Accueil Alfa Romeo L’Alfa Romeo 4C est à Paris

L’Alfa Romeo 4C est à Paris

159
10
PARTAGER

Durant ce long week-end pascal, l’Alfa Romeo 4C Launch Edition au badge « 000 » est exposée à Paris. Rendez-vous au Motorvillage pour découvrir une voiture passion en compagnie de Sébastien Perrais, Directeur d’Alfa Romeo France.

C’est l’un des quatre modèles de présérie de la fameuse 4C qui est au rez-de-chaussée du Motorvillage, l’écrin du Groupe Fiat sur les Champs-Elysées. Une voiture faite pour les salons et qui finira dans un musée, avec sa plaque frappée du « 000 ».

Rouge, courte, large, équilibrée… Belle. Quelques appendices renforcent encore l’aspect sportif de cette Launch Edition. Car cette première série est légèrement différente de la 4C qui sera ensuite commercialisée. Autour d’une monocoque en carbone commune, la Launch Edition se pare de ce même matériau : phares avant, rétroviseurs, spoiler. Tous ces éléments sont spécifiques. Même chose pour les jantes et la finition intérieure, là aussi très « carbonée ». Le pare-chocs avant, avec des entrées d’air qui ne seront pas sur la prochaine 4C, sera aussi redessiné.

Ce carbone à profusion permet d’atteindre une masse d’environ 950 kg en ordre de marche.

Ce qui ne changera pas, c’est le moteur en position centrale arrière. Le moteur 4 cylindres 1750 TBI conserve une architecture connue chez Alfa Romeo. Mais le bloc est totalement reconstruit en aluminium et porté à 240 chevaux. De quoi atteindre 100 km/h en 4,5 secondes.

La cible est clairement affichée : Lotus Elise et Porsche Cayman. Une partie des nouveaux clients attirés par la 4C possédait déjà l’un de ces modèles. La future Audi TT et l’Alpine sont également attendues avec de grandes ambitions en Italie.

Après la Launch Edition dont les mille unités sont déjà toutes réservées à 60 000 euros pièce (2/3 en blanc et 1/3 en rouge), la 4C sera produite à 3 500 exemplaires par an, dont un millier sera réservé à l’Europe. Elle deviendra ainsi la voiture à monocoque en carbone la plus assemblée par jour (14 sortiront de la chaine Maserati de Modène).

Sébastien Perrais, Directeur d’Alfa Romeo France, se montre convaincu que les Launch Edition auraient pu être proposés à un tarif supérieur sans perdre de clients : « Mais ce n’est pas sur cette gamme que nous allons faire notre chiffre d’affaire. Nous avons fixé un prix que nous pensons juste. C’est surtout un véhicule d’image. La 4C représente un témoignage de l’esprit Alfa Romeo, de son style et de la technologie. »

L’Alfa Romeo 4C sera ensuite affichée à un tarif proche de 50 000 euros.

Pour poursuivre le développement de la gamme, Alfa Romeo compte aussi sur sa future « Duetto ». Ce petit cabriolet, conçue en collaboration avec Mazda et produit au Japon, recevra des motorisations spécifiques à Alfa Romeo avec un style que l’on promet très différenciant. Mais il faudra attendre encore jusqu’en 2015.

A cette date, Alfa Romeo sera toujours sous pavillon Fiat. Un porte-parole du groupe en France s’amuse des nouvelles rumeurs de rapprochement avec le Groupe Volkswagen et Audi : « Nous entendons ces mêmes questions depuis dix ans et ça reviendra… » Sébastien Perrais surenchérit : « Sergio Marchionne avait déjà répondu à cette rumeur. Alfa Romeo n’est pas à vendre. Il l’avait même dit en patois piémontais ! »

« Nous avons de nombreuses nouveautés à annoncer dans les années à venir », reprend-il. « La tendance est positive. A nous de la transformer commercialement. La fusion des groupes Fiat et Chrysler a absorbé énormément d’énergie. Aujourd’hui, nous sommes pleinement concentrés sur nos gammes. Aux côtés de la 4C et de la 4C Spider, nous aurons bientôt le spider conçu avec Mazda, la Giulia et la 166. D’autres choses sont en cours de préparation et devraient ravir les Alfistes. Et je ne dévoile aucun secret si je parle aussi de futures collaborations avec Ferrari sur les moteurs… »

Cette Alfa Romeo 4C quitte Paris dès lundi soir. Il ne vous reste plus qu’une journée pour la voir à Motorvillage, au Rond-Point des Champs-Elysées. Et n’hésitez pas à monter d’un étage pour apercevoir une 8C Competizione… Et surtout arrêtez-vous déjeuner au Nolita, l’œil sur une Giulia TZ !

Et aussi :
Audi et Fiat en discussion autour d’Alfa Romeo ?
Genève 2013 live : Alfa Romeo 4C

 

 

 

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "L’Alfa Romeo 4C est à Paris"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bruce
Invité

Merci blog auto pour ces petits éclaircissement !! ALFA n est pas à vendre 😉

Magnifique 4C …molto bella <3

Vivement les nouveautés …c est vag qui aura des soucis à ce faire dans un futur proche !!

Car Sergio a de très grande ambition pour alfa Roméo 😉

wizz
Membre

ce futur proche, c’est ce soir, à 24h00

pousky
Invité

Quelle horreur ces feux avants boutonneux …

Gallarton1O5
Invité
Constat : dans mon entourage il y en a peu pour dire qu’ils ne fantasment pas sur le blason alfa, qu’ils n’apprécieraient pas de rouler à l’occasion dans une Giulietta QV… Pourtant aucun qui possède une Alfa (ou même une Fiat), ou qui songerait même à en acheter une. À cause de certaines réputations, si vous voyez ce que je veux dire. Et tous ou presque conduisent des allemandes. De nouveau à cause de certaines réputations. Je roule en VW, et la réputation de fiabilité des blocs germains en ont déjà prit un fameux coup, mon portefeuille aussi. Je sais… Lire la suite >>
greg
Invité

Y a pas que les phares : derrière on a ceux de la Mito, on a un volant et une boite de 500, des aérateurs aussi de Mito, intérieur….
Dommage je trouve.
Et à coté on met une sublime Stradale, qui reste un chef-d’oeuvre de design à l’intérieur comme à l’extérieur.
Sinon sur les rumeurs de rapprochement Alfa/Audi, les derniers informés sont les personnels de filiales.

Pilote
Invité
@Greg Encore un frustré qui parce qu’il n’aura pas les moyens de s’offrir ce bijou préfère en dire du mal. Encore faut-il ne pas énoncer de contre-vérités, la boite à double embrayage TCT de l’Alfa 4C n’a rien à voir avec la boite Dualogic de la Fiat 500, de plus il est évident que le groupe Fiat est le seul à recycler les éléments d’une marque à l’autre, il n’y qu’à regarder ce que fait le groupe VW avec l’ensemble des dérivés de sa Golf, là c’est simple on est sur d’avoir toujours les mêmes comodos d’une marque du groupe… Lire la suite >>
objectif
Invité

VW c’est simplement une image de fiabilité car si vous grattez dans le concret les problèmes sont légion.
Si les journalistes restaient objectifs, on verrait les Allemandes sous leur vrai jour et là …

wpDiscuz