluetooth.

Plus polyvalent que la plupart de ses concurrents

Sous le capot on retrouve le turbodiesel D4-D de 150 ch, associé à une boîte manuelle. Sans doute le meilleur choix pour en apprécier le dynamisme bien que ce moteur, plutôt coupleux, ne déploie pas la vigueur attendue au regard de sa puissance. Il s’avère donc d’abord un bon compagnon de voyage pour les longs cours, de préférence sur les autoroutes. En dehors, son caractère ne pousse pas à l’attaque, sans compter un certain roulis. Sa transmission intégrale améliore le comportement en milieu de virage, mais elle assurera surtout une quiétude au moment de s’engager sur des terrains hostiles. Dans ces conditions, le moelleux de l’amortissement légèrement pénalisant sur la route, s’avère plus agréable pour attaquer les bosses. De ce point de vue, le Rav 4 montre une meilleure polyvalence que bien des concurrents, qui ne tolèrent pas toujours avec la même habileté les terrains accidentés.

Les consommations à allure soutenue celles-ci s’affichent plutôt éloignées des chiffres de la fiche technique, soit en moyenne sur notre essai aux alentours des 10l, contre 5,6 d’après le constructeur. A l’évidence là aussi, Toyota change de cible, puisque les clients devraient plutôt se tourner vers le Diesel de 124 ch qui échappe au malus et disponible en 2 roues motrices exclusivement. Jusqu’ici les adeptes de la transmission intégrale n’étaient pas rares pour le RAV4.

De 26 590 € à 38 390 €

La version 150 ch démarre tout juste en dessous des 30 000 €, pour culminer à plus de 36 000 € dans notre version huppée. Ainsi le Rav4 compte sur sa meilleure polyvalence et son orientation famille, pour se différencier des SUV compacts dédiés plutôt à la route.

+
Habitabilité
Polyvalence route/chemin
Design distinctif
SUV compact pas si compact…
Consommation un peu élevée
Esprit Rav4 perdu en devenant une voiture familiale

 

Gamme et prix
Toyota RAV4 LeCap Life Lounge
151 VVT-i BM6 AWD 27590 29990
151 VVT-i CVT AWD 31490 36490
124 D-4D BM6 2WD 26590 28990 33990
150 D-C4D BM5 AWD 29490 31890 36890
150 D-CAT BA6 AWD 33390 38390

 

Caractéristiques
151 VVT-I 124 D-4D FAP 150 D-CAT
Moteur
Type et implantation 4 cylindres en ligne Essence
Duaal VVT-I
4 cylindres en ligne Diesel
16 soupapes
Turbocompressé
4 cylindres en ligne Diesel
16 soupapes
Turbocompressé
Cylindrée (cm3) 1987 1998 2231
Puissance (ch à tr/min) 151 124 à 3600 150 à 2500
Puissance fiscale 9 7 9
Couple (Nm à tr/min) 195 à 4000 310 à 1600 340 à 1600
Transmission
Boîte de vitesses Manuelle à 6 rapports
CVT
Manuelle à 6 rapports Manuelle à 6 rapports
Automatique à 6 rapports
Roues motrices 4 roues motrices Roues avant 4 roues motrices
Châssis
Suspension AV Mac Pherson
Suspension AR Multibras à bras tiré
Diamètre de braquage 5,3 5,3 5,6
Freins Avant Disques ventilés Arrière Disques pleins
Jantes et pneus 225/65 R17 225/65R17 235/55 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h) 185 180 190
0 à 100 km/h 9,9s 10,5s 9,6s
Consommation
Cycle urbain (l/100km) 9,4 5,7 6,9
Cycle extra-urbain (l/100km) 6,1 4,4 5,0
Cycle mixte (l/100km) 7,2 4,9 5,6
CO2 g/km 167 127 147
Dimensions
Longueur 4570 mm
Largeur 1845 mm
Hauteur 1660 mm
Empattement 2660 mm
Volume du coffre 547 l → 1746 l
Réservoir 60l 60l 60l
Poids en ordre de marche 1555 1605 1680

Laisser une réponse

15 Commentaires sur "Essai Toyota Rav4 2.2 D4D 150 ch"


Invité
bbr
2 années 2 mois

Celui qui fait cette conso en mixte faudra qu’on se cotise pour lui payer des fraises en hiver ! Il a nettement grandi et c’est devenu un suv pour belle famille. Qant au style ,perso je n’aime plus du tout cette orientation prise par toyota.

Invité
autozob
2 années 2 mois

5 metres ? il est 5 ou 7 places ?

je ne suis pas fan du nouveau style toyota , je suivait il y a 5 minute une nouvelle auris … ben c’est tout cornu , sur , le style est plus affirmé , mais ca ne rentre pas ,dans ma tête , faudra attendre quelques années…

Invité
juuhuu
2 années 2 mois

5m quand même ! Ca le situe comment par rapport au petit Land Cruiser ?

Invité
litlfred
2 années 2 mois

La version hdg à 39keuros… C’est à peu de chose pret le prix d’un x1 18d avec le pack lounge plus ( cuir, nav. etc…), apres c’est une question de gouts, mais je trouve qu’il s’attaque à forte partie.

Invité
2 années 2 mois

Moi je vois bmw x1 1.8d à partir de 32 000e + pack lounge (qui n’a rien de haut de gamme) + bva : 36 000e

Effectivement, le Rav4 est pas cher car pour 2K € de plus, il est plus grand, bien mieux équipé (xénon, toit ouvrant, cuir électrique, caméra de recul, etc)…

Invité
Flooo!
2 années 2 mois

C’est très moche, le style initié par la Auris comme le dit plus haut autozob n’est pas très attrayant.